AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 a song of ice and fire (solveig)

Aller en bas 
AuteurMessage
Solveig Johanssen

avatar
Messages : 95
Pseudo : Louisou doudou
Avatar : Camille Rowe-Pourcheresse + sweet disaster (avatar) + kane. (signature)
Occupation : Traductrice/interprète trilingue, diplomée en civilisation romaine. Trois jours par semaine, on la retrouve à s'ennuyer derrière le comptoir de "Visit Malcesine", la boutique des touristes.

MessageSujet: a song of ice and fire (solveig)   Lun 23 Avr - 15:38


tumblr.

SOLVEIG JOHANSSEN
extatique et glaciale


AGE — vingt-six ans passés comme passent les aurores boréales de son pays ; en un souffle, un souffle de vie. DATE ET LIEU DE NAISSANCE — elle a vu le jour lors d'une longue nuit, à la principale maternité de la ville de trondheim, au centre de la norvège. là-bas, les derniers mois de l'année plongent dans un doux rêve, et les fêtes de noël se passent à l'abri des feux de cheminée, alors que le jour déjà ne se lève plus. NATIONALITÉ — norvégienne expatriée, tombée de coeur pour la nation italienne, son aridité et son accent si sensuel qu'il est parfois prêt à exploser, roulant de caresses au goût de sucre et d'acidité. ÉTAT CIVIL — tenir sa main en dévalant les ruelles pavées un soir d'été, c'était se voir offrir ce pays et ses richesses, c'était comme ouvrir les portes d'un paradis secret, accéder enfin aux trésors de l'univers et de l'amour. deux ans d'une parade lourde de sensualité et de promesses, jusqu'à ce que quelques mois n'effacent les rêves qui portaient son nom.  OCCUPATION — portée par un amour qui déborde des pores de sa peau, elle est diplômée sans ambitions d'un double cursus en langue italienne et civilisation romaine. du reste, elle gagne parfois un peu d'argent comme guide touristique ou interprète. à malcesine, elle sera d'une précieuse aide à la communauté des chercheurs et leurs balbutiement d'italien, mais est également employée à mi-temps de la boutique de souvenirs. COMMUNAUTÉ(S) — restaurateurs et services GROUPE — stranieri. MOOD BOARD — clique.

cose su di me.

QUALITÉS ET DÉFAUTS — (sanguinaire), elle était capable de se jeter la tête la première sur les pistes couleur de sang, à l'assaut de la poudreuse comme autant de territoires vierges restant à explorer. (intrépide) , elle était déjà debout depuis longtemps lorsque pointaient à l'horizon enneigé les premières lueurs du jour, prête à braver la glace à la l'avant du traineau. (émerveillée), elle avait la vie d'un conte de fées recouvert de givre et sur lequel soufflaient les vents du nord. (philosophe), alors que haute comme trois pommes, elle pouvait rester là assise des heures à regarder la mère, déjà conscience de sa force carnivore comme salvatrice. (impatiente), elle prenait tout pour elle sans réfléchir, rendait au multiple de 100 dès qu'il en était possible, était incapable simplement d'attendre le bonheur. (sans-filtre), elle enfilait des t-shirt d'homme en guise de robe d'été, des chaussures de marche pour se rendre à un rendez-vous. elle n'avait aucune idée de l'utilité d'un recourbe-cil et était bien incapable de faire tenir sur ses lèvres le moindre rouge à lèvres. (tempétueuse), il fallait parfois qu'elle défoule sur les pistes une ardeur de vivre emprisonnée dans un cadre molletonné et prudent, comme des pas sur la neige vierge. (passionnée), elle s'offrait les rêves chantants de guitares siciliennes, se croyait Claudia Cardinale, constatait cependant que ses fesses avaient oublié de se pointer à la puberté, mais ne se laissait jamais aller bien longtemps. (innocente), elle portait des sandales en s'abîmant les pieds, se gavait de pâtes à toutes les sauces, apprenait les horreurs sonores des rues italiennes, les répétait au soleil dans un grand sourire qui plissait le haut de son nez, couvert de tâches de rousseur. (amoureuse), elle vivait au rythme de ses envies, s'éternisant dans une luxure nouvelle, dans des plaisirs charnels qui menèrent son âme à s'échouer contre lui, à s'unir à ses désirs, à murmurer à son cœur qu'elle ne pourrait jamais, jamais le quitter. (acharnée), elle traquait avec la ténacité des femmes laissées pour mortes les dernières traces de leur idylle. à miami, à brazzaville, à moscou ou à phnom penh, elle l'aurait retrouvé. (rancunière), elle s'offrait aux matins sucrés du village aux couleurs. elle sortait de son lit, peau découverte, offerte aux regards et rires fusant vers le ciel. seul lui aurait pu lire ce que déroulaient ses pupilles, une tristesse infinie, un cœur délavé par les eaux du lac. PASSIONS — (glisser), il n'y a que sur la neige qu'elle se sentait libre, lestée du poids des jours, des responsabilités qui éclosent en silence comme de jeunes pousses de printemps. ces étendues blanches, aussi pures que traîtresses, n'avaient jamais cherché à mettre solveig en danger. elles lui caressaient les joues qui, rosées d'une rosée givrée, semblaient rire pour l'instant présent, vivre du bonheur d'être en vie. (claudia cardinale), c'est l'héroïne absolue de solveig, charnelle, indolente, éternellement jeune, regarder claudia sur sa télévision c'était faire entrer un peu de ces nuits italiennes étouffantes dans son salon hygge de norvège. elle récite du bout de ses lèvres boudeuse l'intégralité de ses rôles, forçant le trait de sa voix basse, finissant toujours invariablement par cracher ses poumons, sans même avoir eu besoin de fumer une seule cigarette. (famille), papa était un champion. porté par la nation, médaillé d'or, héros du biathlon aux jeux olympiques 1988 de calgary, puis à albertville en 1992. maman était une championne. psychologue réputée, auteure de nombreuses ouvrages sur la psychologie de l'enfant doué. grand frère était un champion. né trois ans avant solveig, délaissant les cols et glaciers pour l'océan qui tendait les bras au bord de la ville, devenu des années plus tard l'être le plus accompli que la terre ait porté, l'océanologue le plus doué de sa promotion. solveig était une championne. la meilleure quand il s'agissait d'aimer ce petit monde et de l'unir sous les branches d'un sapin encore gelé parce que papa venait juste de le couper. numéro un dans l'amour qu'elle portait à cette famille unie, brillante, résistante comme ce lac figé dans la solidité de l'hiver. (gustav), arrivé dans sa vie si petit, les yeux presque effacés par ces longs poils blancs, des petites pattes qui préféraient courir dans la neige que dormir à l'ombre d'un feu de bois. gustav, c'est son chien, un samoyède devenu tonitruant et énergique, un grand gaillard qui l'accompagnait dans toutes ses sorties, au ski comme à la nage sur les côtes escarpées des fjord. (sport), elle n'a jamais su. jamais su comment se sentir plus à l'aise que lors d'une bonne course à pieds, jamais su comment porter quelque chose de plus sexy d'un jogging, qu'un vieux jean, qu'un t-shirt trop grand, qu'une casquette posée à l'envers sur son crâne. elle nageait l'été, s'enfonçant dans les eaux froides et sombres des côtes de trondheim. elle skiait l'hiver, passant ses journées de l'aube au coucher affalée contre le blanc des pistes, battant la neige avec entrain, remontant inlassablement pour redescendre, encore une fois, une dernière fois. jusqu'à la prochaine fois.SAISON PRÉFÉRÉE — (aurores boréales) quelque part à mi chemin entre l'automne et le printemps, parfois au milieu d'hivers capricieux, solveig ne réfléchissait pas en termes de saison. elle espérait juste, certaines nuits, voir se lever ces hautes lumières qui dansaient dans le ciel, ces vagues de vert et de bleu, d'un violet ou d'un rose léger par moments. un spectacle qu'elle aurait pu observer des heures, entourée dans d'épaisses couvertures, l'air qui lui glaçait les cils, sa mère la priant de rentrer enfin mais son petit cœur qu'elle sentait battre fort sous toutes ces couches, qui pulsait dans ses veines un sang réjoui, donnait à ses joues les couleurs du ciel. la seule saison qui existe, c'est celle-là. FRUIT PRÉFÉRÉ— l'acidulé et le mordant, parce qu'elle recherche les volumes de sa vie, les reliefs de son existence, parce qu'elle pimente des rêves qu'elle a trop longtemps rangé au congélateur de son pays natal. parce que depuis qu'elle a posé ses valises trop bien rangées en italie, il souffle sur la vie de solveig un vent de liberté sans pareille, un vent chaud et bienheureux, la brise des temps meilleurs. elle raffole des (fruits rouges) qu'elle s'applique à picorer avec élégance, des (framboises) dont elle laisse la couleur fondre un peu sur ses lèvres aux (groseilles) qui lui piquent parfois un peu la langue mais qu'elle avalerait jusqu'à s'en rendre malade.  LIEU FAVORI — c'est sur le terrain de leurs premiers émois que le coeur de solveig est resté. il est là bas, dans une petite boite en fer même pas encore rouillée -les émotions les plus récentes peuvent parfois être les plus vives-, sous un arbre ou derrière des rochers, à l'attendre non sans peine. à c'est à (lecce) et nul part ailleurs que solveig restera attachée, parce qu'il a inscrit de son sourire son nom, partout, sur les murs de la ville, sur les plages échaudées, sur les arbres des parcs, sur les serviettes en papier des restaurants, il a fait d'elle une reine en son territoire, la laissant pénétrer son existence sur un tapis rouge, électrique, passionnel, ensanglanté. RÉPUTATION A MALCESINE — la voilà redevenue poussière, la blonde nordique, inadaptée. après des mois et presque des années à tenter d'incarner cette claudia cardinale de ses rêves, voilà qu'elle avait perdu en route les morceaux de son armure, que sa peau faussement bronzée était tombée comme mue de serpent oui ; voilà qu'elle se retrouvait nue solveig, désarmée en ce lieu inconnu, prise au piège d'une quête incongrue, celle de se rappeler au souvenir de l'homme qu'elle aime. alors au village, elle pense qu'on l'observe de loin, elle ne traîne jamais bien tard, elle se sent ailleurs, l'esprit sur les lacs glacés de norvège, le coeur sur les plages du sud de l'italie, et l'âme en peine qui se traîne dans les rues de malcesine. elle se lie de ceux qui laissent une place à ses désirs brouillons, de ceux qui ont un coeur assez gros pour ne pas lui en vouloir quand elle doute, quand elle a peur, quand elle ne pense qu'à s'enfuir et recommencer ailleurs. AU VILLAGE DEPUIS — à peine trois semaines.

vivere in città.

en toi tout demeure.

« tu n'as pas disparu. tu es encore là, min kjærlighet.* tu es là parce que tout à l'heure le soleil s'est levé à l'est de la ville, il était chaud et doré, comme ta peau après une nuit d'amour. il a montré quelques rayons timides alors j'ai hésité, mais finalement j'ai su que tu étais là, parce qu'il s'est décidé à doucement monter vers le ciel, avec la lenteur des meilleurs jours, ceux où l'on prenait notre temps. te rappelles-tu, min kjærlighet, comme le temps te paraissait long quand nous devions nous extraire des bras l'un de l'autre, et comme soudain les astres filaient au dessus de nous à une vitesse folle dès que nos corps se rencontraient de nouveau ?  tu étais là ce matin, min kjærlighet. là quand les oiseaux se sont réveillés après cette longue nuit à t'attendre, comme moi, dans des draps froids. tu étais là dans les bruits du marché qui s'installe, tu sais, celui juste en bas de notre porte, celui que tu détestais tant parce qu'il te réveillait invariablement, chaque samedi matin. je me souviens, min kjærlighet, je me souviens presque sans pleurer désormais de ton visage engourdi par les longues heures de sieste, de la pureté de tes traits lorsqu'ils étaient enfin apaisés. je viens te trouver, min kjærlighet. je vais marcher en direction du soleil jusqu'à ce que celui-ci disparaisse. puis je recommencerais demain. parce que tu es là, quelque part à l'aube d'un autre monde, perdu entre l'horizon d'un passé amoureux et d'un futur sans joie. je sais où tu es, min kjærlighet. je crois que je le sais depuis le début. je crois que je m'y attendais. mon soleil, je cours t'y rejoindre, remontant vers le nord comme s'il me fallait retourner sur mes terres. à mi-chemin entre aujourd'hui et hier, je te trouverai. tu m'y attendras. nous nous retrouverons, min kjærlighet. »

* « mon amour » en norvégien

dimmi la tua vitta.

« Italia ? »* avait dit papa, plein de circonspection. c’est sa mère qui l’avait regardée avec le plus de naturel possible, tandis que lars levait les yeux au ciel. une scénographie typique de la famille johanssen, quand les pères s’inquiétaient un peu trop fort, les mères en avaient vu d’autre et les frères ne s’en souciaient que peu. « Hva trenger du det til? »** il complétait déjà, sans attendre de sa fille une réponse claire, signe de son agacement aussi bien que de son inquiétude. elle ne fit que répondre « Studere italiensk, pappa »*** et d’observer son visage inquiet. l'italie c’était voyager d’un bout à l’autre de l’europe pour aller étouffer sous des latitudes désertiques, c’était s’offrir aux regards sauvages de ces gars enjôleurs et éduqués dans un respect somme toutes primaire du sexe féminin. et s’il y avait bien une chose que mikkel johanssen ne voulait pas pour sa fille, c’est qu’elle perde par le goût du voyage des acquis sociaux et des libertés que son pays natal pouvait lui offrir. derrière cette grandeur d’âme et ce fervent soutien à la cause féministe, solveig devinait pourtant, le cœur rempli à craquer de larmes qui ne tomberaient qu’une fois dans l’avion, que son père savait. quand il l’observait de ses grands yeux bleus, écho strict et appel des siens, solveig su qu’il savait, qu’elle tomberait immédiatement amoureuse du pays du soleil, qu’elle y poserait des valises fixes, abandonnerait ses idées de nomadisme, vivrait à l’italienne et bientôt en serait une. il savait, mais il la laissa partir. maman la laissa vivre et lars leva les yeux au ciel. une scénographie typique d’une famille heureuse.


*l’Italie ?
**Pour quoi faire ?
*** Etudier l’italien, papa


❆❈❆❈❆❈❆

solveig une femme nordique. cela veut dire, comme son nom l'indique, qu'elle vient du Nord de ce monde. notez la majuscule ; elle ne vient pas du nord qui est au nord de quelqu'un, mais du Nord absolu, celui au-dessus duquel il n'existe rien.
du bout du monde.

là d'où vient solveig, on peut construire un igloo dans son jardin et le regarder flamboyer des semaines durant. on peut prendre son déjeuner de nuit ou son diner de jour. on peut attendre et ne voir que ciel noir ou fondre sous un bleu azur tenace.

les gens du nord sont des nordiques mais solveig avait remarqué que les gens du sud ne s'appellent pas les sudistes. ils ne sont pas au sud, ni pour quelqu'un, ni dans l'absolu  : ils ont cette fierté de se dire au centre du monde, à partir duquel le reste se réfère. en arrivant en italie, solveig n'avait pu que se dire qu'ils n'avaient finalement pas tort.

❆❈❆❈❆❈❆

febo... ça sonne comme la caresse du vent, vous ne trouvez pas ? essayez. essayez de le dire, pour voir. ça glisse tout seul entre les lèvres, elles se rencontrent à peine, on dirait un baiser timide. ça coule sur la langue, juste un souffle et c'est parti, c'est court et délicieux. il faut détacher les syllabes pour ressentir le f passer contre les joues, le sentir buter, légèrement, contre la lèvre inférieure, puis sortir de toute façon, lumineux, cajolant. j'ai travaillé, pour le prononcer correctement. dans ma langue à moi, il aurait eu un prénom qui fait claquer le muscle contre le palais, qui mobilise les profondeurs de la gorge. un prénom qui annonce des forêts vierges, des saumons sauvages ou des sommets enneigés. febo est un mystère auditif qui ne peut exister qu'ici. qu'ici, là où le soleil vous tape parfois si fort sur le crane que vous vous imaginez avoir vécu comme dans un rêve. là où, passant de la clarté du jour à l'ombre fraîche des maisons, on se retrouve quelques instants aveuglés, ivres de lumière, comme dépourvus de notre propre monde. quelle sensation grisante, vous ne trouvez vraiment pas ? être happé par la lumière. celle qui ne veut pas vous laisser partir. une lumière qui aime. définitivement et sans détours.

❆❈❆❈❆❈❆

tendue presque nue devant la glace, elle fumait une cigarette qu'elle avait pris le soin de choisir mentholée. même comme ça, elle n'avalait pas la fumée ; elle aspirait si peu longtemps qu'elle recrachait presque tout immédiatement, dans une moue surfaite, ses longs doigts accrochés au bout du baton blanc. ses cheveux avaient pris des teintes dorées avec le retour des meilleurs jours, mais ils étaient loin d'avoir la longueur et la texture riche, épaisse et sensuelle de ceux des femmes du quartier. le bruit assourdissant d'un klaxon en bas de son balcon la fit d'un coup sursauter. écrasant du bout des ongles cette cigarette sans goût, elle s'inquiéta soudain d'avoir trop tardé ; devant l'excès de stress, elle passa dans ses mèches une main désordonnée, qui ne fit qu'aggraver le problème. «  amore ? » sa voix jaillit du bas de l'escalier. « sì, sì, arrivo » elle crie à la volée, puis elle se rend compte qu'elle n'aurait pas du crier, se reprend et chuchote, pour rien, dans le vide. juste pour s'entrainer. les femmes de ce pays ne haussent la voix qu'entre elles. solveig l'a observé au marché, là où elle passe pour l'ingénue, la jolie petite idiote blonde et entretenue. dès qu'un homme leur adresse la parole, elles ont cette manière ravissante de plisser les yeux, de poser contre leurs tailles marquées des mains pleines de confiance. mais elles ne crient plus. elles soufflent leurs mots, elle laissent le vent faire le reste, conscientes de leur charmes, façonnées par les envies et une vie faite de plaisirs. solveig soupire, observant ses petits seins qui la narguent dans le miroir, pâles, presque immatures, jamais assez bien. elle enfile contre sa peau déjà chaude -il n'est que huit heures du matin- une robe framboise qui lui donne presque meilleure mine. aussitôt, c'est la déception. le tissu tombe sur ses hanches maigres avec un aspect froissé, le décolleté baille contre sa peau parsemée de légères tâches de rousseur. elle est trop courte, ou trop longue, devant ou derrière elle tombe différemment. elle tente de la plaquer contre ses cuisses, contre son ventre, tire sur le tissu, abandonne dans un bruit plaintif. « cosa stai facendo? » il dit de sa voix qui porte contre les murs, fait résonner l'intérieur de son ventre d'une lente vibration -un vibrato, plutôt-. « niente », elle répond au bord des larmes, dans cette robe qui n'irait qu'à claudia, sophia ou les autres, toujours aux extrêmes de la sensibilité, oscillant entre rire et pleurer. mais il sait, lui, il sait comment elle est, il sait qu'elle ferait tout pour leur ressembler, à claudia, sophia et les autres. il l'aime ainsi, ses petites fesses que l'on voit à peine, il ne l'avouerait jamais, mais il se contente de venir près d'elle, de poser son visage contre le creux rassurant de son épaule. « sei bella solveig », il dit juste, dans les courbes de son cou, de cette voix chaude qui illuminerait la nuit. solveig serre contre lui ses traits fatigués et s'imagine déjà vivre une vie dans ses yeux.

dietro lo schermo.

PSEUDO/PRÉNOM — louisette cacahuète, belette et rebelote.
PRÉSENTATION PERSONNELLE — qu'on m'apporte de la glace à la mandarine.  
FRÉQUENCE DE CONNEXION — malheureusement pour l'intégralité de mes obligations semi-professionnelles et étudiantes, un peu tous les jours.
AVATAR — camille rowe-pourcheresse (elle a vraiment un nom beaucoup trop long).
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? — guess who's back avec des seins  What a Face  What a Face
MOT DE LA FIN — pig (c'est pas un mot mais je vis de rébellion)

_________________
❝ which, as they kiss, consume ❞
therefore love moderately. long love doth so. too swift arrives as tardy as too slow. [...] a lover may bestride the gossamers that idles in the wanton summer air, and yet not fall. so light is vanity.


Dernière édition par Solveig Johanssen le Ven 27 Avr - 11:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Lun 23 Avr - 15:43

bienvenue parmi nous, très bon choix d'avatar I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Febo Ruffinatti

avatar
Messages : 58
Pseudo : chosen.one
Avatar : g. bonnamy + pretty young thing (avatar).
Occupation : topographe pour le chantier de fouilles.
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Lun 23 Avr - 15:45

amore mio
(je vais t'aimer à la gilbert montagné, sur une étoile et sur un oreiller )

_________________

why don't you care? i gave you all of me ; my blood, my sweat, my heart, and my tears. i was there when no one was. now you're gone and i'm here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Solara

avatar
Messages : 234
Pseudo : cmbyn
Avatar : phoebe, blue comet
Occupation : artiste peintre en mal d'inspiration
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Lun 23 Avr - 16:55

crp est tellement la quintessence du cool
rebienvenue, ce personnage promet, tout comme son ship

_________________

you are a shared secret kept between cupped hands; you are the first drizzle of spring, the laughter-filled nights of summer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Lun 23 Avr - 16:58

LOULOU c'est quoi ce personnage de fou encore????
omg j'ai tellement hâte d'en lire plus
j'exige un lien
avec luca et achille
t'as pas le choix babe
Revenir en haut Aller en bas
Eusebio Bataglia
Amministratore
avatar
Messages : 982
Pseudo : appo
Avatar : jon kortajarena + lux aeterna
Occupation : charpentier de marine.
Notes : sujets en cours -
NOOR l SIMONE l OLIMPIA l LOLA

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Lun 23 Avr - 17:33

très joli prénom.
re-bienvenue !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Lun 23 Avr - 19:15

j'avoue que j'adore le prénom omggggg gros coup de coeur en tout cas bienvenue par ici héhéhéhé What a Face

_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 0:08

I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
pluie d'amour pour toi mon chat.

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simone Marconi

avatar
Messages : 303
Pseudo : Louisette marmelade.
Avatar : Luke Grimes - nalex(avatar), astra (signature) hoodwink + tumblr (icon)
Occupation : ébéniste et orfèvre du bois.

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 9:51

j'ai dit merci à personne, quelle impolitesse + maintenant c'est bien trop tard pour remercier tout le monde en personne, j'suis prise par les compliments, j'ai la flemme, merci pas merci
non je rigole merci pour de vrai, vous êtes des petites boules d'amour

kenny, toi seul I love you

mariko, tu me déçois, t'as même pas relevé ce que j'ai mis dans ma présentation, voilà mon humour légendaire ne te fait plus d'effet, ce jour est arrivé

léa, un lien achille/solveig me pincerait si fort le coeur

_________________
❝ nel vento soffia la tempesta ❞ envoyez lui son bon souvenir elle vous dira qu'elle s'en fout, qu'il faillait pas la faire languir en la couvrant de mots doux, son coeur avait déjà pris la mer alors qu'il lui confessait que jamais rien d'autre qu'un navire ne l'avait fait voyager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 11:11

MAIS TU RIGOLES (ton humour fera toujours effet sur moi mon chat)
ce mélange de marie-antoinette et d'un simone avec des boobs, tant de délicatesse, c'est pourquoi je t'aime

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simone Marconi

avatar
Messages : 303
Pseudo : Louisette marmelade.
Avatar : Luke Grimes - nalex(avatar), astra (signature) hoodwink + tumblr (icon)
Occupation : ébéniste et orfèvre du bois.

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 11:46

en plus hier j'ai mangé de la glace à l'abricot qui était probablement préparée par les dieux eux-mêmes (oui oui) et j'ai pensé à toooooooi

_________________
❝ nel vento soffia la tempesta ❞ envoyez lui son bon souvenir elle vous dira qu'elle s'en fout, qu'il faillait pas la faire languir en la couvrant de mots doux, son coeur avait déjà pris la mer alors qu'il lui confessait que jamais rien d'autre qu'un navire ne l'avait fait voyager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 11:50

CA DEVAIT ETRE TELLEMENT BON
(t'as trouvé ça où? I love you)
(ce flood sale, même pas honte)

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Johanssen

avatar
Messages : 95
Pseudo : Louisou doudou
Avatar : Camille Rowe-Pourcheresse + sweet disaster (avatar) + kane. (signature)
Occupation : Traductrice/interprète trilingue, diplomée en civilisation romaine. Trois jours par semaine, on la retrouve à s'ennuyer derrière le comptoir de "Visit Malcesine", la boutique des touristes.

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 12:30

ajout du moodboard

marikoukou : c'est terre adélice (#meilleuresglacesever), ça vient d'ardèche, par chez moi ils en vendent à biocoop mais j'pense pas jusqu'à chez toi (oui là c'est du bon gros flood éhonté)

_________________
❝ which, as they kiss, consume ❞
therefore love moderately. long love doth so. too swift arrives as tardy as too slow. [...] a lover may bestride the gossamers that idles in the wanton summer air, and yet not fall. so light is vanity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febo Ruffinatti

avatar
Messages : 58
Pseudo : chosen.one
Avatar : g. bonnamy + pretty young thing (avatar).
Occupation : topographe pour le chantier de fouilles.
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 15:33

@Solveig Johanssen a écrit:
« tu n'as pas disparu. tu es encore là, min kjærlighet.* tu es là parce que tout à l'heure le soleil s'est levé à l'est de la ville, il était chaud et doré, comme ta peau après une nuit d'amour. il a montré quelques rayons timides alors j'ai hésité, mais finalement j'ai su que tu étais là, parce qu'il s'est décidé à doucement monter vers le ciel, avec la lenteur des meilleurs jours, ceux où l'on prenait notre temps. te rappelles-tu, min kjærlighet, comme le temps te paraissait long quand nous devions nous extraire des bras l'un de l'autre, et comme soudain les astres filaient au dessus de nous à une vitesse folle dès que nos corps se rencontraient de nouveau ?  tu étais là ce matin, min kjærlighet. là quand les oiseaux se sont réveillés après cette longue nuit à t'attendre, comme moi, dans des draps froids. tu étais là dans les bruits du marché qui s'installe, tu sais, celui juste en bas de notre porte, celui que tu détestais tant parce qu'il te réveillait invariablement, chaque samedi matin. je me souviens, min kjærlighet, je me souviens presque sans pleurer désormais de ton visage engourdi par les longues heures de sieste, de la pureté de tes traits lorsqu'ils étaient enfin apaisés. je viens te trouver, min kjærlighet. je vais marcher en direction du soleil jusqu'à ce que celui-ci disparaisse. puis je recommencerais demain. parce que tu es là, quelque part à l'aube d'un autre monde, perdu entre l'horizon d'un passé amoureux et d'un futur sans joie. je sais où tu es, min kjærlighet. je crois que je le sais depuis le début. je crois que je m'y attendais. mon soleil, je cours t'y rejoindre, remontant vers le nord comme s'il me fallait retourner sur mes terres. à mi-chemin entre aujourd'hui et hier, je te trouverai. tu m'y attendras. nous nous retrouverons, min kjærlighet. »

* « mon amour » en norvégien
Shocked
c'est trop bo

_________________

why don't you care? i gave you all of me ; my blood, my sweat, my heart, and my tears. i was there when no one was. now you're gone and i'm here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Johanssen

avatar
Messages : 95
Pseudo : Louisou doudou
Avatar : Camille Rowe-Pourcheresse + sweet disaster (avatar) + kane. (signature)
Occupation : Traductrice/interprète trilingue, diplomée en civilisation romaine. Trois jours par semaine, on la retrouve à s'ennuyer derrière le comptoir de "Visit Malcesine", la boutique des touristes.

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Mar 24 Avr - 15:34



je les aime tant. merci de m'inspirer comme ça. I love you

_________________
❝ which, as they kiss, consume ❞
therefore love moderately. long love doth so. too swift arrives as tardy as too slow. [...] a lover may bestride the gossamers that idles in the wanton summer air, and yet not fall. so light is vanity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Ven 27 Avr - 12:34

I love you I love you I love you
j'avais plein de commentaires un peu bêtes à faire en lisant ta fiche (genre, le mot norvégien pour amour, qu'est-ce qu'il est moche ) (en vrai j'adore les langues scandinaves mais oulala)
mais du coup j'ai tout oublié, parce que la musique de Rone est parfaite, ta fiche est beeeeelle chaton, solveig rayonne, je suis amoureuse
(les aurores boréales = la plus belle chose que j'ai vue de ma vie je pense)

EVIDEMMENT je te valide, et comme j'ai la flemme je te poste pas le topo de bienvenue, déso pas déso (tu connais le chemin de toute façon)
je suis bien trop heureuse de t'avoir ici ma Louise.

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Solara

avatar
Messages : 234
Pseudo : cmbyn
Avatar : phoebe, blue comet
Occupation : artiste peintre en mal d'inspiration
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Ven 27 Avr - 12:53

euh
je peux pas exprimer tout mon amour du tel
MAIS
peux-tu me donner ton talent stp ???
ta fiche m'a collé des feels mais de fou furieux ????
le passage qui commence par febo notamment m'a brisée en trois mille morceaux que je te tente vainement de ramasser.
ptn mais comment je faisais avant tes mots ??
tu te cachais où ????
sol est belle, belle, belle, hâte de vous lire avc febo I love you

_________________

you are a shared secret kept between cupped hands; you are the first drizzle of spring, the laughter-filled nights of summer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Johanssen

avatar
Messages : 95
Pseudo : Louisou doudou
Avatar : Camille Rowe-Pourcheresse + sweet disaster (avatar) + kane. (signature)
Occupation : Traductrice/interprète trilingue, diplomée en civilisation romaine. Trois jours par semaine, on la retrouve à s'ennuyer derrière le comptoir de "Visit Malcesine", la boutique des touristes.

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Ven 27 Avr - 13:19

ma marikola I love you I love you I love you
franchement, t'aurais du, tu sais comme j'aime les commentaires bêtes. EN PLUS en parlant de ce mot, c'est marrant parce que ouais, il est super laid, donc j'ai hésité du coup, je me suis dit "ça va être horrible à la lecture" je te l'ai dit, mais tellement heureuse que l'ambiance ait fonctionné, que tu aies pu revoir ce spectacle que je n'ai fait qu'imaginer. je suis joie. merci mariko plus que merci qu'il n'en faut

lola voyons que d'entrain, je n'ai fait que poser par terre des petits bouts d'elle, mais merci ça me touche tu sais I love you I love you

_________________
❝ which, as they kiss, consume ❞
therefore love moderately. long love doth so. too swift arrives as tardy as too slow. [...] a lover may bestride the gossamers that idles in the wanton summer air, and yet not fall. so light is vanity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Febo Ruffinatti

avatar
Messages : 58
Pseudo : chosen.one
Avatar : g. bonnamy + pretty young thing (avatar).
Occupation : topographe pour le chantier de fouilles.
Notes :

MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   Ven 27 Avr - 16:26

ma connexion est infernale, donc j'suis désolé d'avance
mais j'viens de te lire et..
j'aime tout, j'aime ta plume, je t'aime toi surtout
le passage sur febo I love you I love you
tu me vends du rêve, du gros rêve

_________________

why don't you care? i gave you all of me ; my blood, my sweat, my heart, and my tears. i was there when no one was. now you're gone and i'm here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: a song of ice and fire (solveig)   

Revenir en haut Aller en bas
 
a song of ice and fire (solveig)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Naufrages..... Est-ce le destin ? ( Pv Illumina)
» Shaé Mary Antonelli ▬ A song of Ice and Fire
» Song of Ice and Fire [TOP]
» Marlene • A song of ice and fire
» Top Partenaire : A Song of Ice and Fire RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: La storia :: Prezentazioni :: Buongiorno-
Sauter vers: