AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 it's been a hard day's night | eanna

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: it's been a hard day's night | eanna   Sam 28 Avr - 12:24

Cesare et Ema vivaient sur une toute autre planète. Leur façon d'envisager les choses était si radicalement opposée qu'il arrivait à Cesare de se demander si faire affaire ensemble avait été une si bonne idée que cela tout compte fait. Le brun qui avait accumulé des heures de fatigue au cours de la semaine supporta bien mal une énième idée douteuse de la part de son ami. Et avant même qu'Ema ait pu le voir venir, Cesare avait lancé un commentaire désobligeant qui échappait si rarement ses lèvres. Cesare n'était pas du genre à juger, il avait d'ailleurs toujours considéré les idées d'Emanuele avant de les rejeter lorsqu'elles étaient trop excentriques. Souvent, il se laissait même convaincre, entraîner dans des soirées à thème aux décors plus exubérants les uns que les autres. Aussi lorsqu'il répliqua cinglant à Ema que des danseurs en toge n'allaient pas les aider à payer la facture d’électricité, celui se retrouva bien vite pris au dépourvu par la violence du reproche déguisé derrière la remarque. S'ensuivit une dispute sonore grandement aggravée par les heures de sommeil en moins des deux restaurateurs, et en un rien de temps Ema avait quitté l'établissement dans un mouvement d'humeur théâtral.

Abandonné avec l'une de ses rares clientes de l'après-midi, Cesare lâcha un soupir agacé. Des vacances leur aurait fait du bien, mais dans le monde de la restauration, avec une affaire qui peinait à décoller, on ne s'accordait pas ce privilège. Un plateau de pâtisseries dans les mains, il accorda un sourire désolé à sa cliente qui les avait probablement entendu depuis les cuisines. « C'est la maison qui offre, c'est mieux que de les jeter. » Le plateau offrait un choix de pâtisseries que la pâtissier venait juste de terminer. Il s'agissait de nouvelles créations, des nouvelles créations qui malgré leur finesse peinaient à relever l'affaire. Ils ne pouvaient pas non plus se permettre de payer quelqu'un pour leur faire de la pub et si Cesare aurait pu organiser une dégustation, il aurait fallu pour cela qu'il ait le temps de dormir, pâtisser, et accueillir les clients. Malgré l'enthousiasme d'Emanuele, il était difficile de ne pas regretter Naples. «Désolé pour le bruit... Petit désaccord sur la prochaine soirée à thème.» Si toutefois ils se risquaient à une nouvelle fantaisie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: it's been a hard day's night | eanna   Sam 28 Avr - 17:37

Eanna avait eu une mauvaise nuit, et n'en avait pas dit un mot à Fabio, de crainte de l'inquiéter. Il avait parfois l'esprit ailleurs, ces jours-ci, et elle trouvait ça plus sain de le laisser errer dans ses pensées que de tenter d'en précipiter le dénouement en centrant son attention sur elle. Depuis leur arrivée à Malcesine, il était devenu plus compliqué de feindre d'oublier quel était son rôle, et ce qu'elle devait à son ami de toujours. S'il la laissait à elle-même, ce ne serait pas avec les revenus de ses romans - même si le premier fonctionnait merveilleusement bien - qu'elle allait vivre, et trouver un travail en n'ayant que son diplôme de fin de cycle ainsi qu'un master en écriture créative ne serait sans doute pas des plus faciles. Elle dépendait de lui, et de son bon vouloir. Certains jours, comme aujourd'hui, cela l'inquiétait.
Elle avait donc décidé de prendre l'air, de sortir, de s'isoler un peu - paradoxalement dans un endroit où on était censé rencontrer du monde. Elle était fatiguée, mais toujours alerte, son ordinateur portable ouvert sur la table du café, ses doigts volant sur le clavier pour dénouer l'intrigue complexe de son deuxième tome. Elle avait des tonnes et des tonnes de notes, tout était déjà écrit dans sa tête, mais la musicalité des mots était tellement plus douce sur papier. Parfois, elle relisait des choses qu'elle avait écrites il y a six mois, un an, et se surprenait à être hypnotisée. Elle écrivait presqu'exactement ce qu'elle avait envie de lire dans le domaine du young-adult. C'était rafraîchissant.
Des bruits de dispute la tirèrent de son intrigue. Sourcils froncés, en alerte, elle se redressa. Enfant, après la mort de son père, elle avait appris à craindre les adultes qui criaient. C'était de mauvais augure. Et dans le fond, elle restait une petite fille. Même des gens de son âge lui paraissaient adultes, souvent par leur stature qui dominaient son mètre cinquante sans effort, mais aussi parfois par leur tempérament brut et affirmé. Aussi était-elle tendue comme un animal sauvage prêt à fuir quand un homme passa près d'elle comme une furie, sans même remarquer sa présence. L'autre, le second gérant du café, arriva bien vite, lui laissant juste le temps de se composer un visage aimable au regard doux, tandis que la peur s'éteignait doucement.
« C'est la maison qui offre, c'est mieux que de les jeter. »
Eanna fronça les sourcils. Offrir ? Mais pourquoi ? Tout le monde à Malcesine savait que le café avait énormément de mal à joindre les deux bouts. Pourquoi sacrifier une opportunité de faire de l'argent ? Ce n'était pas très sensé. Mais peut-être la dispute fouettait-elle encore le sang de cet homme et l'empêchait-elle de raisonner pleinement. Eanna devait avouer qu'elle avait du mal à comprendre ces états de fureur dans lesquels on se mettait parfois : cela ne lui arrivait jamais. C'était Fabio qui lui avait expliqué, après avoir agressé son ex pour la venger.
« Désolé pour le bruit... Petit désaccord sur la prochaine soirée à thème. »
« Ce n'est rien. J'imagine que ça arrive, que les tensions doivent bien se relâcher à un moment ou à un autre. Quant aux pâtisseries, je vais les payer. Toutes. Elles feront certainement plaisir à Fabio quand il rentrera du chantier des fouilles. »
Eanna n'affirmait jamais, à moins qu'on lui pose directement la question, que Fabio était son compagnon. Leur conduite en public était bien assez éloquente, et elle ne voulait pas gâcher les chances de son ami avec les autres hommes homosexuels du coin en le clamant comme sien alors que ce n'était qu'une comédie. Elle savait qu'il y en avait d'autres que lui, elle avait des yeux exercés à voir ce que le commun des mortels n'envisage même pas, des yeux d'autrice, acérés et justes comme une lame. Quant à ses chances à elle avec la gente masculine... Elle était pour ainsi dire inexistante depuis qu'ils avaient quitté Rome, si grande et si anonyme qu'elle pouvait assouvir les pulsions de son corps quand bon lui semblait sans mettre Fabio en péril. Il lui arrivait de regretter d'être venue, surtout quand seule le soir elle se consumait dans son lit, brûlante d'un besoin que ses mains ne pouvaient plus depuis longtemps assouvir, incapable de s'en ouvrir à son meilleur ami, incapable de le mettre face aux conséquences de leurs choix, de lui faire le moindre mal.
« Vous allez bien ? »
Ce n'était pas totalement dans le but de détourner sa propre attention de son humeur mélancolique qu'elle posait la question. Elle était sincèrement soucieuse de son prochain, surtout quand son côté sombre et calculateur était en sommeil, comme aujourd'hui. Aujourd'hui, elle ne voulait pas le moindre mal à qui que ce soit, seulement aider, apaiser, réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: it's been a hard day's night | eanna   Mer 23 Mai - 11:51

Les regards que leur lançent leur rare clients ne sont pas pour rassurer Cesare. Si il est en parti responsable du défaitisme ambiant, une affaire qui ne marche pas n'est pas très facile à dissimuler. C'est d'autant plus frustrant quand elle est liée à des circonstances extérieures, et pas à la qualité des services proposés par l'établissement. Hormis leur engueulade ponctuelle qui n'aurait pas du traverser les murs de la cuisine, Ema et Cesare font leur travail correctement et sans rechigner. Le pâtissier fait toujours de son mieux pour créer de nouvelles recettes qui séduiront le public, Ema redouble toujours d'idées loufoques pour attirer les clients, quitte à clasher un peu avec la scène traditionnelle Malcesienne. Parfois une mauvaise décision peut juste tout ruiner sans qu'il ne soit possible de faire quoi que ce soit pour la réparer. La mauvaise idée, c'était de s'installer à Malcesine, et de penser que les délires hipsters qui font succès à Naples, suivraient le même chemin ici. Le désastre est sans nom, le jugement de ses parents infinis. Cesare aimerait pouvoir cacher son abattement, mais il n'échappe pas à sa meilleure cliente, qui le prend presque en pitié au vu du nombre de pâtisseries qu'elle s'apprête à lui acheter pour effacer cette mine fatiguée qu'il arbore un peu honteux. « Je fais aller, disons que le cadre de la pâtisserie ne plait pas à tout le monde. On manque d'artistes inspirés à Malcesine. » Quitter Naples avait été une belle connerie, quoique Ema en dise, et il ne peut pas s'empêcher de lui en vouloir pour cette décision qui les a amené à galérer ici. « C'est juste compliqué. Je ne sais pas combien de temps on va réussir à tenir ici. Mon seul espoir c'est le chantier de fouilles justement. » Cette nouvelle clientèle, ces touristes qui affluent, c'est un peu sa seule raison de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: it's been a hard day's night | eanna   

Revenir en haut Aller en bas
 
it's been a hard day's night | eanna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi :: SUJETS FINIS-
Sauter vers: