AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 tu m'embrasses et je fonds (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: tu m'embrasses et je fonds (libre)   Dim 15 Avr - 22:24

LIBRE
con tutto il suo cuore
silvioAGE — 20 ans. NATIONALITÉ — italienne. ÉTAT CIVIL — en couple, célibataire, ça n'a pas d'importance (ce qui se passe à malcecine reste à malcecine). OCCUPATION — étudiant en histoire de l'art. GROUPE — studiosi ou stranieri. nostra storiaminuit trente, dans le jardin de la Nonna, l'italiano vibre dans les enceintes. Calderon, manches remontés sur les coudes et chemise ouverte mouve son corps contre celui d'une autre. Il fait nuit mais le soleil brille dans ses yeux lorsqu'il chante les mots de Toto Cutugno. Sa partenaire – Julia, une amie de la famille – rit, le cœur touché-coulé.
Y'a rien à faire, Calderon est de plus en plus beau.
Il est arrivé plus tôt cette année. Un peu pour les fouilles qui ont lieu dans le coin mais surtout pour l'anniversaire de sa grand-mère et revivre enfin. Parait que la vie est triste à Roma, Julia ne le comprend pas, elle qui rêve de bâtiments et de vespa.
Mais Calderon est un mystère, on ne sait jamais ce qu'il se passe dans sa tête, pas même lorsqu'ils se regardent avec l'air de vouloir s'embraser, pas même lorsqu'il murmure un « Con piu' donne sempre meno suore » qu'il lui est directement adressé.
Quelqu'un, un jeune homme s'approche d'eux. Il pose une main sur l'épaule de Calderon qui l'abandonne pour le visage familier d'un de ses camarades de promo.
Il l'oublie, ignore jusqu'au craquement de son palpitant qui pourtant résonne dans toutes les oreilles. Il n'y a plus qu'eux. Calderon et ce garçon qui lui rappelle soudainement que son coup de cœur sera toujours à voile et à vapeur.
Alors Julia s'efface et le « Ruffinatti ? » de l'étranger trouve un écho dans le « Silvio ? » que l'autre laisse échapper.
Silvio. Silvio. Silvio.
Calde se souvient à peine de lui. Il n'a en tête que ses regards entre deux cours, ses formules de politesse et son amour pour l’Égypte ancienne. Le reste est flou. C'est un mec que tout le monde aime. Tout le monde, sauf lui. Parce que personne ne l'intéresse à Roma, qu'ils sont tous trop Roma, justement.
Ils parlent pendant un long, très long moment, dans un coin, à l’abri des regards. La musique n'est plus qu'un chuchotement. Silvio demande ce qu'il fait ici et Calderon explique qu'il s'agit du chez lui dont il parle de temps en temps. Ils font le tour de la propriété, se promettent d'en faire de même avec le reste dès demain et
Silvio acquiesce, troublé, enchanté.
Où est donc passé le Ruffinatti de la Sapienza ? Ce mec discret, timide, qui passe les heures, la tête ailleurs ?
Qu'est-ce qu'il a ? avec ce foutu sourire et ce trop plein de peau à découvert ?
Silvio tente, de parler des fouilles, des récentes découvertes mais Calde balaye sa tentative d'un signe de la main. Lâche l'affaire, qu'il dit. « Devi ballare, ragazzo di città » alors il danse silvio, même si son cœur  s'agite déjà pour deux.
piccola parola que dire ? d'une certaine façon, je suis déjà en amour avec silvio et calderon alors j'espère que tu l'es un peu aussi  .
le personnage de silvio est très très libre, même si dans ma tête, son être tout entier sent comme les rues de rome. c'est un citadin, un citadin typique qui a le mal du pays. il est ici pour le site de fouille, parce que ça passe bien dans son dossier mais honnêtement, la vie à la campagne, c'est tout sauf son truc.
par contre, calderon l'est un peu plus.
calderon, qu'il découvre et redécouvre, calderon, qui n'a rien à voir avec le garçon timide de rome, calderon, qui secoue son palpitant.
l'avatar est libre, le prénom aussi finalement, me fallait juste un truc pour le citer dans ma fiche. si vous n'avez pas d'idées de célébrité, je peux citer neels visser, thomas hayes, reece king, douglas booth, fin peu importe en vrai, je l'aimerais même s'il est bleu  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: tu m'embrasses et je fonds (libre)   Ven 20 Avr - 12:55

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: tu m'embrasses et je fonds (libre)   Ven 20 Avr - 16:11

comment dire que,
tu refais ma journée ?

elle était bien moche mais là vraiment, il n'y a que du beau
le pseudo, l'avatar, toi
merci mille fois
je te harcèle par mp dès que je rentre chez moi ce soir
je t'aime déjà
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: tu m'embrasses et je fonds (libre)   Ven 4 Mai - 0:19

Bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: tu m'embrasses et je fonds (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
tu m'embrasses et je fonds (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi-
Sauter vers: