AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 He was made of stars, and scars + angelo

Aller en bas 
AuteurMessage
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: He was made of stars, and scars + angelo    Lun 16 Avr - 0:35

there's something odd and uncertain about it — Il en peut plus.
Il faut qu'il fasse quelque chose, il peut pas continuer comme ça. Il s'est encore endormi à son taffe, c'est la troisième fois en une semaine. Silvia l'a déjà cramé, c'est une questions de jours avant que tout ce qui lui arrive soit encore moins secret. Il est persuadé qu'Angelo l'a vu rentrer hier, à 19h, et simplement s'endormir, pour ne se réveiller qu'aujourd'hui, à midi. C'est plus que faire le tour de l'horloge à ce stade. On est samedi, Angelo ne revient du travail qu'à 15h. Il a déjà peur de lui demander. Il a cherché des excuses en vain, il compte sur l'absence de curiosité d'Angelo pou le sauver.
Il lit dans sa chambre, fenêtre ouverte, soleil baignant son torse. Il a viré son tee shirt, il fait trop chaud. Il ne risque pas d'aguicher qui que ce soit avec ce torse tout plat. Il s'en fiche royalement. Dans l'allée, il entend un bruit de voiture. Il se relève précipitamment, jetant son livre sur le lit, se penchant à la fenêtre. Il voit Angelo sortir de la voiture, jeter un coup d'oeil vers lui, en hauteur, mais s'épargner un signe de la main. Grosse humeur en perspective. Il pousse un grand soupir, vient se poster devant le miroir tout en remettant sa chemise. Il respire. Angelo ne s'en rend certainement pas compte, mais il met une sacrée pression à ce pauvre Coco, qui ne sait plus sur quel pied danser. Devant le miroir, il se répète ce qu'il va lui dire, en italien. Il a appris les mots, comme pour se mettre dans de meilleurs dispositions.
Il attend quelques minutes, il l'entend s'installer dans son atelier. Doucement, Coco descend les marches unes à une. Il se poste devant l'atelier. Il n'est jamais entré dedans, il vaguement peur de ce qu'il va y trouver. Il se sent comme la princesse de barbe-bleue, il espèce sincèrement ne pas finir assassiné dans l'atelier d'Angelo. Peut-être qu'il tue chaque occupant de sa chambre de bonne... Comme dans le conte. Un long frisson d'effroi parcourt le corps de Coco, qui serre les poings, se force à regarder la porte bien en face. Angelo ne va pas le manger, alors il toque à la porte. Il entend une sorte de ronchonnement qui veut sans doute dire entrez, ou un truc comme ça.
Il pousse la porte. L'intérieur est rempli d'objets, de sculpteurs dans tous les coins, de blocs de pierres, d'une grande table à dessiner inclinable ainsi que de feuilles de papier. Une grande porte donne sur le jardinet, à l'arrière. Il fait chaud, il faut beau, l'atelier est baigné d'une douce lueur. Il se mord la lèvre. Il sent qu'il n'est pas vraiment le bienvenue. Il se rapproche de lui, se triture les mains nerveusement. Il demande, en italien :
" Je pensais, si tu ne fais rien demain, est-ce que tu peux emmener moi à Vérone ? Je dois ... Aller chercher quelque chose. Je n'ai pas le permis... "

_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Lun 16 Avr - 11:33


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — en arrivant c'est tout juste si le regard se pose - il voit l'ombre et ça le suffit. en arrivant c'est tout juste si un murmure s'échappe de ses lippes rosées - il fait du bruit avec la porte, et il estime ça suffisant pour signifier sa rentrée. en arrivant angelo se laisse tout juste le temps de respirer qu'il est déjà dans son atelier, la veste légère qu'il fout dans un coin - enfilée tôt dans la matinée tant il avait peur de se les geler dans la malcesine à l'aurore. alors il se penche sur ses gribouillis laissés sur le plan de travail - d'autres ressemblent déjà plus à des formes véritables qu'approximatives. sa tête fuse et ne s'arrête jamais - jusqu'à ce qu'on vienne brise cette mécanique presque divine, dans un italien maladroit mais déjà bien mieux que la dernière fois. sa tête se redresse, l'expression reste vide de toute émotion - seul un froncement de sourcils parvient à faire crisser sa face d'argile. coco a besoin de la voiture, coco n'a pas de permis, coco est donc dans un sacré problème parce que coco doit venir demander - et dieu que coco a l'air moins fier en jouant des doigts pour éviter de se faire la malle, les jambes autour du cou et le coeur au bord des lèvres.
- tu fais déjà beaucoup moins de fautes, bravo. il prend le temps de s'exprimer angelo, de faire sentir et écouter chaque mot qui peut avoir son importance - elle résonne avec le français aussi, devrait lui rappeler ceci ou cela sans que ça devienne trop compliqué. bras croisés sur le torse, l'explication reste tout de même trouble - une eau croupie dans laquelle il va devoir plongé, tête basse et respiration coupée.
- explain me why, and we'll see. don't fall down, i'm not going to eat you. oh il pourrait. il pourrait lui intimer de se tirer, de préférer la cité plutôt que d'être perdu dans les hauteurs. il pourrait, pourrait gueuler assez fort pour que jamais il ne remette les pieds dans le coin. il pourrait - seulement des possibilités. il pourrait - seulement des plans éventuels. il pourrait - mais ça serait sans doute, un peu douloureux. il pourrait - mais il reste, là, sans bouger plus, à zieuter le rayon de soleil qui vient finir son existence sur le dos de la main de coco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Lun 16 Avr - 16:08

there's something odd and uncertain about it — Angelo ne s'en rend certainement pas compte. Mais tout dans sa maison sent la pierre. La pierre froide, la poussière de pierre, la pierre de poussière, le plâtre, la terre, la mine de carbone. Tout dans son atelier exacerbe cette odeur étrange, ce mélange de minéral violent et froid. Sans doute qu'Angelo a trop le nez dedans, qu'il ne s'en rend plus compte du tout.
Mais pour Coco, l'odeur est toujours aussi présente. Elle n'est pas dérangeante, elle est bien vivante, presque vive. Il ne comprend pas trop comment elle peut être aussi forte, c'est sans doute qu'il y fait bien trop attention.
Il le regarde. De dos, il est presque plus effrayant que de face. Parce qu'on ne sait pas quelle tête il fait, parce qu'on peut presque imaginer le pire. Il déblatère en italien, comme il peut. Sa remarque le fait sourire, il en comprend tous les mots. Il est bien content de ne plus faire tant de fautes. Il n'ose pas dire qu'il serait bien incapable de tenir une longue conversation en italien. Enfin, tous ses progrès, il les doit bien à Silvia, qui le force évidemment à ne parler qu'en italien, elle qui ne parle pas un mot d'une autre langue.
Il se détend un peu.
Puis vient la grande question. Oui, qu'est-ce qu'il va faire là-bas, c'est trop vague ce, j'ai quelque chose à récupérer. Intérieurement, il pensait que ça ferait l'affaire, qu'il ne chercherait pas plus loin. Angelo est donc un être humain normal doué du sens de la curiosité. Coco se rapproche un peu, jette un coup d'oeil autour de lui. Il voudrait détourner l'attention sur ses sculptures, ce n'est pas le moment.
I'm not going to eat you, rien n'est moins sûr. Il lui fait peur, avec sa voix grave et ses manières étranges. Coco répond, dans un anglais qu'il comprendra, en improvisant à moitié : " A friend of mine, who I've met in Roma is hospitalised in Verone. I'd really like to pay him a visit..." Il espère, sans trop y croire, que ça fonctionnera.
La vérité qu'il ne peut pas dire à Angelo, c'est qu'il a terriblement besoin de renouveler son ordonnance pour ses médicaments contre la narcolepsie, et que d'une part, il ne peut pas voir n'importe quel médecin, d'autre part, les médicaments ne se trouveront pas à Malcesine. Enfin, il ne peut pas dire à Angel qu'il est malade.






_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Lun 16 Avr - 16:52


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — véritable animal fragile, dont le canon du fusil collé entre les deux yeux menace de faire claquer sa cervelle - coco lui donne cette sensation. comme envoyé à la mort, les poings liés par une corde, le bourreau attendant avec impatience de faire tomber sur lui la guillotine retapée le matin même. sans doute pourrait-il souffler bouh du bout des lèvres qu'il en mimerait un malaise - et qu'il devrait le secouer pour lui faire retrouver la raison. angelo qu'a jamais vraiment fait attention à ce qu'il peut dégager, peut faire, à se contenter seulement de faire comme il le fait - sans belles tournures, sans façons délicates de le mettre sur la table. ainsi dira-t-on qu'il est brutal, qu'il manque de tact, de finesse - mais angelo il a la main qui tremble sous les visages qu'il peut faire naître, mais angelo il a les doigts qui épousent les formes de la pierre pour faire pleurer des yeux fermés, mais angelo il a plus qu'une vibration dans la gorge qui s'apparente au grognement insatisfait d'un fauve affamé. son explication semble tenir la route - assez logique pour qu'il la gobe, et qu'en son coeur le trajet ne soit pas si douloureux d'ici à vérone.
- m'okay. be ready at ten.
sans lui laisser le choix - son mot à dire. angelo qui sait tirer sur les cordes sans pour autant trop user des siennes - qui s'arrange comme il arrange l'autre. et il s'en remet au silence, les outils qui s'abattent sur la roche dans une mélodie devenue sourde à ses oreilles.

et le lendemain, le lendemain angelo est déjà dans la bagnole, des lunettes de soleil sur le nez pour pas se retrouver dans le fossé à cause d'un rayon trop fort, le moteur qui ronronne doucement, ceinture calée contre son torse. sa tête se tourne quand il entend la portière se déclencher, puis se refermer. coco aussi pâle que la veille - coco fils des lunes pleines.
- j'espère que t'as rien oublié. petit sourire à l'appui, qui à nouveau empêche une parole d'aller à l'encontre ce qu'il dit - ce sera tant pis. la bagnole se met en route, sur fond léger de morceaux dont il n'a cure.
- by the way... what happened to your friend ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Lun 16 Avr - 18:54

there's something odd and uncertain about it — Le lendemain, son réveil sonne violemment.
Il ne met plus de réveil le matin depuis longtemps, il sait que ça ne sert à rien. La veille, il avait déjà deviné la douleur que ce serait de se lever pour être prêt à dix heures. C'est pas qu'il a besoin de beaucoup dormir, c'est qu'il est incapable de se réveiller le matin. Il a mis son réveil une petite heure avant, on est dimanche, ça devrait aller. Une semaine auparavant, il a pris un rendez-vous auprès du neurologue de l'hôpital de Vérone, qui a gracieusement accepté de le prendre en urgence, ce dimanche.
Mais là, maintenant, il est incapable de se réveiller.
Alors il se rendort, évidemment.
Son réveil sonne une nouvelle fois, trois quart d'heure plus tard. Une vague de panique étouffée par le sommeil revient à la charge. Il grommelle quelque chose dans sa barbe, il serre les dents, puis rassemble ses forces et s'assoit sur le lit. Il pousse un long soupir. Il sent l'ivresse du sommeil, ses jambes qui tanguent quand il se lève. Lentement, il enfile un jean, des baskets, sa veste en jean. Il réalise assez rapidement qu'il a oublié son tee-shirt, il se sent con. Il le jure, il suffirait qu'il ferme les yeux cinq petites secondes, déjà il s'endormirait. Il se force à rester debout, à aller se brosser les dents. Il a la tête qui tourne un peu. Il tente de se réveiller, ça ne marche toujours pas, il lui faut ses médocs. Depuis sa fenêtre ouverte, il entend la portière qui s'ouvre, puis qui se claque. Bon, il prie de toutes ses forces pour ne pas s'endormir trop vite dans la voiture, et attrape ses lunettes de soleil, qu'il met sur son nez pour cacher ses yeux endormis.
Il descend les marches, miraculeusement sans se casser la gueule. Il arrive dehors, claque la porte de la cuisine pour la fermer, puis entre dans la voiture, s'assoit, entend parler italien. S'il se concentrait, il pourrait comprendre : il ne comprend donc pas. Il ne répond rien, se contente de jeter un regard fatigué à Angelo, que ce dernier ne peut pas capter, la faute à ses lunettes. Le ronronnement du moteur l'endort déjà, il entend parler anglais, comprend les mots. Il ne peut pas s'empêcher de s'enfoncer dans le siège. Il tente d'ouvrir les yeux. Il est incapable d'inventer un mensonge plausible.
" He... fell... in the... the stairs..." Il marque un temps, et baille. " I... think yes he fell... " Il a à peine conscience de ce qu'il dit."In the stairs... In his appartment..."

_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Lun 16 Avr - 22:23


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — il en mène pas large - plus que d'habitude cette fois. il a l'air aussi frais qu'un chiard dégueulant aux chiottes après avoir avalé une quantité colossale de bouteilles - juste pour faire le malin. il a l'air malin coco - presque porté par une force plus grande, aux fils invisibles reliés à un ciel sans fin. alors angelo il écoute, que d'une oreille seulement, tique sur les mots qui galèrent à faire un sens véritable à ce qu'il raconte - les sourcils se froncent. difficilement il visualise la chute dans l'appartement à cause d'escaliers, du moins assez pour qu'elle puisse l'envoyer dans un pieu immaculé - mais il se tait, peut-être qu'il a pas assez bien pigé, peut-être que sa traduction vaut ce qu'elle vaut et que depuis le départ, il a pas cerné que c'était une histoire de crash de voitures. sa lèvre inférieure se pince alors que sous ses prunelles se dévoile l'éternel paysage de malcesine, inchangé, inchangeable - juste plus peuplé. tout reste vert, tout reste jaune, tout se gorge d'un soleil trop fort - tellement qu'il jurerait en fondre parfois.
- you think huh ? petit à petit ça s'amincit, petit à petit il laisse le doute venir s'enfoncer tout à l'intérieur - il lui accorde autant d'importance qu'une dernière pluie. ses yeux roulent, intimant une sorte de lassitude - mensonge ou pas mensonge, l'hôpital reste valable, assez pour se cogner plus d'une heure de conduite. alors angelo profite d'un feu rouge pour y glisser un cd, tellement usé qu'il se tape quelques rayures qui ont jamais ternies pour autant la qualité du son - siouxsie and the banshees un rappel à son adolescence, aux jeunes années idiotes, presque insouciantes tant elles se refusaient à expérimenter l'idée futile d'un quelconque futur, trop angoissant, trop éreintant pour un coeur bouffé par les bons sentiments. les doigts pianotent silencieusement sur le volant - la tête bougeotte à peine sous quelques rythmes, à côté la tête de coco ressemble à un bout de plastique relié à son corps par une corde à moitié pétée. ça le fait sourire - presque rigoler.

plus d'une heure après, il galère à se garer, à trouver une place à peu près potable - il peste en silence contre les mauvais conducteurs. contact coupé, ceinture défaite, il secoue l'endormi, la paume de sa main calée sur son épaule.
- hey, sleeping beauty, wake up. your friend's waiting.
celui tombé dans les escaliers de son appartement -
celui qu'il croit être tombé dans les escaliers.
croit seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Mar 17 Avr - 0:45

there's something odd and uncertain about it — Il lutte de toutes ses forces, il le jure, pour ne pas s'endormir. Mais son corps n'est pas de cet avis, son corps qui lui joue des tours. En sombrant dans le sommeil, il entend bien une chanson, qui lui est inconnue. Il entend le moteur qui ronronne, le bruit des roues sur le sol, les voitures qui les dépassent, et Angelo qui, d'un air distrait, tape le rythme du bout des doigts sur son volant. En s'endormant, Coco voudrait s'excuser platement, lui dire qu'il n'a pas voulu le laisser seul durant le voyage, mais qu'il n'y peut rien, qu'il est narcoleptique, et qu'il ne contrôle pas ce qu'il fait.

Sleeping Beauty.
God I hate that nickname... Angelo, don't be such a cliché. Don't be like every guy in my life that called me Sleeping fucking Beauty.
Ce sont les seuls mots qui passent par sa tête au moment où il se réveille. Sa bouche est pâteuse, il rouvre les yeux péniblement. Il passe une main dessus, les frotte, tente tant bien que mal d'émerger. Il demande doucement :
" Where... are we ?" Lentement, il sent son coeur se serrer dans sa poitrine.
Il n'a aucun souvenir d'être monté dans la voiture d'Angelo, il n'arrive pas à comprendre où il est, ni pourquoi le propriétaire de sa chambre de bonne le secoue. Et lorsqu'il parle d'un ami qui attend, Coco comprend à peine. Il fait glisser ses lunettes sur le sommet de son crâne, regarde Angelo droit dans les yeux, complètement perdu...

Il lui faudrait une trentaine de secondes de plus pour reprendre ses esprits.


_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Mar 17 Avr - 12:28


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — il se dit qu'il va pas y arriver, qu'il va juste lui souffler de le laisser pioncer et que cette mascarade n'aura été qu'une excuse pour l'endormir - peut-être qu'il est insomniaque, coco, peut-être qu'il est une créature de nuit qui n'arrive pas à supporter les violences du jour. il doute un instant - jusqu'à ce qu'il se réveille, la tête dans le gaz, presque autant qu'après s'être tapé un poing. manque sur sa figure l'ecchymose - mais à la place il voit des cernes de quinze kilomètres tomber un peu plus à chaque fois.
- hospital. for your friend. wake up, please. autour de lui une structure déjà moins connue, presque méconnue - vérone est une vaste terre, sa nouvelle amérique dont il connaît les grands sites touristiques, mais pas les petites ruelles où s'invente le charme de la ville.
- you know. that friend who fell in the stairs. et plus il le répète, moins le sens s'imprime - plus il le répète, plus il trouve la formation à la fois singulière et particulièrement simple. lunettes toujours sur le nez, clefs entre ses mains qu'il fourre au fond de sa poche, il sort de la bagnole - affronte la jungle sauvage de la grande ville. et angelo regarde autour, repère des cafés, quelques potentielles boutiques au plus loin - il se dit que c'est ça, qu'il trouvera de quoi s'occuper pendant l'entrevue chargée d'émotions du plus jeune. et lassé par habitude, il évite les regards des passants qui se ruent vers la maison des malades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Mar 17 Avr - 18:43

there's something odd and uncertain about it — Il est groggy, enlève ses lunettes qui tombent lourdement dans ses mains. Ca va lui revenir, il sait pas quand, ni comment, mais ça va lui revenir. Il voudrait juste dormir, rien d'autre, ne pas fixer Angelo comme si c'était un ange tomber du ciel. Soudainement, encore perdu dans ses pensées brumeuses, il voudrait lui demander s'il est est vraiment un ange. Là, avec le soleil qui baigne ses cheveux, à travers le pare-brise, il est certain que oui. Qu'un Dieu, n'importe lequel, l'a envoyé pour l'aider à trouver des médocs, à survivre. Il cligne des yeux. Un ami tombé dans les escaliers...
Il se souvient pas être monté dans sa voiture, ni avoir parlé d'escalier, en revanche ça lui revient, son superbe mensonge, pour ne surtout pas avoir à affronter son regard de jugement en disant qu'il avait besoin d'aller chercher des médocs contre sa narcolepsie de plus en plus terrible. Il hoche la tête, fait mine de comprendre, se redresse un peu. Il déglutit.
"Yeah... Yeah sure." Il s'appuie sur la poignée de la portière, il l'ouvre difficilement, puis sort, en titubant un peu. Il remet ses lunettes de soleil sur le nez. Il entend Angelo qui lui donne rendez-vous, dans une heure.
Une heure, une heure pour avoir son rendez-vous et récupérer des médocs. Wow, ça va être serré, son neurologue a pas intérêt à être en retard. Il hoche la tête, sûr et certain de lui, bien qu'il soit complètement paniqué en dedans, il se gratte la tête, puis, se met en marche, balançant sa main au son d'un vague :
" Ciao !" Bah oui bien sûr.
A peine entré dans l'hôpital, il fonce, cherche activement le service de neurologie. Il a pas le temps de perdre du temps, il comprend pas les panneaux en italiens. Dans un français précis (quelques véronais parlent français, son neurologue aussi, il s'en est assuré), il s'adresse à une infirmière à l'étage, qui lui indique l'étage. Ascenseur B, troisième étage, au fond du couloir à droite puis à gauche. Il cherche l'ascenseur B, répète l'itinéraire en boucle, en français, comme un vrai fou. Il est encore un peu embrumé, mais il s'en sort, sans trop savoir comment.
Rapidement, il trouve, miraculeusement, il n'attend pas trop longtemps. Il se fait engueuler par son médecin, parce qu'il fume, parce qu'il n'a pas pris ses médocs depuis presque un an, et qu'il n'est pas étonnant que son état s'aggrave. Il ronchonne encore qu'il devrait rester pour faire des examens, revenir au moins faire une sieste surveillée. Sans façon, il a déjà donné à l'époque où il vivait chez ses parents, c'était beaucoup trop douloureux de se réveiller toutes les dix putains de minutes. Le neurologue n'insiste pas, en revanche il le force à prendre un nouveau rendez-vous, le mois suivant. Pour s'en débarrasser seulement, Coco acquiesce. Quand, au moment de partir, le neurologue le salut d'un
"Bon retour Christophe.", Coco est plus gêné que jamais. Un sourire forcé parait sur ses lèvres. Putain Christophe, il a pas entendu ça depuis une éternité.
En sortant, il lui reste dix minutes avant le rendez-vous qu'Angelo lui a donné. A côté de l'hôpital, il a repéré une pharmacie. Il n'a pas mille ans, il redescend, se paume entre-temps, puis, en sortant de l'hôpital, vérifie qu'il n'y a pas d'Angelo dans les environs, qui le verrait entrer dans la pharmacie. Rien. Il fonce, marche du pas le plus rapide qu'il ait jamais adopté, puis entre.
Pharmacie de garde oblige, elle est remplie. Il pousse un long soupir désespéré. Il se mord la lèvre, regarde la queue qui n'avance pas. Dans son dos, il voit Angelo retourner à la voiture. Bon, il le verra sortir de la pharmacie quoiqu'il advienne, autant trouver une excuse tout de suite. Et alors que les gens defilent devant la pharmacienne, il ne trouve toujours pas d'excuses. A part un vague, j'avais besoin de doliprane, rien ne lui passe par la tête. Arrivée devant la pharmacienne, il la gratifie d'un
Bongiorno poli, et lui tend l'ordonnance. Elle fronce les sourcils, ne dit rien, va tout chercher, puis lui vend les médicaments. Il la remercie, sourire crispé à l'appui.
Puis il sort, et Angelo est là, à l'extérieur de la voiture. Il y a toute une place à traverser. Il déglutit. Toute une place à traverser, les médoc dans son sac à dos, la boule en travers de la gorge, et Angelo qui le fixe, du moment où il sort de la pharmacie au moment où il arrive à la voiture. Léger sourire pour s'en sortir, il glisse simplement :
" Let's go! " Genre ça va passer.





_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Mer 18 Avr - 14:05


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — il a toujours été doué pour attendre, angelo. pour faire preuve d'une patience sans limites, qui parfois s'est soldée par un matin terminé en une pitoyable soirée. il a toujours été doué pour attendre, angelo. comme si le temps était une entité de chair, de sang, à laquelle il peut causer comme à une connaissance dans un café, comme si ce n'était pas si grave de se sentir gangréner à chaque seconde - comme si perdre du temps n'était pas dans son dictionnaire. et minutes qui s'agglutinent grossissent petit à petit, alors que ses pas le mènent dans les alentours - pour ne pas perdre la voiture totalement de vue. juste pour regarder, explorer un peu, entendre les roucoulements de sa langue plutôt que les mélanges insipides des quatre coins de la planète. mains dans les poches, il s'arrête une fois, deux fois, regarde des éléments en porcelaines - il hésite à en prendre un pour livio, c'est à la vue du prix qu'il menace de faire un bond, tirant une grimace imitant la même douleur qu'un uppercut dans le thorax. et ses pensées se perdent ailleurs que sur les questionnements qui taraudent - en somme si cet ami est réellement ou non victime des escaliers. il préfère de loin les couleurs vives des ruelles, les odeurs particulières des restaurants qui commencent à lui arriver au nez - amoureux du coin, qui du temps, en aura toujours pour se contenter d'un instant de contemplation. arrêter de courir, arrêter de chercher le dernier bus, le métro, juste marcher pour mieux discerner ce qui ne se voyait - ce qui n'était pas évident. juste lever la tête - croiser un ciel, un morceau de balcon ou la ligne électrique. casser petit à petit le paysage pour en faire une peinture éphémère et personnelle - ne la partager à personne, et sentir comme un surplus de chaleur plaisant envahir toute la carcasse. il jette un oeil sur son portable - il rebrousse chemin et revient petit à petit vers l'hôpital, pour finalement reprendre sa place.

comme s'il n'avait jamais bougé. comme si, semblable à ses créations de pierre, il n'avait d'occupation autre que de faire de la figuration - bras qui se croisent sur son torse, à la recherche du retardataire qui se fait la malle de la pharmacie, le mystère s'épaissit et reviennent les doutes qui l'assaillaient une heure plus tôt. les lunettes de soleil se baissent, tombent presque sur le bout de son nez pour rendre son jeu plus ridicule encore - et bien fixer le paquet que coco a entre les mains.
- you're sick too ? et derrière lui, les portières restent fermées, profitant encore un peu des rayons du soleil, se donnant l'allure d'un lézard sur sa pierre bouillante. un semblant de sourire vient casser ses lèvres, ça se fend doucement et angelo se trouve bavard. your friend's fine ? un temps, il fait pianoter ses doigts sur sa peau, s'arrête avant de souffler, par pure provocation - un amusement à peine caché. or, plot-twist, you are the one who's not okay and you had to go at the hospital. il pense tenir une piste - ou au moins de quoi lui faire changer diamétralement de couleur, même si de coco il préfère un ravissement plutôt que le chemin vers un malaise, même si de coco il le préfère radieux plutôt que délavé et monochrome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Mer 18 Avr - 14:23

there's something odd and uncertain about it — Angelo est un campagnard certes, Angelo n'est jamais sorti de l'Italie du Nord, il n'a pas voyagé, il n'est jamais allé nulle part que dans ses pierres taillées. Il n'a sans doute jamais fait d'achat majeur autre que sa voiture à remorque pour les sculptures, et il n'a certainement jamais vécu d'aventure fabuleuse.
En revanche, Angelo n'est pas con. S'il voit arriver Coco de la pharmacie, avec un sac dans la main, s'il le repère en train de pioncer dans la voiture en deux secondes et raconter n'importe quoi sur un ami qui s'est cassé la jambe dans les escaliers, évidemment qu'il va capter qu'il y a un problème, même un petit. Il croit même qu'Angelo est particulièrement intelligent.
Et puis, en réalité, il le fait rire à baisser ses lunettes sur le bout de son nez, juste pour le regarder traverser la place en venant de la pharmacie. Coco le jure, il pourrait sentir ses jambes se dérober sous son poids tellement elles tremblent, tellement Angelo l'impressionne, lui fait un peu peur, il l'avoue. Avec son air d'ours, avec ses manières étranges, avec son désintérêt chronique. Désintéressé peut-être, mais ce qui est certain c'est qu'il a compris qu'il lui mentait au moment où il l'a vu sortir de la pharmacie.
Mais Coco sort son arme fatale.
Son sourire angélique, un sourire angélique pour Angelo, meilleure idée. Il pousse un soupir amusé. Putain il voudrait qu'il ouvre la portière, mais évidemment, elle reste fermée, et il est là, les bras appuyés contre le toit de la voiture, parce qu'il a certainement toute la journée, contrairement à Coco. Il déglutit, élude sa première question, à la seconde il répond simplement :
" Yeah he's- he's fine, he simply broke his shinbone. He'll have a plaster for a month. " S'il va si bien, alors pourquoi tu sors de la pharmacie avec un sac, c'est la question.
A la seconde question, il est bien heureux d'avoir remis ses lunettes sur son nez, parce qu'il est certain que son visage se décompose. Il tente, tant bien que mal, de rester stoïque, il y arrive très moyennement. Il sourit de nouveau, et dit simplement :
" Ahah, that would be a real good plot-twist, but no." En attendant, il n'a toujours pas répondu à pourquoi il sort de cette pharmacie. Il se crispe légèrement. "Could you open the door ? " Il sent qu'il n'en a pas fini.





_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Mer 18 Avr - 18:50


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — coincé entre un étaux, une seule pression suffirait encore pour que se brisent ses os, pour que volent en poussières les espoirs d'un mensonge bien bâti. d'origine, il n'était pas si mauvais - presque tant basique qu'il en était prenant. d'origine, il n'était pas si mauvais - presque tant vu et revu qu'il n'aurait pas dû en douter. pour autant, plus les indices s'accumulent, moins le sens se fait, et plus la terre se met à tourner à l'envers - et plus le sol se prend pour le plafond et inversement. il reste sans bouger, angelo, le regarde se dépatouiller dans l'eau boueuse, se la prenant sur le visage, réclamant de l'aide - mais il ne bouge pas, il ne bougera pas, préférant se délecter d'un certain amusement. un enfant qui aurait fait une bêtise n'aurait pas été plus créatif, et le paquet de bonbons qu'il aurait mieux fait de dissimuler cumulé à sa fatigue quasi-constante souligne un pépin - ou au moins un petit décalage. angelo il est qu'à moitié curieux, qu'à moitié tenté de soutirer les vers du nez, il est seulement le clou rouillé planté dans le pied, ce qui emmerde de par sa présence et chercher à voir ce qui déconne dans la photo de famille - du genre à dire haut et fort que le père a la marque d'un rouge à lèvres sur le col de sa chemise.
- oh, poor child. en général le regard est une arme massive d'une destruction sous estimée. il suffit de quelques secondes seulement pour faire tomber le boucler, le plier en deux et l'envoyer à la casse - il suffit d'un peu de détermination, de traits fermés pour que s'ouvrent ceux du bonimenteur. and yes, of course, i could. il peut - reste à savoir s'il veut. il profite encore des dernières secondes avant de prendre la route, fait bouger un peu ses épaules dans un mouvement anodin - laisse planer ce même sourire d'un démon qui rêve.
- but you're a little bit pale, coco. maybe we should stay here a few minutes, just for taking a bath of sun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Mer 18 Avr - 19:13

there's something odd and uncertain about it — Il voudrait disparaître sous terre. Descendre six pieds sous le niveau de la mer, et ne jamais refaire surface. Ou si, mais pas pour voir le visage d'Angelo. Cet étrange visage amusé, ces étranges yeux, qui le regardent, maintenant qu'il n'a plus ses lunettes vissées sur son crâne. Angelo il fait pas que le fixer, il a l'impression qu'il le déshabille du regard, qu'il le met à nu, et que Coco, il se trouve vraiment con, à rien pouvoir dire, à être totalement pris au piège.
Angelo, de par ses mots, lui fait bien comprendre qu'il n'est pas dupe. Il ne sait certainement pas si ami il existe (il n'existe pas) et si les médicaments sont pour lui (rien que pour lui), en revanche il sait que Coco n'est pas franc sur toute la ligne.
Quelque part, à mesure que ce cher Coco observe l'ange, en face de lui, il sent le sol qui s'ouvre.
Il a la sensation d'avoir fait une énorme erreur, il se sent faible, il se sent minable. Il a l'impression étrange, et beaucoup trop vive, qu'on va lui enlever son foyer. Qu'Angelo va juste lui dire, j'veux pas de menteurs chez moi, j'veux pas d'toi chez moi, une bonne fois pour toute. En un quart de secondes, Coco voit sa vie à Malcesine défiler devant ses yeux, c'est pas grand chose, mais ça lui serre le cœur. Il tente toujours de sourire légèrement, pour ne pas laisser paraître, cacher derrière ses lunettes, en guise de dernier bouclier. A bath of sun. Il s'appuie d'une main sur le toit de la voiture. Il dit rien, il le regarde prendre son bain de soleil, une dizaine de secondes. Puis, il baisse les yeux, un instant, regarde la carrosserie qui brille. Il siffle, entre ses dents :
" Putainnn... " La langue natale revient toujours à la charge. Il tapote des doigts, sur la voiture.
Puis il le regarde de nouveau. Il demande, fermement, sans énervement :
" What are you looking for now ? " Qu'est-ce qu'il cherche, là, maintenant, en faisant ça. Il cherche à le mettre à bout ? Le faire craquer ? Il aurait fait un putain d'inspecteur de police, il a loupé sa vocation.



_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Jeu 19 Avr - 12:25


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — il cherche par principe, il titille la petite bête sans avoir peur une seule seconde de se faire bouffer le doigt - il le regrettera à un moment ou à un autre, sans aucun doute. angelo reste sans bouger, angelo ferme même les yeux dans un calme olympien, en comprenant l'idée d'une insulte en la langue natale du français qu'a voyagé un peu partout - et sa dernière escale perdue en malcesine. d'un calme impatient la dernière question s'abat, à laquelle il ne répond pas tout de suite, préférant cogiter sur quoi faire, si plutôt l'abandon ou plutôt continuer le mauvais jeu, la mascarade aux couleurs du diable. coco est pressé, coco veut se barrer, coco voulait d'un chauffeur pas d'une pipelette qui dans les petits défauts de sa langue y trouve quelques vérités cachées - c'est une simple curiosité, plus que celle d'un désir virulent de tout connaître. il a le droit de tout garder, d'être qui sait le descendant d'une royauté en cavale, d'être un clyde de la nouvelle génération ou une créature ayant échappée des griffes du gouvernement. chacune des alternatives le fait sourire, chacune prétexte une bonne raison de venir se perdre dans les hauteurs - loin des hommes, des vices et de leurs pauvres vertus.
- honestly ? nothing. et angelo s'étire finalement, sent sa chair se contenter du peu de cette douche de rayons - ni une ni deux il ouvre les portes, se glisse dans la bagnole en silence, le sourire qui continue fièrement d'orner sa gueule pourtant si vide. il a jamais pensé être fait pour quelque chose, ou avoir un quelconque but sur cette planète - alors il s'en trouve, il galère, mais il s'en trouve, du bout de la parole en faisant éclater pléthore de couleurs sur le visage du condamné. il attend qu'il rentre, le regarde à nouveau - y'a dans les yeux une seconde lecture, plus forte encore qu'à travers de simples lignes invisibles.
- guess that's for a headache, hm ? aucune réponse d'attendue, le moteur se remet à brailler, il sort de sa place en prenant garde à la mère derrière qui embarque son môme plié en deux. il reprend la route - cartelier cette fois-ci bien coincé, qui a comme alternative de sortie que de sauter sur la grande route. mais il se tait - boulot terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Jeu 19 Avr - 16:43

there's something odd and uncertain about it — Pourtant son secret n'est pas si énorme. S'il réfléchissait quelques secondes, il se rendrait bien compte que ça ne vaut pas le coup, que quitte à mentir, autant que ce soit sur quelque chose de profondément compliqué, de vraiment important.
Pour lui, c'est vraiment important. Sa narcolepsie, c'est sa plus grande faiblesse, sa faille, et ce qui peut le faire tomber. Il est
malade neurologique, il n'aura jamais le droit de conduire une voiture, il devra suivre un traitement toute sa vie, il ne sera jamais soigné. Il est malade. Il ne parvient simplement pas à le comprendre... Il n'a jamais réussi, il est diagnostiqué depuis presque dix ans, il n'a toujours pas capté qu'il n'était pas juste fatigué, qu'il avait un véritable problème qui ne se résoudra jamais. Alors là, devant Angelo, il sait plus quoi faire. Il veut pas qu'on le traite différemment à cause de sa maladie, il veut pas refaire la même erreur qu'avec ses parents, il veut pas avoir à se justifier, il veut pas avoir à expliquer. Il préfère mentir à Angelo, qui depuis le début n'a rien demandé. Peut-être bien qu'il s'en foutrait royalement de ses troubles du sommeil. En attendant, il ne prendra pas le risque. Alors il attend, à côté de la voiture, il le voit jouer de son malaise, et son antipathie monte, toujours un peu plus. Nothing. Nothing. Bah ouvre la voiture putain.
Il ouvre la voiture et entre à l'intérieur, Coco le suit. Intérieurement, il prie pour la prochaine heure de conduite. Il a néanmoins droit à une remarque. Il regarde devant lui. Le moteur démarre, vrombit doucement, et Angelo se met en route.
"Yes."
Et puis, le silence résonne.
Il résonne un moment.
Jamais de sa vie il n'a eu aussi honte, ou n'a été aussi gêné. Il a vécu bien des trucs gênants, mais jamais comme ça, jamais avec lui ou de cette manière. Il se mord la lèvre, regarde à l'extérieur. Sans rien dire, il ouvre la fenêtre, regarde dehors.
Dix minutes passent, dix minutes silencieuses et pure tension. Il n'en peut plus, de son sac, il sort son enceinte, la pose sur le tableau de bord. Il sort ensuite son portable de sa poche, et enclenche une musique. Retro New Wave, évidemment, pour se détendre, et qui sait, peut-être détendre aussi Angelo. Il lui jette un regard en coin, pour voir sa réaction.




_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Jeu 19 Avr - 20:01


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — alors oui partons sur ça. alors oui disons ça. alors oui faisons ça. et surtout, surtout n'en parlons plus. auquel cas le charme se briserait, auquel cas la magie tomberait et auquel cas rien n'aurait plus de sens - le secret ne serait plus qu'une maxime, un fait qui ne mériterait aucun intérêt. alors oui faisons, faisons et oublions. laisser le paquet de médocs, oublier les cachetons, les noms qu'il n'a pas pu lire, seulement se concentrer sur la route et laisser le vent passer dans les fenêtres - inspirer profondément, laisser un blanc, presque gênant et à la fois salvateur, son sourire s'est finalement éteint à la barrière de ses lèvres. jusqu'à la musique, étrange et singulière musique dont les rythmes sont à la fois étrangers et rappellent d'autres années - perdues, vieilles sans l'être vraiment. musique dont il n'a souhaité savoir le nom la dernière fois qu'il a cru l'écouter - du moins est-il certain qu'elle se rapproche de ce qu'il avait dans la serre. ça se laisse presque apprécier - même totalement. ça ponctue la route d'une sensation de flottement, de ne réellement cette fois-ci pas sentir le métal sous les pieds, ni les pavés qui parfois font buter les morceaux de la machine entre eux.
- it gives me 80's vibes. simple constat dont il n'attend pas forcément un rebondissement - il l'aurait vexé, l'aurait un peu trop cherché, si bien qu'à trop le faire il aura préféré prendre le rôle d'un enfant dépité de s'être fait choper dans sa cachette pourtant si bien pensée. angelo qui jette un oeil de travers vers son enceinte colorée - coco s'en sépare jamais, comme si c'était une extension de son bras, une bouteille d'oxygène à laquelle il doit se raccrocher pour gonfler ses poumons d'euphorie. what's the name of this music ? the type ?
oh, rustre.
- please.
pas totalement salaud faut croire.
on remplit le vide avec du trop plein d'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Jeu 19 Avr - 23:51

there's something odd and uncertain about it — Il ne quitte jamais son sac. C'est un eastpack qu'il avait déjà au collège, il est bleu à rayures blanches, pas immense, mais résistant, il a pas besoin de plus. Même quand il voyageait, il faisait tout rentrer là dedans : brosse à dents, costume, rechange, et médocs. Et, surtout, son enceinte. Son sac contient toujours son enceinte, elle est ronde, elle est orange et bleu, et elle est vendue comme l'enceinte la plus résistante du marché. Il en voulait une qui puisse aller partout, et qu'il puisse faire tomber à volonté, qui puisse aussi aller sous l'eau aussi, enfin bref, une qui aille avec sa vie, somme toute palpitante. Il la sort toujours quand il va mal, dès qu'il peut, il n'utilise pas son casque.
Il veut juste briser le silence, avec ce qu'il connait de mieux : la Retro New Wave. Il aurait voulu en composer tient. Il sait pas pourquoi il aime tant ça, il peut vraiment pas vous l'expliquer, mais c'est comme ça. Il adore ces sonorités synthétiques, ces beats lourds, un peu violent. Il adore la nostalgie et la puissance qui en découle. Il écoute ça pour lui, pas pour Angelo. Il pourrait mettre son casque, il veut pas rompre ce qu'il lui reste de lien avec son hôte.
Hôte qui, contre toute attente, parle.
Coco regarde le paysage à l'extérieur, qui défile. Il sourit, il sourit vraiment en entendant sa remarque. Il détourne son regard vers lui, finalement.
"That's the point." Il sourit un instant, et il l'écoute poser de nouveau des question.
Quelque part, la corde qui était tendue entre eux se relâche. L'air perd de sa teneur, il redevient invisible, et le paysage prend une couleur normale, un peu claire.
Il est étrange Angelo... A pas vouloir parler, puis d'un coup, sans avoir rien demandé, et sans avoir rien à se reprocher, à vouloir se racheter en posant des questions, en s'intéressant. Le coeur de Coco se détend lui aussi. Il dit doucement :
" That's kites, by miroir." Il prononce ce dernier mot à la française. Il imagine qu'il comprendra, bilingue comme il est. Miroir miroir, mon beau miroir... Tout ça. Il le regarde, se tourne encore plus vers lui, et se lance : "That's retro new wave, that's like the best genre of music, people in the 2010s decided to make music like we did in the 80s, and that's why you had that 80s vibes, that's totally the point! " Il enlève ses lunettes, le regarde encore, alors qu'il fixe la route. Ca y est, on l'a perdu. Il continue. "You see they're trying to recreate a feeling of deep nostalgia that people have, if they're born in the 70s. But in fact, even if you're not born at that time, you still really feel nostalgic, and that's what i think is fascinated. " Il pourrait en parler encore des heures et des heures.



_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Ven 20 Avr - 0:21


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — coco renaît, coco revit, coco reprend doucement forme humaine plutôt que de se donner l'allure d'une créature de chair recroquevillée. ni vraiment phoenix, ni vraiment fantastique. plus touché par une sorte de grâce qui vient faire naître un large sourire sur sa face d'ahuri - et, un semblant contagieux il vient s'étaler sur lui à mesure que ses explications font sens. ça semble étrange. un soupçon conceptuel, pour autant ça fait son effet, ça anime en lui de vieilles images perceptibles - alors que de ces années, finalement, il n'en retient que de vagues couleurs, des tapisseries d'un goût douteux, des lunettes rondes dévorant tout le visage mais aussi des corps dansants, possédés. sa mère aimait la ville, sa mère aimait l'embarquer à vérone pour lui faire découvrir de nouvelles nuits - et dieu qu'elle adorait la musique, chaque matin il se réveillait, accompagné de sons dont il n'a jamais su se souvenir des titres. d'amérique, de france, des quatre coins de la planète - d'elle il n'a gardé qu'une curiosité pour les groupes poussiéreux, mythiques, crevant encore les planches après leurs disparitions.
- the best for you. but i admit, that's not that bad. soupçon d'un rire guttural qui vient donner un peu plus de couleur à sa vibration invisible - il sort de la ville pour préférer l'autoroute, qui à cette heure-ci ne se plaint d'aucun surplus. tout est lisse - jusqu'aux formes derrière les vitres, gigantesques, apaisantes. and it is. fascinating. bond en arrière, bond en des périodes qu'il n'a jamais croisé - encore avant sa naissance, il se jurerait avoir tout vu, tout connu, tout expérimenté, tout croisé, et que, proche de son déclin c'est un film complet qui passe sous ses paupières closes.
- j'veux bien t'écouter encore. mais en italien.
regard rapide, qui derrière ses lunettes cache un éclat malicieux - quitte à entamer la discussion, autant la rendre productive par la même occasion.
- essaie, avec tes mots. pas grave si tu t'plantes.
et sans doute que ses doigts tapotent à nouveau sur le volant sans qu'il ne s'en rende vraiment compte - action réaction. miroir, j'me demande pourquoi. à attendre des explications sur le reflet d'une musique aux basses prenantes - à jouer comme ces enfants qui pointent du doigt le ciel, demandant inlassablement pourquoi il est bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Ven 20 Avr - 1:16

there's something odd and uncertain about it — Il n'a aucune idée d'où vient sa fascination pour ce genre de musique. La première fois qu'il l'a entendu, c'était avec un de ses premiers client, Jacob, qui était producteur de musique. Il produisait tout et rien comme genre de musique, de la musique classique, des chanteurs, des rappeuses, de la vapor wave et surtout surtout, de la Retro New Wave. Il lui a fait écouter, un jour qu'il était simplement payé pour passer la journée au lit avec lui. Il lui a mis un casque sur les oreilles, il a balancé une musique. C'était une véritable épiphanie, toute comparaison biblique gardée, bien entendu. Il se souvient d'avoir pensé, mais c'est ça, le genre musical que j'ai cherché toute ma vie. Il sait pas pourquoi il a eu cette émotion là, il serait bien incapable de vous dire, encore aujourd'hui pourquoi il en avait jamais entendu auparavant, mais depuis il n'a jamais tenté d'écouter autre chose. Dès qu'on lui en parle, ou qu'il se met à en parler, il a ses yeux qui s'ouvrent un peu plus, il a un sourire qui se dessine sur ses lèvres, et une envie de étrange de parler, beaucoup. Plus que d'ordinaire.
Coco n'est pas quelqu'un de triste, mais il n'est pas incroyablement expansif non plus. Il n'y a bien que dans ce domaine qu'il s'exprime vraiment, et de cette manière. Et d'entendre une réponse de la part d'Angelo, qu'il dise que c'est fascinant, pas si mal, ça lui procure toute l'énergie du monde. Il sourit, de toutes ses dents.
Il voudrait reprendre, expliquer un peu plus, mais déjà, Angelo l'interrompt. Il oublie beaucoup trop régulièrement qu'il est en Italie, pas à Berlin. Que les gens parlent italien ici.
L'italien d'Angelo est incroyablement beau. Si son anglais est un peu bancal, très clair mais parfois un peu rustre, et à tailler au couteau, son italien est magnifique. Il glisse sur le pare-brise, vient s'écraser sur le tableau de bord et sur son enceinte, qui change bientôt de musique. Son italien lui fait perdre un peu ses moyens, son sourire glisse sur ses lèvres. Bon parce que lui, son italien il est pitoyable. Il réfléchit un instant. Il regarde les mains d'Angelo, sur le volant, qui tapotent. Il répond doucement :
"Miroir c'est ce que tu ... veux. Ce que tu hmm... imagine ?" Il lui jette un coup d'oeil, peu sûr du mot. Il réfléchit un instant. Tout de suite, ses paroles sont canalisées, bien joué Angelo. Il se lance, en trébuchant de nombreuses fois : "Je ne suis pas né avec les 70s, mais je... je vois, la nostalgia, c'est que je pense c'est très fort. Et hm... C'est très très epic, là tu es pas que pour hmm... drive ? what's the word ?" Il attend que Angelo lui donne la réponse. "Rouler, that's it. Tu es pas que pour rouler, maintenant, c'est hm, comme si tu es dans... dans un film, tu sais ? Toi tu vis ... des choses epic, à cause tu as la musique." Il veut même pas penser à toutes ses fautes, mais il le regarde quand même.




_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Ven 20 Avr - 7:56


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — à nouveau les bâtons dans les roues, sempiternelle rengaine dont il ne semble se lasser - et dieu seul sait à quel point il pourrait abandonner. il pourrait passer outre angelo, mettre un coup fatal dans sa nuque pour lui montrer qu'il n'a rien à faire dans cette voiture, avec lui, repartant de vérone pour un retour presque serein. casser définitivement cette barrière humaine, se donner un genre - celui d'un ermite qui ne demande rien à l'étranger qui a un jour a poussé la porte de sa bicoque pour y habiter. celui de quelqu'un qu'a cassé sa pipe - n'en veut plus, ne souhaite plus faire d'effort et se complaît dans une sorte de solitude réparatrice. il pourrait. et sans doute serait-il doué angelo d'endosser un rôle qui lui va à moitié, qui s'il le voulait le représenterait dans sa totalité - il serait morose à en crever. pourtant il préfère encore tabler sur la carte de l'humanité, faire resplendir le peu de parlotte qu'il lui reste pour au moins lui faire crisser quelques mots dans un italien enfantin. et lui de son côté s'arme d'une patience qu'il n'a jamais eu à prouver, ponctuée d'un silence toujours facteur de doute ou d'angoisse - il n'en est rien. angelo prend son temps - angelo le déstructure, en fait une étrange oeuvre à travers la langue.
- j'crois, ouais. attention toujours portée à la route, la seconde chanson il s'y concentre un peu plus, cette fois-ci plus dynamique, plus acide de notes qui viennent se perdre dans ses tympans. lèvre inférieure qui se pince, la vitesse est stable - il n'ira pas plus vite, quand bien même le voudrait-il. si j'récapitule, ma conduite ressemble à celle d'un film à cause de ta retro new wave ? chaque mot prononcé avec distinction pour qu'il puisse l'écrire sur un petit carnet, l'utiliser à bon escient ou au contraire l'oublier quelque part - angelo qui peut-être, à sa façon, tente sans trop de succès à marquer autrement qu'avec des grosses pierres aux histoires troubles. c'est un mauvais conteur, à l'imaginaire brouillé par des strates de réalité dont il a du mal à se défaire. faudrait apprendre à faire plus que rêver, un de ces quatre.

- la nostalgie... t'as l'air d'aimer ça, coco. ça fait deux fois que tu l'prononce, ce mot. nostalgie.
sensation salée-sucrée d'un oubli des années révolues. sensation douce-amère d'avoir raté le coche - et de n'avoir pu garder entre les mains, un peu plus de sable, un peu plus de frissons. sensation d'un sourire triste qui parcoure la bouche - et qui toujours terne, jamais vraiment ne s'efface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Ven 20 Avr - 14:16

there's something odd and uncertain about it — Il se débat avec les mots, comme on s'il se prenait les pieds dans un tapis, encore et encore. Il sait pas quels adjectifs mettre, il manque de vocabulaire, de syntaxe, de grammaire, il sait pas quels mots de liaison apposer, il n'en a plus aucune idée, mais il tente quand même. Quelque part, il sait que le sens passer parfaitement. C'est vrai qu'il a l'impression d'être dans un film des années 80 là, en train d'échapper à une brigade de police, ou à une voiture robotisée. Il imagine presque qu'ils ne conduisent plus une voiture toute banale, datant des années 2010, mais bien une youngtimer rouge flamboyante. Le rêve.
Il adorerait pouvoir conduire, parce qu'il aime la vitesse plus que tout. Il aimerait savoir ce que ça fait que de conduire un truc qui va aussi vite, d'être lancé à 130 sur une autoroute dégagée, d'aller sur ces autres autoroutes en Allemagne où tu peux aller à la vitesse que tu veux, de pas avoir peur, d'être en contrôle, et surtout, d'avoir la musique à fond, de se croire dans un autre univers.
Les narcoleptiques doivent avoir une dérogation spéciale délivrée par un tribunal de police, à la suite de nombreux examens neurologiques. Il faut également suivre un traitement
assidûment depuis plusieurs années. Bien très bien. Autant dire qu'il ne pourra jamais conduire vu comme il est parti. Rien que d'y penser ça le déprime...
Angelo récapitule, de vive voix, avec son italien parfait. Coco hoche la tête.
"Oui, c'est ça." Il ajoute, avec un sourire amusé : "Tu as l'air de un acteur. Avec tes sunglasses, c'est très bien." Un vrai acteur de série télé.
Puis il entend sa seconde phrase. Il fronce les sourcils, un peu perplexe. Il secoue la tête de droite à gauche, et il se lance.
"Je ressemble à... hm... quelqu'un que aime la nostalgie ? Non, je ne pense pas trop." Il regarde par la fenêtre, fait jouer ses doigts dans le vent. Il a ses cheveux qui se barrent en travers de sa tête. Il devrait sans doute les couper, mais il les aime bien comme ça, pas trop long, vraiment pas court. Il regarde le paysage qui défile, et les montagnes au loin. Il ajoute, en titubant encore :" Non j'aime la nostalgie que avec ... la musique. Pas dans la vie."



_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.




Dernière édition par Coco Cartelier le Ven 20 Avr - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Ven 20 Avr - 16:22


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — pas dans la vie. pas celle-ci. pas dans une autre non plus. pas dans un présent où tout rimerait avec un bonheur au moins constant, peu importe qu'il soit grand. le mauvais au placard, la malchance qui reste dans le noir - et laisser à la place quelques lueurs blafardes passer, pour finalement grandir, tout engloutir. ainsi le monstre de nostalgie fait face à un autre de son espèce - mais qui de loin préfère ravaler ses larmes pour les injecter dans ses larges sourires qui jamais ne se terminent. ils sont grands les sourires de coco, un peu plus à chaque fois. à un point tel où parfois il s'imagine la fracture, la peau qui se déchire sous sa sale manie de toujours un tant soit peu resplendir - et s'il fait semblant, il aurait toute sa place sous des projecteurs, à réciter poèmes dramatiques pour une assemblée subjuguée. pourtant son regard poserait problème - n'est pas assez lointain, n'est pas assez dans un horizon. il est fermé, semblable à l'écrin d'un coquillage qui joue de jour comme de nuit à se refermer, s'ouvrir tout juste pour laisser apercevoir des étincelles.
- t'es un peu étanche à la tristesse. tant bien que mal, il visualise sur ses joues d'opales glisser quelques larmes translucides - en vain. il passe outre le compliment qui n’entache en rien son petit rictus mi-suffisant mi-curieux. c'est beau la nostalgie pourtant. plus encore que des rythmes bien accordés qui font danser un esprit malade d'être assis sur son siège. plus encore que l'instant lui-même qui s'inscrit dans un coin du crâne - elle est modifiable, elle est la mémoire façonnée pour en faire un récit plus héroïque, plus idéalisé, elle est mythe enjolivé pour laisser les grandes peines pour d'autres occasions.

- et non. tu r'ssembles à un oiseau d'nuit qui préfère le jour. coco reste coco - dans son mystère singulier qui entoure ses boucles sombres. lui qui condamné au gourou des lunes interminables secoue ses chaînes pour qu'un jour elles se brisent - pour qu'un jour ni l'aurore, ni l'aube lui échappent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Ven 20 Avr - 16:43

there's something odd and uncertain about it — Soudainement, il porte plus d'attention au paysage qu'à tout ce qu'il y a autour. Plus d'attention qu'à la voiture, qui vrombit, qu'à la douce chaleur de printemps, qui les baigne de soleil. Plus d'attention au paysage qu'à sa maladie, à son sac à ses pieds, à la musique. Il oublie presque Angelo, un instant.
Il a cherché toute sa vie un endroit où il serait bien. Où il serait enfin chez lui. L'Italie, le paysage, tout ça, c'est ce qu'il voulait. Il voudrait lui dire de s'arrêter là, au milieu de l'autoroute, de provoquer un embouteillage, ou un carambolage, mais qu'ils partent un instant dans les montagnes, qu'il découvrent tout ce qu'il y a autour d'eux.
Il l'écoute parler, mais soudainement, l'italien ne veut plus rien dire. Il ne comprend pas les mots accolés bout à bout. Il fronce les sourcils, il demande :
"Étanche ? What does it mean ?" Et la suite ne l'éclaire pas plus. Il comprend oiseau, nuit, jour, nostalgie, mais pas plus que ça. Il fronce les sourcils et se tourne vers lui... Il décentre son attention du paysage, et doucement, il demande : " I don't understand..." Et il a la sensation étrange que dans sa voix, il y avait toute la profondeur du monde. Qu'il disait quelque chose d'important. Alors il le regarde, il fixe ses mains, et la musique change encore, mais il n'y fait plus attention.

Angelo a le talent étrange qu'ont tous les hommes qui ont un jour marqué Coco dans sa vie.
Il est capable de créer un univers autour de lui, de faire s'arrêter le temps avec des simples mots. Il peut, avec sa voix sombre, profonde, le faire s'évader, lui faire oublier.



_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    Ven 20 Avr - 17:12


https://www.youtube.com/watch?v=6rkeCII21hk
he was made of stars, and scars — sans surprise la question lui revient, sans surprise l'incompréhension fait barrière, sans surprise le battement d'un coeur jovial se tasse - non pas jusqu'à s'éteindre, se fait seulement plus petit, jusqu'à se réduire contre lui-même, jusqu'à, comme à son habitude prendre l'allure d'une lourde pierre. coco qui ne comprend pas, coco qui n'a pas été élevé à la mode italienne, coco qui découvre encore ses défauts autant que ses qualités - et lui qui préfère le soupçon d'un ricanement en réponse, le silence en compagne pour soutenir la petite fin. coco qui même en une autre langue, n'a encore connaissance de l'infecte douleur, même dans sa forme. coco mieux dans une cage de porcelaine plutôt que de bois, qui à la moindre secousse pourrait le briser, ramasser à son sol les morceaux de son être écartelé. coco qui sans doute un jour a assez braillé - et s'est desséché. coco chantant qui n'a peut-être pas encore remarqué les attaches à ses mains, à ses pieds, qui se croit libre de respirer à l'heure matinale et de ne plus jamais avoir à subir les effrois nocturnes - coco qui n'est pas dupe, coco qui sait, coco qui fait sans prendre garde aux chutes usantes.
- you will.
sans un regard, sans un soupir de plus - sans un quelconque murmure. regard vissé sur la route qui jamais ne se détache, qui reprend ses distances légères - angelo qui ne connaît les longs discours qu'à travers un écran de télévision ou une tirade sur un muret, de quoi surplomber un public haletant.  angelo qu'a toujours su se taire - à préférer l'écoute d'un palpitant en cavale plutôt que ses propres fantaisies.

et qui roule,
roule,
roule,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: He was made of stars, and scars + angelo    

Revenir en haut Aller en bas
 
He was made of stars, and scars + angelo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» D'Angelo & Antenucci-Nippo
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Sondage pour les Scars Pirates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi :: SUJETS FINIS-
Sauter vers: