AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 over my head (noodles)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: over my head (noodles)   Jeu 19 Avr - 12:18





is it too late?
too far gone to fix this?


NOODLES | RP #001

Enfiler les vêtements de couturiers s'apparentait presque à une expérience surnaturelle pour Carl. Hors de son corps, il s'observait du coin de l’œil dans le miroir plein pied de la chambre d'hôtel. Il comprenait à peine comment il en était arrivé là. Un instant, l'archéologue franchissait le seuil de la suite avec l'intention de passer la soirée à pianoter sur son ordinateur et le suivant, il découvrait que son épouse avait un tout autre plan pour eux. Pour lui. Il s'était enfermé dans la salle de bain. Carl aurait aimé pouvoir croire en ses propres excuses concernant ce simple tour de verrou : un réflexe. Après tout, il avait vécu de nombreux mois dans des endroits où l'intimité était un luxe et où ce geste pouvait vous sauver de bien des situations embarrassantes. Néanmoins, cela n'expliquait pas pourquoi il continuait de l'avoir en son âme et conscience. Ou plutôt, il représentait à merveille la relation entretenue par le couple : Carl étant à l'origine des murs qui se dressaient entre eux. Par ailleurs, le susnommé poursuivit sa routine parfaitement maitrisée malgré un certain manque de pratique. Il se coiffa, se parfuma, tout cela sans décrocher un mot de plus d'une syllabe, avant de finalement s'obliger à faire face à sa compagne. Noor était magnifique. Comme toujours. Et il l'aurait certainement remarqué si son regard s'était attardé plus d'une fraction de seconde sur la silhouette de la jeune femme. Il eut un haussement de sourcils et un sourire aux lèvres pincées, indiquant à cette dernière qu'il était prêt, tandis que déjà son esprit s'égarait. Ailleurs. Plus précisément là où le trentenaire avait abandonné une part de lui-même seulement quelques semaines plus tôt. Celle-ci n'ayant de cesse de le rappeler à elle. Dissociation. Stress post-traumatique avait dit le médecin qui avait été chargé d'évaluer l'équipe de recherche à son retour du désert.

do ya even fashun?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: over my head (noodles)   Jeu 19 Avr - 19:30

​À l'heure de revêtir sa plus belle robe - on ne lesine pas sur les grands moyens quand l'honneur est en jeu, semblerait-il - Noor ne peut s'empêcher de se dire que ce sont tout de même des choses singulières les promesses. On en fait en permanence, on jure, on atteste, parfois on les brise et elles se cassent en d'infinis éclats, comme du verre, et qui viennent se loger là où ça fait mal, pour n'en ressortir que parfois bien plus tard. Promesses d'enfant d'abord (quand on sait que l'on ment mais qu'on le dit quand même, pour y croire un peu plus), et puis les grandes promesses d'adultes, dans lesquelles on parle de s'aimer et se chérir jusqu'après la mort. Enfin, il y a celles du quotidien, comme le dîner que les Cresta se sont octroyé ce soir, célébration d'une promesse plus grand qu'eux, celle d'un mariage heureux toujours, faite il y a sept ans maintenant.​​

Noor s'apprête, dans une excitation mêlant celle des débuts et l'appréhension d'un tête-à-tête avec les miettes de leur relation. Elle le scrute, guettant les signes de sensations similaires, mais il paraît égal à lui-même, affable, comme si elle le traînait de force. Elle en fait abstraction et revêt le masque de la femme parfaite qu'elle s'imagine être parfois.
« C'est parti ! »Elle déclare, faisant tinter ses boucles d'oreilles dans un mouvement de tête.

Le trajet se déroule dans un silence notable, au bruit des seuls cliquetis des talons de Noor. Alors qu'ils arrivent devant le restaurant, elle lui saisit la main et l'entraîne a l'intérieur.
« Monsieur et Madame Cresta », annonce-t-elle au serveur qui les accueille et leur indique leur table. Pour la première fois depuis longtemps, elle prononce ses deux mots, accolés enfin : Monsieur et Madame. Comme les vestiges de leur amour passé, restent ces quelques syllabes au goût doux amer.

Ils s'installent, et bien rapidement on vient à eux.
« On prend une bouteille de vin, chéri ? » Elle lance, mais sa question résonne de bien d'autres enjeux, invitation à une prise de décision nécessaire et salvatrice, une réaction quelconque, un peu de vie enfin pour ne pas finir aussi morts que les statues (mais si elle devenait statue, peut-être l'aimerait-il plus ?)

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
over my head (noodles)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» Your head is running wild again ∞ 11/02 - 15:17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi :: SUJETS FINIS-
Sauter vers: