AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 STRANGER (NOOR+COCO)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: STRANGER (NOOR+COCO)   Sam 14 Avr - 18:14

les joues rougies à force de frotter, les articulations qui font mal, comme si chaque jour, elle abimait son corps et se découvrait une vieillesse prématurée. (pas le choix, fais-le pour lui, pour ce putain de salaire, celui dont vous avez tant besoin. parce que ça ne marche plus, de mendier. de prier pour la pitié des gens, de récolter des vieilles affaires d'enfants déjà grands, d'avoir les restes, les fruits abîmés.) elle la connait bien, la chambre numéro treize. parce que c'est terrain de jeu, le domaine d'une américaine dont elle se passerait bien, à malcesine. elle se dit, 'c'est l'occasion ou jamais'. alors, tous les matins, elle met les draps les plus froissés. coup de balais trop vite passé. de toute façon, elle, elle ne l'aime pas, elle lui réserve une haine toute particulière, dans son non-coeur. elle a vu ses magazines et ses livres (tout en anglais, rien qu'elle comprenne). ses parfums, ses rouges à lèvres, ses escarpins plus chers que son salaire. ça lui donne envie de lui cracher à la gueule tout ça. avec l'éternelle impression qu'elle fait exprès de laisser un bordel sans nom, juste pour elle. pendant qu'elle frotte la cuvette des toilettes de gestes rapides, bâclés, elle aime l'imaginer. un portrait robot, dans sa tête, rien qu'à elle. elle l'imagine avec une mauvaise teinture, quelque chose qui ne lui va pas au teint, quelque chose de mauvais goût. rien de naturel, chez elle. parce que les seules américaines que silvia connait, c'est les stars refaites qu'elle voit à la télé. alors elle se l'imagine comme ça, mais sans trop la flatter. un style qui doit crier 'j'ai du fric, alors n'ose même pas t'approcher' (c'est ce qu'elle déduit de sa garde-robe, qu'elle s'empêche de regarder. et pourtant, qu'est-ce qu'elle donnerait pour un seul vêtement à elle). sur son cou dénué de signes de vieillesse (parce qu'elle l'imagine vieille, comme une riche touriste qui n'a plus rien d'autre à faire que de venir s'ennuyer au fin fond de l'italie), des pierres précieuses par milliers. à son doigt, la bague aux innombrables diamants d'un mari infidèle. la salle de bain terminée, elle retourne dans la chambre, exténuée. et puis elle décide de s'asseoir sur le fauteuil, juste quelques secondes, peut-être quelques minutes (personne ne saura, et puis leone ne fait que des nuits blanches récemment, alors elle aussi, à son chevet, les yeux qui peinent à se fermer par pur instinct, le besoin de le protéger, de veiller sur lui). le maquillage l'a tape à l'oeil. des marques qu'elle n'a jamais vu, d'autres dont elle a seulement entendu parler. il y a des étoiles dans ses yeux, à silvia, parce qu'elle n'a jamais vu ça. habituellement bien rangé (la seule chose pour laquelle l'américaine s'applique, peut-être par peur que l'italienne vole), c'est étrange. inhabituel. (il faut se laisser tenter.) elle jette un coup d'oeil à la porte, comme pour vérifier, puis attrape le premier rouge à lèvres que sa main atteint. geste comme pour se protéger, elle le colle à sa poitrine, ouvre le tube et en applique une couche. puis une autre. et encore. le rouge carmin dépasse de ses lèvres, mais elle a cette impression d'avoir en main l'objet le plus précieux au monde, alors comme une gamine, elle ne veut plus s'arrêter. elle se regarde. le pourpre qui souligne ses yeux est toujours là, mais elle se sent plus jolie, plus femme. c'est rare. silvia se prend au jeu, repose vite le rouge à lèvres et ses doigts parcourent les autres boîtes, elle ouvre tout, essaye, en met trop, dépasse. et elle sourit comme une enfant, parce que c'est une bêtise. la bêtise d'une gamine jalouse, devenue adulte trop vite.


Dernière édition par Silvia Bosco le Dim 22 Avr - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Lun 16 Avr - 19:02

stranger
SILVIA + NOOR


Des draps chauds qu'on éparpille négligemment au réveil, les premiers rayons du soleil qui viennent chauffer la peau, et déjà c'est l'appel du café en terrasse. Ses effluves d'abord, odeur douceâtre qui promptement éveille les sens, l'odorat, et puis son goût, velouté et râpeux à la fois, alors que liquide brun entre en contact avec les papilles gustatives.
Noor est à peine levée que l'envie la saisit. C'est une vilaine addiction, elle le sait bien. Ses amies new-yorkaises l'ont suffisamment répété, alors qu'elles se mettaient toutes aux tisanes detox, feuilles, herbes, branches ou quoi d'autre encore, rassemblées dans des noms à rallonges mais qui font bien. Mais Noor n'en a jamais démordu, bien trop attachée à ses deux tasses matinales : la première pour se réveiller, la seconde pour le plaisir du goût et de la chaleur.
Depuis son arrivée à Malcesine, à cette habitude s'est ajoutée celle de profiter du beau temps pour y ajouter le plaisir des rayons matinaux, à la douce chaleur. Moins forts qu'au zénith, ils réchauffent doucement le visage, accompagnant parfaitement le délice caféiné.
Comme tous les matins, donc, Noor s'extirpe seule de son lit - Carl est parti travailler depuis l'aurore - et descend au bar de l'hôtel, s'installe en terrasse. Là, elle passe une petite heure, parfois plus, savourant sa boisson, qu'elle accompagne de la lecture de l'un de ces magazines féminins qui vendent des mensonges dont elle se repaît sans peine. Elle salue le barman, qu'elle reconnaît sans pour autant avoir cherché à retenir son nom, car après tout, il n'est que serveur à ses yeux, fournisseur officiel de sa dose de café quotidienne.
Noor remonte ensuite à sa chambre, car il est temps d'enfiler son masque journalier, assemblage sophistiqué de fond de teint, mascara et autres rouges à lèvres. Rares sont ceux à l'avoir vue sans fard (le serveur du café peut s'estimer heureux de faire partie des privilégiés), et elle arbore pour le moment un chignon confus et une peau nue de toute parure.

La clé tourne dans la serrure, elle tourne, tourne, dans le vide manifeste. Noor fronce les sourcils, pousse la porte.
Elle lâche un petit cri de surprise, aigu sans être strident, face au spectacle s'offrant à elle. Au vu de sa tenue, elle distingue une femme de ménage - elle ignore son nom - qu'elle a d'ailleurs croisée plus tôt dans les couloirs. Dans sa main et appliqué sans minutie sur sa bouche, un rouge à lèvres que Noor identifie sans difficulté comme le sien.


« Mais qu'est-ce que - » Elle croise les bras sur sa poitrine, détaillant le visage de son interlocutrice. Il aurait fallu l'avouer : cette couleur lui allait à merveille. Mais la mauvaise volonté était reine de la situation. « J'espère que vous avez une explication pour tout ceci. » Elle balance en anglais, en proie à une furieuse envie de se jeter sur elle pour le lui arracher des mains.

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Ven 20 Avr - 9:56

merda. la direction le stipule quotidiennement : ‘nous sommes un hôtel de haut standing maintenant. on ne croise pas les clients, on les salue d’un hochement de tête modeste. pas un mot. à partir de maintenant, vous êtes transparents, des ombres. et faites en sorte de ne jamais, jamais être vu dans la chambre d’un client.’ car les règles ont changé, avec la venue des étrangers. le petit hôtel, qui n’avait pas connu grand succès depuis les années soixante-dix — détail qui se trahit sur le mobilier kitsch et le papier peint coloré de teintes à vous arracher les yeux —, a bien changé. (elle lui manque, l’époque où seuls quelques retraités de vérone venaient passer les saisons basses ici, à profiter de l’air doux de malcesine.) et puis la femme débarque. absolument pas comme son imagination la peignait : elle est sublime, de ses yeux d’azur et de sa peau d’ivoire. pas une ride n’ose trahir son âge. elle n’est pas maquillée, soit, elle en reste tout autant magnifique. le genre de femme sur laquelle tout le monde se retourne, pour regarder à nouveau, pour s’assurer qu’elle était vraie.

mais la beauté n’est pas synonyme de gentillesse, ou de compréhension (et silvia est en faute, mais ça, jamais elle ne se l’avouera). l’américaine vocifère quelques mots à son attention, les bras croisés sur sa poitrine, comme protectrice de son honneur de femme riche. peut-être que même parler avec une femme de chambre lui donne la nausée. une personne normale rougirait de honte, silvia rougit de rage. dans un anglais formel et avec un accent qui fait chanter le simple mot, “sorry”. puis elle retrouve son italien maternel, plus à l’aise pour cracher sur la cliente dorée. “la chambre n’est pas finie, revenez-plus tard.” elle lui rétorque quelque chose clairement sans rapport et son langage corporel ne change pas. silvia soupire, se lève et repose tout à sa place (moins minutieusement qu’elle aurait du) “not finish. sorry, not be here.” ‘casse-toi’ dans l’anglais académique de l’italienne. il y a cependant le geste nerveux qui la trahit, ses doigts qui s’effleurent, s’entremêlent, secrets d’un rouge à lèvres glissé dans sa poche. celui qu’elle portait. et puis ses plaintes reprennent en italien, “c’est pas possible ces touristes qui ne comprennent pas qu’on a du travail à faire, ici. vous ne pouvez pas être ici, c’est clair? je suis occupée. la chambre doit être nickel.” bien sûr qu’elle ne comprendra rien, mais il faut bien s’expliquer, comme une accusée devant un tribunal. alors elle détourne son regard de la belle et rattrape son balais.
Revenir en haut Aller en bas
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Sam 21 Avr - 21:40

Ses lèvres rouges, sa bouche recouverte de sa précieuse couleur, vive, flamboyante. Noor ne peut en détacher le regard, captivée qu'elle est par cette teinte magnétique mais surtout par l'affront fait. Piller dans les biens d'une vacancière, elle en est certaine, est un motif de renvoi ; et brièvement, il faut admettre qu'elle considère la chose, la douce vengeance de savoir la fautive punie.
Et puis, Noor s'arrête sur le reste de son visage, où elle lit la contrariété - peut-être même la colère - et la fatigue, aussi, marquée par des traces violacées sous les yeux. Quelqu'un a dû passer une mauvaise nuit, se dit-elle, et si cela ne l'excuse en rien, elle a décidé de faire preuve de bonté, grande âme qu'elle s'imagine être. En réalité, elle n'a pas le courage de protester plus vigoureusement et décide de ne pas gâcher sa journée. Du regard, elle suit les gestes de la jeune intruse, l'observe reposer le maquillage sur le meuble où il se trouvait, étudie ses mains fines, se dit qu'elle est jolie, que c'est bien dommage qu'elle travaille ici, avec un si joli minois (la voilà qui la prendrait presque en pitié).
Alors Noor retourne à ses activités, l'air de rien, laissant de côté cette malencontreuse altercation.


« Not finish. Sorry, not be here. » balance la jeune femme entre deux phrases maugréées en italien, et Noor n'a aucun doute sur la nature plaintive des mots que seule l'italienne peut comprendre. C'en est trop ; non seulement, on lui vole ses affaires, mais en plus, on la chasse de sa chambre. Il n'en faut pas plus pour relancer la colère de Noor, jusque là apaisée par une méprisante compassion. « What now ? I'm not going anywhere. Who knows, maybe you'll be tempted to try my clothes on. » Elle réplique, sardonique. Noor croise ses bras sur sa poitrine en ne la quittant pas du regard, prête à en découdre. L'autre poursuit ses jérémiades en italien.
« Could you please stop talking in italian ? I'm not totally stupid. » Sur ces propos, elle fait volte-face, comme si de rien n'était. Noo s'approche de son maquillage, s'applique à le réordonner. En plus de s'en être servie, la jeune femme avait manifestement eu bien peu de considération envers les différents objets, et certains bouchons avaient certainement été revissés à la hâte. Et puis, c'est le constat : le rouge à lèvres n'est toujours pas là. Elle fronce les sourcils et se retourne brutalement, et soudain c'est tout son visage qui affiche son indicible irritation. « Oh god. Where is it ? » elle demande, faisant fi de ses bonnes résolutions et envoyant définitivement valser son calme matinal.

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Dim 22 Avr - 15:41

bien perdue devant les phrases qui semblent sans fin de l'américaine hautaine. elle fait la fière, et ça, silvia ne supporte pas. elle en a croisé des belles et des pas mûres au fil des années, mais jamais elle n'avait fait face à un visage aussi détestable. déjà à l'école primaire, ses parents étaient souvent convoqués. insultes balancées, claques perdues et crêpages de chignon sans fin. heureusement pour elle, ni l'un ni l'autre ne lui accordait assez d'importance pour se déplacer. ce n'était pas une question de manque d'amour, juste d'intérêt. son père avait eu des enfants pour en avoir, la fierté d'un devoir biologique accompli. mais au-delà, il n'avait jamais vraiment su s'y prendre. c'est dans les bras langoureux de l'alcool qu'il préférait se perdre. sa mère, elle, fixait longuement par les fenêtres. rêveuse du jour où elle s'en irait enfin rejoindre les siens, destinée suivie à peine deux ans plus tard, lorsqu'elle s'était enfuie sans jamais redonner signe de vie. alors, la gamine se défoulait sur les autres filles de malcesine, les garçons aussi. elle ne craignait rien. la silvia d'aujourd'hui non plus.
"quelque chose quelque chose italian", la goutte d'eau qui fait déborder le vase. "you... racist? c'est ça? t'as quelque chose contre les italiens? tu te crois supérieure?" mais la femme ne semble même pas l'écouter, elle lui tourne le dos et s'éloigne. silvia recule de quelques pas. le sang bout dans ses veines mais elle ne peut pas se permettre de perdre son boulot. pour leone, reste calme. pour lui. et puis l'inquiétude se saisit de son corps, de ses doigts elle se pince l'avant bras comme pour arrêter les tremblements. des frissons parcourent sa peau alors que l'américaine parcourt du regard le maquillage éparpillé sur le bureau. merde, merde, merde. "i... i don't have... lo prometto!" elle s'exclame. elle n'est pas du style sensible silvia, ne l'a jamais été. mais là, les larmes manquent de lui monter aux yeux. comme une petite fille prise la main dans le sac. elle a déjà volé, une fois ou deux, mais jamais comme ça, jamais dans une chambre à l'hôtel. "mon... mon collègue va venir m'aider à ranger. pour finir plus rapidement. look to help, faster." elle bégaye, et puis elle s'échappe par la porte à la recherche de coco, son fidèle coco. il n'est pas le plus efficace, mais il saura la tirer de cette situation. en tout cas, elle l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Dim 22 Avr - 21:51



https://www.youtube.com/watch?v=2wckR8xve1E
empire of nothern lights — On lui a dit de pas mettre son casque quand il travaille, mais il peut pas s'en empêcher. Des fois il se fait juste tellement chier, il prend plus le taffe au sérieux, il se croit dans mrs Doubtfire et il danse avec son casque, comme s'il était dans un putain de film des années 80. Avec, évidemment, de la retro new wave, on change pas une équipe qui gagne aussi facilement. Il est là, dans la chambre, en train de passer tranquillement l'aspirateur, sans trop réfléchir, en allant pourtant dans tous les recoins, il est pas si négligeant. Il se met à chanter, à un moment.
Soudainement, il sent qu'on lui enlève son casque des oreilles, il se redresse, se retourne sans trop comprendre. Il a Silvia derrière lui, carrément en panique, qui balance plein de mots en italien. Il fronce les sourcils, il la prend par les épaules, il comprend rien, alors il la calme en disant doucement :
" Relaaax Silvia, relax, deep breath." Il inspire et il expire, pour lui mimer de faire pareil. Il la garde par les épaules. Il la regarde se détendre un peu, il reprend son casque de ses mains, le met autour de son cou et demande lentement : "Que ... tu as quoi ?" Elle lui explique, bredouille un peu, il capte à moitié, juste qu'il doit aller dans une chambre. Il n'attend pas trop, il la prend par la main, la ramène en douceur jusqu'à la chambre.
Il y a une blonde, incroyablement belle, et en furie. Il est hors d'elle, il capte bien vite qu'il y a un malentendu, vu sa tête, elle n'est pas italienne. Avec un léger sourire, il demande :
" How are you miss ? Can you tell me what's going on ? "


_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Mar 24 Avr - 16:48

Elle entend la jeune femme vaguement bégayer, racist, elle capte, et puis des mots en italien qu'elle balance à tout va, ne lui laissant aucune chance d'en saisir aucun. Noor n'a pas le temps de répliquer, que déjà la voilà qui s'engouffre dans le couloir, fuyant le lieu du crime, théâtre de leur altercation. Elle a capté deux trois mots à la volée, help, faster, et Noor pense comprendr qu'elle est allée chercher un de ses collègues. Pendant son absence, elle passe en revue toute la chambre, de ses bijoux à sa garde-robe, afin de se convaincre qu'elle n'a pas été victime de plus de méfaits qu'il ne lui paraît. Voilà quelque chose dont elle devrait parler à Nunzio, le directeur de l'hôtel, avec qui elle a sympathisé, se dit-elle. Et puis, elle est prise de remords : cette femme a peut-être besoin de ce travail. Mais tout de même, ce ne sont pas des manières. Sa réflexion oscille encore entre le pardon et la dénonciation, quand la jeune femme fait son entrée, accompagnée cette fois d'un garçon, un jeune homme qui s'adresse à elle dans un anglais presque parfait, bien différent de celui de son interlocutrice précédente. Les traits de Noor sont toujours crispés, et la tension dans la pièce est plus que palpable. « How are you miss ? Can you tell me what's going on ? » il lui demande, et c'est toujours les bras croisés sur sa poitrine que Noor s'avance vers eux deux, soudain impressionnante, et réplique avec une mine renfrognée : « I could be better, thank you. » Elle mesure sa chance d'avoir face à elle quelqu'un qui comprendra l'anglais, et ne compte pas la laisser passer. Derrière eux, la jeune italienne semble perplexe face à ces conversations dont elle ne comprend pas l'intégralité. Noor s'en délecte, s'évertuant à parler un peu plus vite que d'habitude, juste assez pour être comprise de l'un, sans que l'autre ne puisse percevoir l'intégralité de ses propos. « Well, this young lady here, » – elle pointe l'italienne d'un doigt distrait - « decided that she could just have fun with my make-up, and took my lipstick with her. She won't admit it. » Noor affirme impartiale, regardant à la fois l'accusée et le nouveau venu, qu'elle comprend être un autre membre du personnel de ménage. Elle soupire, et ne peut s'empêcher de penser que la journée est encore bien trop jeune pour tant de péripéties.

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Jeu 26 Avr - 12:41

coco, son sauveur, son protecteur, son tout. enfin... pas d'habitude, d'habitude c'est achille. mais il faut faire avec les moyens du bord. elle lui explique, haletante "y'a une cliente, une cliente raciste, elle me déteste je le savais déjà et maintenant elle m'accuse de l'avoir volée! c'est pas possible ces américains, c'est pas possible! elle comprend rien à mes excuses, pas foutue d'apprendre la langue..." et il la prend par la main, mais ce n'est pas ainsi que les plaintes sans fin de silvia vont être mises à terme. la blonde, évidemment, regarde coco et uniquement coco. elle a du décider de faire semblant que silvia n'est pas là, puisqu'elle ne peut pas comprendre la discussion. et le sang de l'italienne en boue encore plus, parce qu'elle est bien là, et elle aimerait le lui crier à la gueule. comme un combat de coqs, mais par intermédiaire. et cet intermédiaire, c'est le petit français. à peine la plainte de l'américaine terminée, silvia s'empare du silence pour donner sa version à coco, dans un italien au moins aussi rapide. sur un ton plus bas, cependant, parce qu'elle ne veut pas se faire virer. "écoute, elle est folle, j'ai rien volé. rien du tout. je t'ai dit qu'elle a juste un problème contre moi parce que je suis italienne, en plus elle est jalouse. tu m'étonnes, avec vingt ans en plus que moi, y'a de quoi!" et son regard foudroyant se repose sur la femme riche, et silvia serre les poings, prête à se défendre comme il le faudra, par les mots ou par les coups. (il est vrai qu'elle exagère un peu silvia, mais c'est son caractère, c'est comme ça. un regard de travers et elle retourne dix ans en arrière dans la cour du collège, prête à distribuer des claques.)
Revenir en haut Aller en bas
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Dim 29 Avr - 10:32



https://www.youtube.com/watch?v=2wckR8xve1E
empire of nothern lights — Il sait immédiatement, au moment où il pénètre à l'intérieur de la chambre, qu'il y a une électricité et une violence latente. Comme si quelqu'un avait libéré toute le gaz d'une bonbonne et que qu'une main était prête à craquer une allumette. C'est pile dans son répertoire de médiation... Il doit jouer entre les deux langues, entre les deux explications, tantôt en anglais, tantôt en italien.
La jeune femme blonde explique, Silvia aurait utilisé son rouge à lèvre. Il se retourne vers elle. Ah bah bien, effectivement elle a les lèvres rouges, plus rouges qu'il ne les a jamais vues. C'est pas le move le plus fûté de ta vie ça Silvia, essayer un rouge à lèvre d'une cliente et le garder sur ta bouche en face d'elle. Il hoche la tête.
"Hm I see." Il see rien du tout, il est largué, et il sait pas vraiment quoi faire pour sortir Silvia de là, qui commence à siffler son venin encore et encore sur l'américaine, qui décidément n'a pas l'air très contente. Il se concentre pour tout comprendre, mais Silvia est énervée, et elle dit plus ou moins n'importe quoi. Il sourit et répond, dans un italien bancal : "Silvia, elle est pas vingt ans en plus que toi. Ca se voit, elle est peut-être trente ans ou trente-cinq mais ... hm, pas de plus." Elle est dans le déni de l'âge de la jeune femme, et lui il est dans le déni de la grammaire. Il se retourne vers l'américaine.
Elle ressemble à une américaine, vraiment en tout point. Blonde, pas souriante, avec un visage parfait. Elle ressemble en tout point à une de ses anciennes clientes, ce qui est assez perturbant pour être noté. Il s'avance un peu vers elle et il dit doucement :
" I'm really sorry, but that's a huge misunderstanding. She always wears that kind of red lipstick, everyday, I've never seen her without that color on her lips." Et il sourit, d'un sourire franc. Il sait que ça détend toujours, peu importe l'origine, l'état d'énervement ou de stress.

Spoiler:
 

_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   Dim 29 Avr - 19:18

Noor l'entend discuter en italien avec l'intruse, tente de capter des mots, mais tout ce qu'elle perçoit c'est son accent, et elle devine que lui non plus, n'est pas d'ici. Immédiatement, son paysage mental de la scène se jouant devant elle (dont elle, par ailleurs, l'une des actrices principales) se renverse ; là où ils étaient auparavant deux contre elle, elle se dit que ce nouveau personnage peut, peut-être, être davantage un allié qu'elle ne l'espérait. Elle a été bercée de récits manichéens, typiquement américains, de ces histoires de héros patriotiques luttant contre le mal, et Noor y croit un peu, à ces représentations du monde ; on peut mettre les gens dans des cases, et ce jeune homme là est encore en ballottement, en attente d'une décision quant au rôle qui lui sera attribué.

« I'm really sorry, but that's a huge misunderstanding. She always wears that kind of red lipstick, everyday, I've never seen her without that color on her lips. » Noor croise les bras devant sa poitrine : il a donc choisi le camp de la voleuse aux lèvres encore écarlates, qui la regarde les poings serrés et mâchoire crispée. Noor hausse un sourcil avant de s'adresser au jeune homme (sur qui elle compte bien pour faire la traduction). « I bet she does. Well, please just tell her to relax, I can't stand so much anger, so early in the morning. » Elle lève les yeux au ciel, dévoilant des traits légèrement moins tendus. Avant de retourner à ses activités - en l'occurrence, la lecture d'un énième magazine féminin - elle balance, comme on balance une bombe :
« Oh and tell her, if she likes that lipstick so much... She can just have it. I don't need anyway, it's last year's color. » Elle adresse un sourire absolument hypocrite (d'aucuns le décriraient comme carnassier) aux deux jeunes gens qui lui font face, satisfaite de ce qu'elle estime être une petite victoire.

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: STRANGER (NOOR+COCO)   

Revenir en haut Aller en bas
 
STRANGER (NOOR+COCO)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tarte au chocolat et à la noix de coco
» Le cake à la noix de coco
» Coco Tautou
» Coco Créas
» J'ai un joli petit lot de noix de coco, dibidibi ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi :: SUJETS FINIS-
Sauter vers: