AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo

Aller en bas 
AuteurMessage
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Dim 29 Avr - 21:47



https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
the other side of the mirror  — Il est assis sur son lit. Il a un livre ouvert sur les genoux, un livre d'anatomie comparée. A l'intérieur, des dizaines de croquis de fleurs, de plantes, de dessins art nouveau, de Guimard et Gaudi. Il observe, à l'extérieur il fait nuit, ou il fait jour, il n'en sait rien.
Sort de la salle de bain Angelo. Il est totalement nu. Coco fronce les sourcils, il veut dire un truc, il n'en a pas le temps, l'italien s'avance vers lui, il se met à genoux, il l'embrasse. Coco ferme les yeux. Il a un univers sous les paupières, des rayons de lune à la Van Gogh, un tourbillon jaune. Un gémissement, et Angelo le déshabille (ou était-il déjà nu, il n'en a aucune idée). Il s'allonge au dessus de lui, dans le lit. A l'extérieur, un rayon de soleil tombe exactement entre leurs deux corps, et Coco le fixe. Il veut parler, dire quelque chose, aucun son ne sort de sa gorge. Alors il ferme les yeux, il l'embrasse encore. Il passe les mains sur ses hanches, il passe les main entre ses jambes, comme s'il avait oublié comment on fait.
Il a pas le temps de réagir, déjà, il sent Angelo se frayer un chemin à l'intérieur, il s'entend pousser un soupir profond, de douleur, d'étrange chaleur. Il se mord la lèvre, il attrape la nuque d'Angelo de ses bras. Sous ses paupières, un autre univers, de lave violente. Il peut voir un volcan étrange. Il se mord la lèvre un peu plus fort, il s'accroche ...
Il s'accroche...

Il sent plus sa main, il sent plus sa lèvre, il sent tout d'un coup.
Il a le souffle court. Il a le coeur qui bat à la chamade. C'est violent, c'est méchant.
Il court, il court son coeur.
Il regarde le plafond, droit dans les yeux.
Il est seul, y'a personne au dessus de lui, personne autour de lui, personne en lui non plus. Il passe la main entre ses jambes. Il pousse un long soupir, lève les yeux au ciel.
Il a un goût métallique dans la bouche, c'est désagréable. Il passe la main sur sa lèvre, il la ressort. Elle est rougeoyante.
"Putain..." On a pas idée de s'mettre dans un état pareil.
Il se gratte la tête, et fixe le réveil, à côté de son lit. Deux heures du matin...

C'est un rêve, juste un rêve Coco. Ton imagination qui part en vrille.

Il a un désert dans la gorge, il a l'impression d'avoir passé l'éternité avec l'aridité dans le gosier. Il s'assoit sur le lit. Y'a rien à faire, il débande pas, y'a vraiment rien à faire. Il attrape sa bouteille d'eau. Vide. Evidemment. Et comme il s'est couché à 16h, il risque pas de se rendormir de si tôt. Il pousse un long soupir désespéré.
Il prend la bouteille vide, enfile un caleçon, un jogging, pas de tee shirt, il a la flemme. Et il commence à faire chaud. Puis il sort de sa chambre, descend les escaliers jusqu'à la cuisine, en grommelant en français :
" Gn, c'est ça d'pas baiser... passer de trois mecs par semaines... gngn... zéro pendant trois mois ... n'importe quoi... les alcooliques ils réduisent petit à petit ... sexaholic mon cul...gna gna gnaAH !" Alors qu'il pousse la porte de la cuisine par automatisme, il croise le regard d'Angelo, assis tranquillement à l'intérieur.
Et il le jure, sa gaule veut pas partir.





_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Dim 29 Avr - 22:56


https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend — doigts douloureux, crispés sur l'outil finissent par le lâcher. angelo s'étire, angelo fait craquer ses os, ses muscles, fait passer la chaleur entre eux - jette un coup d'oeil vers l'horloge disposée en hauteur. tard. tard il est tard et les aiguilles se sont défilées entre ses doigts, sans qu'il ait pu une seule seconde comprendre que le soleil lui avait fait faux-bond. lèvre inférieure qui se pince, mains sales de poussières, il se redresse et préfère à la froideur de l'atelier le bordel de la cuisine - bien plus vivante lorsque son fils y ramène ses pattes, pour y renverser de l'eau, pour y faire tomber de la farine, pour laisser sa trace d'enfant. pourtant rien, rien cette fois si ce n'est le silence dans la bâtisse et dans son crâne une sourde mélodie qui dérange ses tympans. doigts qui passent sous l'eau du lavabo, pour finir assis sur une chaise, affalé, un fruit au bec pour au moins compenser le dîner totalement loupé - et de coco il n'en a plus vue les traces depuis milieu d'après-midi. sans doute est-il disparu pour la soirée, ou sans doute dort-il encore, emporté par les danses d'un morphée soudain et capricieux. inspiration profonde, la lumière jaunâtre qui illumine l'entrée du couloir sombre. paupières lourdes, elles se ferment quelques secondes pour apprécier les bruits ambiants - loin des routes surpeuplées qui crachent des moteurs, ce sont les grillons qui piaillent à en devenir fou. vague sourire qui se glisse sur son visage épuisé, c'est les escaliers grinçants qui l'intiment à froncer les sourcils - il n'est donc pas dehors. et la surprise s'entend, se lit sur sa face comme dans son plus ou moins cri d'une frayeur ridicule.

regard qui le jauge dans toute sa hauteur, les sourcils qui se froncent - coco, coco au prénom dissimulé, coco qui n'est pas vraiment coco, coco dont il n'a même pas pu arracher la véritable identité à son fils. coco mystère. coco étrange. coco singulier, créature d'heures irrégulières. à bien y réfléchir, il n'a pas compris un traitre mot de ce qu'il a pu dire.
- you are a sleepwalker now ?
il en mène pas large, paie pas de mine - on dirait qu'il s'est bouffé un morceau de plâtre en pleine face, ou que le ciel s'est finalement affaissé sur sa figure. il croque dans la pomme, s'accoude finalement contre la table - coco bizarre, coco des nuits noires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Lun 30 Avr - 7:07



https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
the other side of the mirror  — Il a le coeur qui bat à la chamade en regardant Angelo. Il est certain que ce dernier peut déceler la panique totale dans son regard, les signaux de détresse qui s'allument. Il n'y a bien que le couple Carvalo-Orfei qui lui fasse cet effet.
Il se sent incroyablement vulnérable d'un coup, torse nu et avec sa gaule que Angelo va probablement, certainement, irrémédiablement remarquer, ce qui lui fait monter le rouge aux joues.
Deuxième chose qui le fait rougir : son rêve. A mesure qu'il regarde Angelo droit dans les yeux, il le revoit, en train de l'embrasser, en train de le [/i]prendre dans une sensation étrange de bien être. Il a la gorge terriblement sèche ... Il voudrait disparaître, ou que Angelo disparaisse. Au lieu de cela, il reste planté dans l'encadrement de la porte, comme tétanisé.
La remarque d'Angelo le fait sourire, le débloque en quelques sortes. Son sourire, en l’occurrence, est plus un mécanisme d'autodéfense qu'autre chose. Il répond, doucement :
" Do I look like a sleepwalker to you ?" Et visiblement oui. Il se trouve soudainement très bête, il aurait pu jouer la carte du somnambule à fond si seulement il n'avait pas ouvert la bouche. Et rapidement, il contourne l'îlot central pour accéder à l'évier. Au dessus de cet évier, toujours la grande fenêtre, toujours la paysage somptueux, plongé dans le noir, mais dont il devine les formes. A Malcesine, en contrebat, il aperçoit des lampadaires. Il donnerait tout pour se téléporter là-bas, en dehors de la cuisine. Il attrape sa bouteille d'eau et la remplit.
Il fixe l'eau, il revoit clairement Angelo l'embrasser. Une vague de frissons le parcourt. Il évite soigneusement son regard, tourné vers l'évier.





_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Lun 30 Avr - 22:50


https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend — il ressemble. ressemble à un fantôme. un spectre en équilibre, qui file le vertige sur son fil de réalité - coco l'inexistant, coco l'intangible qui semble presque transparent avec son teint livide, ses cernes qui bleuissent un peu plus à chaque fois. il aurait pu le soupçonner de prendre chaque soir un crayon pour les dessiner - il n'a aucun mal à l'imaginer le faire, devant un petit miroir souillé par des traces de doigts. et quand il marche, c'est une danse un peu ridicule, un peu minimaliste pour cacher sa carcasse maigrelette - un fil de fer qu'on aurait vêtu dans le cadre d'un spectacle de marionnettes. pomme croquée, bien entamée, ses iris suivent sa lente avancée dans la cuisine - il lui fait dos. et angelo, angelo se met compter une à une chaque vertèbre, comme soudain attrapé par un besoin soudain de s'y attarder - bêtement. inspiration profonde, sucre qui épouse la forme de sa langue, ses cils remontent lentement jusqu'à ses cheveux bordéliques - une véritable pelote de laine. il sourit un peu, s'amuse du noir ambiant, se disant qu'à le voir ainsi, il pourrait presque avoir l'allure d'un cavalier sans tête. coco il a la voix qui déraille, il a des états d'âme - ça se voit comme un nez en plein milieu d'une figure.
- well, i thought... but you're not. alors il mettra juste le réveil soudain sous un cauchemar, sous un rêve qu'a viré en une croisade pour l'horreur - sans réelle raison, une dalle nocturne ou même une soif qu'il n'a pas pu étancher. coudes sur la table qui restent jusqu'à s'y visser, quelques doigts viennent passer derrière son oreille pour y loger quelques mèches dérangeantes. bad dream ? qui se souligne par un petit froncement de sourcils - non pas pour en avoir le coeur nette, mais juste sous l'impulsion d'une curiosité qui s'intensifie, qui dans la nuit n'a pas la même saveur que le jour. nuit illusoire qui une fois le matin tombant fait tout oublier - alors il se permet, adoucit par la longue journée, débarrassé de sa face fermée, sa face béton armé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Lun 30 Avr - 23:56



https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
the other side of the mirror  — Il reste dos à Angelo le plus longtemps possible, pour contrôler ses sentiments, pour contrôler son corps aussi. Il essaye de se détendre le plus possible, d'arrêter de penser aux mains d'Angelo sur son corps...
Il rêve souvent, longtemps...
Parfois, il se dit que sa vie ensommeillée a plus de réalité que la vie qu'il a lorsqu'il est réveillé, ce qui est profondément triste. Il a la sensation de passer plus de temps dans ses rêves que sans eux, il les connait parfaitement. Il sait même comment se réveiller, et il fait très peu de cauchemars, que des choses anodines, étranges, amusantes, pas vraiment terrifiantes. Et très peu de wet dreams aussi. Il a l'habitude de rêver énormément, lorsqu'il a été diagnostiqué, on lui a expliqué que les narcoleptiques sombrent dans la cinquième et dernière phase du sommeil, le sommeil paradoxal, le sommeil des rêves, au bout de dix minutes, contrairement aux dormeurs normaux, qui s'enfoncent dans cette phase seulement au bout de quatre-vingt-dix minutes de bonheur sombre. Hm... Il y connait rien lui. Il y connait rien du tout.
Il connait que ses rêves, dont il se souvient toujours nettement. Il les racontait parfois, à sa famille, et à ses clients, mais tout le monde s'en fiche un peu. Baltazar s'en fichait pas vraiment, mais Baltazar... il se fichait de rien, il était accro, on peut pas lui en vouloir. Il sourit, en regardant dehors. Il n'a pas rêvé de Baltazar mais bien d'Angelo, et Angelo il est là, derrière lui. Avec sa voix sombre et étrange. Il se marre, regarde toujours dehors.
"I'm certainly not sleepwalking." Il hausse les sourcils, vaguement dédaigneux. Puis il se retourne. Il n'a plus trop la gaule, encore heureux. Il appuie ses coudes sur l'évier, derrière lui, et il sourit en entendant sa question. Il regarde ses pieds, un peu gêné, ouai, un sourire étrange sur le visage. Il dit : "Actually no, quite the opposite." Et il se marre encore, comme s'il voulait être grillé.




_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Mar 1 Mai - 20:01


https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend — alors c'est pas ça, alors il s'est planté, alors porte fermée parce que dans le fond ça le regarde de se lever ou non - parce que dans le fond angelo il a pas à se mêler de pourquoi il a ouvert les yeux, de pourquoi il s'est pointé. haussement d'épaules presque automatique tant il est inutile en ces circonstances, il croque à nouveau, mâche les morceaux du fruit, reste silencieux en préférant de loin essayer de déceler les ombres dehors. inspiration profonde, bras qui mollement s'étirent dans l'air dans un silence - qui se veut claqué par cartelier. lui qui sous-entend un peu, cherche un peu, tatillonne un peu. c'était pas un mauvais rêve. donc juste un rêve qui s'est terminé, juste un rêve qui a coupé au point où ses paupières se sont déconnectées, réclamant une lumière nocturne.
- hm okay. that's sad for you. y'a rien à gagner à être là, y'a rien à gagner à se lever, à proclamer une existence un peu fausse, un peu chiquée. y'a rien de mieux que de juste s'enfoncer, que de se laisser traîner par un inconscient, que de se croire important. rien à tirer d'une réalité - angelo il a toujours préféré les chimères, même si c'est un fait qu'il a jamais vraiment accepté. regard qui se retourne à nouveau vers le concerné, compagnon pour une minute à tout casser.
- t'as l'air malade.
pour changer.
- tout va bien ?
il a l'air louche coco, il a l'air pas net coco, il a l'air d'être sur le rasoir, à essayer de pas se le prendre en plein cou, il a l'air de jouer au plus con coco, il a l'air coupable dans ses gestes - coupable de réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Mar 1 Mai - 23:07



https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
the other side of the mirror  — Il sait pas comment il fait pour être classe en mangeant une simple pomme. Personne n'est classe en mangeant un pomme, ça déforme la mâchoire, pour peu que ce soit acide, y'a une grimace qui vient déformer un visage... Angelo est dessus de tout ça lui, il mange dans sa pomme comme dans un acteur de film italien des années 50. Il imagine la vie en noir et blanc d'un coup, et tout passe comme une lettre à la poste, étrangement. La lumière tamisée, la cuisine en plein été, le bel italien autochtone et l'étranger perdu, qui demande son chemin. Hormis, qu'il n'est pas perdu. Certainement pas, il sait très bien ce qu'il fait ici.
Il le regarde, un moment. Il le trouve étrangement très similaire à son rêve, avec le même regard... la même attitude désinvolte. Dans son rêve, seuls ses gestes étaient différents.
Et quelle différence.
Oui, effectivement, c'est triste. Mais quoique, il n'était pas certain de pouvoir garantir sa stabilité mentale s'il avait rêvé encore plus longtemps, de Angelo, en train de ... Hm. Cette pensée est trop étrange, il a du mal à mettre des mots dessus, alors il se contente de regarder distraitement ses pieds.
Il sursaute en entendant l'italien.
Malato... Malato, malade. Oui il est malade comment..
C'est une simple question Coco, détend toi. Il relève la tête, tout à coup un peu plus sérieux. Il imagine son teint pâle, ses membres tremblants, et ses cernes de trois mètres sous les yeux... Effectivement il doit avoir l'air malade. C'est sans doute parce qu'il l'est. Il a tellement l'habitude désormais, de la malade, il n'y fait plus attention. Il se lève la nuit, se couche à 17h, se réveille à 11h, ou l'inverse. Il l'écoute, avec attention. A un moment, il ouvre la bouche, un peu irrité. Il voudrait dire, tu veux pas juste parler en anglais, là, au milieu de la nuit, me foutre la paix sur la langue et au moins me laisser une chance de pas passer pour un con dans tes expressions natales. Il ouvre la bouche, inspire, mais non. Il ne dira rien, il n'est pas chez lui, dans la maison d'Angelo, on parle son langage. Alors, il fronce les sourcils, avec un petit sourire. Il regarde ailleurs.
" Non j... Je vais bien."
Ca ne va pas exactement bien Coco.
Ou si. Il le fixe, droit dans les yeux.
Soudainement, il a envie de voir quel goût ont vraiment ses lèvres. Comme dans son rêve. Il est fébrile, reste appuyé à l'évier.





_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Mer 2 Mai - 21:56


https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend — coco il a sans doute des qualités, coco il a sans doute cette capacité d'étirer ses dents au point où sur sa face on voit plus que ça. coco il a sous doute le coeur dans la main - ou entre les cuisses. coco il se fait pas prier pour rentrer facilement dans une communauté, coco il a pas la difficulté de la langue qui braque forcément - il rentre tranquillement dans une place qui lui était pas attribuée, et l'air de rien il l'en applaudirait presque des deux mains. pourtant c'est un mauvais menteur, un personnage de foire qui sait pas faire croire au lapin sortant du chapeau, aux idéaux intimés par des tours de passe-passe. angelo ça le fait marrer dans le coin des lèvres, du genre qui fait à peine vibrer la peau et une énième morsure dans la pomme la termine - dos de la main qui passe sur ses lèvres pour enlever le surplus de jus, ses yeux se roulent.
- ouais. si tu l'dit. et ça le concerne pas, et ça le concernera jamais - il a pas de quoi se mêler, ni d'arguments pour ouvrir une immense crevasse sous ses pieds. il se redresse, jette le trognon dans la poubelle avant de se laver les mains - prend la place à côté du martyr qui lui ferait presque de la peine. you're not a good liar, but well. if you need, there's some medications in the bathroom.
et il s'attarde une seconde, peut-être deux sur la forme d'une boucle qui tombe avec finesse sur son épaule, elle se termine en une courbe presque trop délicate pour être naturelle. langue qui se mordille du bout des dents, il reprend la distance de sécurité - les muscles qui peu à peu se confinent pour ne former qu'une masse informe de fatigue.
- good night ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Jeu 3 Mai - 9:49



https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
the other side of the mirror  — Il se sent fébrile. Il a pas envie que son rêve gâche quoique ce soit, il a pas envie que sa nature étrange revienne à la charge.
Quoique, ça n'a jamais été sa nature de coucher à droite à gauche, il l'a toujours fait avec intérêt et nécessité, pas particulièrement par envie. Enfin si, en réalité, il n'en sait rien. Il devrait certainement prendre le temps d'une petite introspection, en réalité il est à Malcesine pour cela. Il n'a toujours pas eu envie de s'y atteler, il ne pensait certainement pas que ce serait Angelo qui remettrait en question ses vagues principes... Mais quels principes. En réalité il n'en sait rien. Il n'en sait foutrement rien, il est juste là, à regarder ses pieds comme un con, parce qu'en voyant Angelo se lever, il a son rêve qui revient à la charge, et ses lèvres qui deviennent attirantes. Ca finira par passer. Coco n'a jamais été attiré par les hétéros, ça va pas commencer maintenant.
Il critique ses talents de menteur d'un œil, de l'autre il se lave les mains. Coco le regarde à peine, il n'a pas envie de sombrer, pas maintenant. Il a pas besoin de ses médocs, de toute manière contre la narcolepsie y'a pas mille trucs à faire...
Il lui dit bonne nuit. Coco redresse la tête, enfin, il le regarde doucement. Il dit lentement :
" I'm probably not gonna fall asleep now..." Il va vers le plan de travail parallèle, là où Angelo garde des feuilles de papier, des enveloppe, des relevés de compte et autres joyeusetés administratives. Il prend le nécessaire pour écrire, puis il se dirige vers son sac, il en sort le polaroid et la photo du lac... Puis, il se rassied à la table. Il sourit et il dit " Do you wanna keep me compagny ?" Angelo a probablement envie de dormir, il a probablement du sommeil à rattraper, comme tout un chacun qui a un cycle de sommeil normal.  
Les rôles sont inversés. Il est assis, Angelo debout, et, de tout son coeur, il souhaite le voir rester.





_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Jeu 3 Mai - 18:36


https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend — prêt à partir, prêt à retrouver le sommeil salvateur d'une journée bien passée à faire travailler le reste du corps - et soudain le mouvement à peine enclenché qui s'arrête, son oreille à l'écoute qui réclame une attention particulière. coco qui cause encore, coco qui cause toujours, coco qui en rajoute et cette fois ne force pas, demande seulement, simplement, décortique chaque lettre pour en déplier une phrase transformée en une question. coco qui clame de l'attention - ou seulement un compagnon d'infortune l'espace de quelques minutes en plus, le seul qui en pleine nuit reste encore debout, à sentir la vitesse du monde tourner autour de lui, une galaxie en pleine combustion. hésitation de quelques secondes, un silence qu'il meuble d'une respiration paisible, presque inaudible, la réflexion presque logique qui vient percer dans son crâne quelques trous d'aiguille - il pourrait continuer à creuser le fossé, il pourrait le faire jusqu'à atteindre le noyau, le compléter d'un rire mauvais, s'en aller loin des hommes, loin des autres. ses épaules se haussent, le regard remonte le long de ses jambes pliées, vrillent sur le torse caché - s'arrêtent à la lueur de sa mâchoire osseuse.
- why not. les mains se fourrent dans le fond des poches de son pantalon, il revient, presque comme un chasseur penaud de sa sortie, se pose sur la table et y cale ses coudes. if you speak, i will not fall asleep. les bras se croisent, son menton se cale sur ses mains, il regarde de bas coco en pleine introspection - qu'a l'air d'avoir joué au plus effrayant avec les fantômes.
il balise sur les détails - la formation de sa bouche, deux lignes qui se rejoignent, se touchent parfois, deux lignes, deux vaguelettes.
- talk to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Jeu 3 Mai - 19:13



https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
the other side of the mirror  — Il sourit un instant, parce qu'il est un très fier de sa réparti, de sa manière de charmer, ou de lui faire perdre ses incertitudes. Il voulait aller dormir, il ne dormira pas, il sera tranquillement assis à côté de lui, à l'îlot central de la cuisine.
Elle est étrange sa cuisine, parce qu'elle est beaucoup trop accueillante, parce qu'il y a une banquette, parce que ça sent toujours bon, pas la friture, pas le cramé, une étrange histoire de pain, et de pierre. Un pain en plâtre. Il se marre, sa blague est pourrie, mais il se fait rire tout seul. Il le regarde s'accouder à l'îlot, avec ses bras super forts, avec ses avants bras super bronzés. Il le regarde, et il sourit. Angelo il ... il est tellement froid qu'il rend souriant. Il ne tombera pas de sommeil, il le promet. Il dit doucement :
" I promise." Il prend un crayon dans le pot, posé sur l'îlot. Il se racle la gorge, et puis il commence, dans un français impeccable quoique rouillé : "Chère Alexandra." Il a un petit sourire, il imagine ses cheveux blonds... Il continue. "En ce moment, je suis en Italie. J'habite dans une chambre d'hôte d'un petit village, c'est super joli, et il fait tout le temps beau." Il réfléchit un moment, il continue d'écrire. " Il fait pas trop chaud non plus. La famille chez qui j'habite est adorable. " Il jette un coup d'oeil à Angelo, et continue de parler en français. " La narcolepsie va un peu mieux, j'ai repris mon traitement, même si ça a été un calvaire pour me le procurer."

_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Ven 4 Mai - 18:09


https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend — il promet, il jure, alors il fait coco, pas besoin de plus pour qu'il se mette à l'ouvrir, à déblatérer en français - en français - en français. en français qu'il ne comprend qu'à moitié, qu'il n'a pas envie d'affronter - alors sous la lassitude, il ne fait que rouler les yeux, enfonce son front dans ses bras croisés, se laisse bercer à moitié par le timbre de sa voix presque trop douce pour être masculine. coco mi-fille mi-garçon, qui sans contrefaçon passerait sans problème aucun dans une robe sirène, les lèvres peintes d'un rouge écarlate. l'image le fait sourire un petit peu, dissimulé dans sa propre chair, à chasser les chimères pendant que ça s'étire en un monologue dont il ne trouve qu'un quelconque intérêt. il entend quelques bribes. il croit reconnaître le prénom de sa soeur dans le lot, des choses jolies, une famille, et que de quoi caresser dans le sens du poil une bête sauvage qui mord aussi aisément que souffle le vent. caboche qui se redresse une fois le silence installé - ses yeux à mi-clos s'attardent sur la clavicule de coco.
- t'es bien mignon de parler français, c'est con que j'pige pas un traitre mot hein ? sans doute que quelque part, il est même pas assez déterminé pour lui demander de répéter sa tirade - la non-envie de dissimuler ce qui se cache derrière la grosse bosse sous le tapis. il renifle un peu angelo, chope au vol son regard - y jette une ancre avec nonchalance, brutalité. raconte quelque chose en italien, que j'vois si t'as fait des progrès.
c'est pas le moment, c'est pas l'instant, angelo il a pas le sens des réalités - a jamais su comment se ramener, alors quitte à faire semblant que le jour s'est pointé, autant faire comme à l'accoutumée. en cherchant, en triturant, en emmerdant le coco au sourire radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Sam 5 Mai - 23:53



https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
the other side of the mirror  — Il n'a plus l'habitude de parler en français. Il a oublié ce que ça faisait, ce genre de sonorité, ces sons qu'aucune autre langue ne prononce. Comme si la française était en réalité, unique au monde.
C'est vrai, c'est beau.
Que ce soit en allemand, en anglais, ou avec son vague niveau d'italien, il ne retrouve la beauté et la diversité de la langue française nulle part. Ca lui plait, de savoir parler cette langue interdite, cette langue magnifique, qu'on se plait à détester, parce qu'elle est incroyablement compliquée. Le français, c'est son jardin secret, son paradis perdu évidemment. Il ne la parle jamais, l'écrit rarement, il voudrait retourner en France.
Un jour peut-être, il en aura le courage.
Il s'imagine, passer la porte de l'appartement familial. Quitte ou double, haï ou aimé, il ns'en sait rien.
Pas tout de suite, il n'a pas encore le courage.
Evidemment que tu comprends pas Angelo, c'est le but. Te parler, et se parler à soi même. Il ne peut pas refuser sa requête, il est chez lui, il ne se voit pas être malpoli. Il répond :
" If you want." Il se racle la gorge, et se met en tête de traduire la lettre, ce qu'il fait, en trébuchant beaucoup, avec toute la bonne volonté du monde. "Alexandra. Pour le moment, je suis en Italie. Je suis dans une ... euh ... chambre que quelqu'un offre pour de l'argent, i don't know how to say rent." Il se marre, rire nerveux. Il croise le regard d'Angelo et reprend. "C'est dans un petit village, le temps est toujours beau, pas chaud, la famille que j'habite en ce moment ils sont très très gentil." La suite concerne la narcolepsie. Il ne peut pas traduire ça. Il se racle la gorge. Il improvise comme il peut. "Je ... hm... veux que toi tu sois bien, en ce moment, dis bonjour à papa et maman de moi.
C...
" Il s'arrête, de nouveau.
Christophe... Il devrait dire Christophe, il n'ose pas, pas devant Angelo. Son cerveau se bloque, il ne sait pas comment finir la lettre... comment finir la traduction devant Angelo ...


_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    Lun 7 Mai - 21:28


https://www.youtube.com/watch?v=oBqIB80kj9Q
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend — il lui fait la totale, raconte dans les détails ce qu'il a dit plus tôt - ça s'y prête. alors angelo hoche mollement la tête, y'a quelques erreurs qui se glissent dans sa façon de causer, dans sa manière de s'exprimer encore un peu précaire, comme un gamin à qui on apprendrait l'utilité des verbes. il aurait presque envie de l'applaudir - à la fois pour se moquer autant que par une certaine fierté. puis coco phase, coco s'arrête et coco bloque sur le fatidique, le c dramatique qui tire aux mystères. angelo regarde, jauge un instant, laisse le silence planant avant de finir à sa place.
- coco.
puis il s'étire, ses bras se redressent dans l'air et le soupir revient prendre naissance au bord de ses lèvres. il a jamais rien d'intéressant à raconter angelo - c'est pas comme si son quotidien en valait la peine, c'est pas comme si la soudaine arrivée d'une guêpe dans l'atelier aurait rendu son récit plus épique. on est très gentils hein... c'est bon à savoir. au moins pour les affaires, pour les gens qui causent entre eux et laissent les murmures faire un bout de chemin - les bouches pas loin des oreilles qui disent où aller, où ne pas faire, qui donnent la peur viscérale d'une bicoque ou la rend plus agréable. il se redresse, hausse les épaules, se rapproche pour mettre sa tignasse en foutoir - une seconde fois n'est jamais assez.
- bien, t'as fait des progrès. t'es un peu moins nul.
sourire en coin de lèvres amusé, il lui fait dos, présente un salut de la main en politesse, rejoint peu à peu à la sortie de la cuisine - pour bientôt s'engouffrer dans le couloir.
- allez, bonne nuit, coco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo    

Revenir en haut Aller en bas
 
pourquoi lutter lorsque la nuit nous tend + angelo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]
» Nous avons été éduqués pour détruire le projet de 1804
» Lorsque la nuit tombe... les démons se réveillent [Erïka Davidoff & William Cage][terminé]
» LA NUIT NOUS APPARTIENT.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi :: SUJETS FINIS-
Sauter vers: