AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 L ' A N A M O U R

Aller en bas 
AuteurMessage
Soave Sarratore

avatar
Messages : 94
Pseudo : diable au kr, tessa.
Avatar : gabriela, afanen.

MessageSujet: L ' A N A M O U R   Mer 11 Avr - 21:34


lartsanuotare.

CARMELA SARRATORE
grains de pavot sur les pavés


AGE — vingt-sept qui décollent déjà - femme entière au f en lettre grasse. DATE ET LIEU DE NAISSANCE — roma et ses rues bondées - pas d'ici l'a jamais été. encore l'odeur des épices et des mandarines coincée dans les cheveux - des images de trevi dans le fond des yeux. dix-neuf août et la chaleur moite. NATIONALITÉ — italienne - accent qui roule et soleil en reflets caramels sur la peau. ÉTAT CIVIL — célibataire pas le coeur en berne mais trop de passion pour le monde - trop de je t'aime mais je peux pas rester - il est parti le fiancé. elle a pas trop pleuré - pas vraiment. OCCUPATION — doctorante, mela elle veut des grandes études. déterrer les merveilles d'ici - pas les ossements, les mosaïques plutôt - l'art d'une ancienne malcesine. mi-artiste ratée mi-histoirenne effrénée, les gobilles qui brillent. COMMUNAUTÉ(S) — (optionnel) GROUPE — studiosi.

cose su di me.

QUALITÉS — aimable, éclectique, fantaisiste, douce, volontaire, tranquille, solaire. DÉFAUTS — imprudente, dispersée, franche, brin d'insolence, contestataire, hypersensible. PASSIONS — des doigts pour le dessin, une âme pour l'art sous toutes ses formes. trop peu d'assiduité pour faire peintures et compositions - jamais eu la force de finir quoique ce soit. alors mela se fond dans les livres aux jolis mots, dans les fleurs aux parfums entêtant, les soirées bouillantes sur fond de guitare et chant guttural. dans les créations - dans l'esthète qui éveille tout et plus seulement les yeux. et les passions vont et viennent - ne demeurent pas invariables. mela bohémienne du monde moderne sur carte postale en bleu océan et vert plaines ensoleillées - lit des vers quelques fois des proses à l'ombre d'un café sur rue dallée, cigarette mentholée et fruits rouges. toujours un mot à dire - toujours un concept à mettre sur pieds imaginaires. SAISON PRÉFÉRÉE — le printemps - chaud et encore frais. les rayons timides qui filtrent à travers les rideaux ocres - les oiseaux et les bourgeons. encore une petite veste sur les épaules. FRUIT PRÉFÉRÉ— la pêche - basique ou blanche ou n'importe comment. tendre et douce - orangée. toujours une douzaine dans les mains qui savent plus comment les tenir - mela celle après qui on rit sur le marché. LIEU FAVORI — le port et sa jetée - les bateaux colorés amarrés là depuis quelques heures, le bruit calme de la mer d'huile. RÉPUTATION A MALCESINE — étrangère - étrangère à la langue qui chante mais étrangère quand même. femme de la ville mela - avec ses piles de livres et de papiers, son ordinateur trimballé partout pendant les premiers mois. mais paisible mela - avec ses chapeaux de paille et ses mèches folles, armée d'un sourire d'où percent les rayons. on la dévisage - on l'envisage. de ces fouilleurs aussi - qui dénichent tout, abîment tout. AU VILLAGE DEPUIS — un tout petit mois - de ceux qu'on trouve longs. pas tout à fait chez elle - pas tout à fait sur une terre étrangère. elle sait pas encore si les bagages se déferont définitivement mais mela si elle savait dessiner, malcesine elle en ferait une série complète de tableaux à l'aquarelle.

vivere in città.

le train crache - fumée et foule bouillonnante qui hurle en mille langues, en accents pointus et en accents chantants. les bagages qu'on balance au sol - un saut pour les atteindre. mela elle entend pas cette foule - mela yeux de biches comme rome en fait elle entend le pseudo-calme de la campagne. mi-mars il fait frais mais doux - comme une fin d'hiver italien. elle a la carte dans les mains - les bras qui débordent de paperasse, de sacs. elle sait pas bien combien de temps elle va rester encore alors elle a pris toute son armoire.
mela elle fait demoiselle de la grande cité romaine - robe portefeuille à pois et petits talons qui claquent sur les pavés. elle sait pas bien où aller encore - alors pendant cinq heures c'est carmela touriste parmi les touristes - alors qu'elle l'est pas vraiment. elle flâne - soleil timide sur les épaules. pas un bruit - mela elle distribue plutôt les sourires. le bout des doigts qu'étreint les murs de craie.
elle est pas seule - toute une équipe. archéologues et compagnie - elle historienne de l'art, ici pour les recherches, pour sa thèse aussi peut-être. les gobilles vertes qui débordent d'étoiles - désillusion des premiers jours sans réseau, mela citadine qui fait des mètres et des mètres en répétition pour ne jamais rien capter - agacée mais pas très longtemps. on rit - on fronce les sourcils. on la veut pas figure du paysage - on la veut juste éphémère.

- c'est comment ?
- joli.
- joli comment ?
- comme joli.


mela c'est comme une bizarrerie - c'est un esprit qui grouille, un capharnaüm - des idées tout le temps, des interprétations en boucle. on comprend pas toujours - on rigole doucement. mela t'es marrante - t'es différente. t'as la joie et la tranquillité qui te collent à la peau - au sourire, aux yeux qui se plissent. depuis le début - déjà quand elle a marché la première journée - marché pieds nus au bout de deux heures. mela t'es l'étrangère qui s'apprivoise, t'es l'étrangère à qui on sait pas accorder le verbe aimer ou le verbe ignorer. mela la première fois, à l'arrivée - elle est restée plantée là sur la place pendant quinze minutes, bras ballants les sacs empilés. pour les autres y avait rien pour elle y avait tout - comme si malcesine s'offrait ses fantaisies et ses petits rêves.


dimmi la tua vitta.

i. c'est rome - c'est pas malcesine. c'est les colonnade à l'enfilée, le brouhaha quotidien - presque confortable. les gros pavés, les rues étroites et les grands marchés - les cris publics, les artistes de rue. rome depuis toujours - là où au début l'eau courante arrivait pas jusqu'à l'étage. capitale de l'art - des chansons qui font danser tout le corps et même le bout des cils, des accents roucoulants et des gestes passions. rome chaleureuse - rome turbulente. trop grande et souvent bondée - bordée de luxe et puis de sans abris. rome aux grandes écoles - aux musées et aux places aux milles fontaines. rome des anciens dieux - de ceux qu'on a nommés planètes et constellations. c'est rome depuis le tout début qui laisse jamais le temps et qui sent les olives au soleil. ii. carmela c'est la passion pour l'histoire - pour le passé, les choses d'avant. trop de bouquins entassés sur la seconde guerre mondiale, sur l'exode juive, sur le génocide arménien puis sur la chine aussi, l'inde et même la rome antique. c'est cette gamine qu'écoutait grand-père parlé d'un quotidien qu'elle a jamais connu avec attention - avec les yeux ronds et la bouche ouverte. cette gamine qu'en faisait des récits à l'école. puis passion pour l'art aussi - pas vraiment douée de ses mains mela, juste un peu pour les esquisses sans prétention. pas l'art spécifique - l'art de tout. l'analyser, l'expliquer. un amour certain pour frida khalo - femme de toute vie et idole. âme littéraire qui lit poésie sur poésie, lit entre les vers et souligne la subtilité des anaphores et parallélismes. mosaïques et pots en terre cuite, gravures et films. alors elle a tout lié mela - histoire et art et même lettres - peut-être plus douée littérature qu'en peinture mais pas sans mérite, doctorante même aujourd'hui qui aborde aussi bien les tableaux de klimt que ceux de bacon puis passe à la culture du beau - du beau nu, du beau laid, du beau subjectif. c'est pas une artiste mela - mais c'est une mordue. iii. mela elle est tombée amoureuse - souvent. quelques fois de plusieurs personnes en même temps. elle s'est fiancée - y a trois ans et demis. avec comme un feu de joie au fond de l'estomac, qui chatouille les tripes. c'était nino. nino qui vendait des pêches sur le marché place de trevi quelques fois - sur le marché tellement étroit qu'on sait plus comment y respirer. qu'a eu le temps de rire six fois des quantités astronomiques qu'elle achetait avant de l'inviter. mela que souvent on regarde avec des grands yeux - mela l'universitaire à la mère seule qu'a su tout permettre et tout donner à ses enfants. mela qui riait un peu fort - qui se cachait derrière une main. ils se promettaient des tas de choses - savaient au fond qu'ils les tiendraient pas, les promesses. refaisaient le monde à l'ombre d'un figuier. puis y a eu ces discussions - on pourrait s'installer ensemble, on pourrait parler enfants, on pourrait parler nous pour de vrai. des oui oui balancés sans trop de convictions - mela qui veut pas faire de mal. puis elle a pris le train pour malcesine - c'est devenus des appels et des appels desquels on crie un peu puis beaucoup. des remets-toi un peu en question et qu'est-ce que tu veux, finalement, carmela ? elle sait pas. tout. alors y a tout juste deux semaines, ils se sont dit qu'une pause valait mieux - mais ils savent que la pause prendra jamais fin. iv. carmela elle est pas la seule sarratore - y a gigi aussi. gigi c'est la cadette - c'est le dernier enfant. brise de jeunesse et fougue. elle sait pas quoi faire de sa vie gigi - sûrement pas la même chose que mela. mela elle la trouve ennuyeuse - rangée et puis trop douce. parce que gigi c'est une percussion plus qu'une flûte, c'est des crocs plus qu'une langue. y a huit ans entre elles - huit ans qu'ont fait qu'elle qu'elle se sont jamais vraiment comprises, qu'elles ont jamais vraiment pris le temps de se connaitre. huit ans en fossé profond - un truc entre elles de maladroit et d'effacé. mais paraît que ça se voit pas tant que ça. v. dix ans et quelques que son père fait plus partie intégrante du tableau - qu'il est plus physique. un burn-out, une dépression fulgurante et une bouche cousue - suicide qu'on mettra plus d'un an et demi à résoudre. lettres laissées mais volées - brûlées. c'était dur. dur parce que mela c'était son monde, son père. c'était de ses épaules qu'elle regardait le temps se passer, de sa bouche qu'elle entendait les histoires les plus folles, le blagues les plus drôles. c'était ses absences à lui qui lui faisant le plus mal enfant - longues et répétitives, travail prenant. c'était dur parce qu'en dix-sept ans - en dix-sept y a eu le temps de construire un tas de choses et d'en promettre le double. elle s'est traîné un syndrome post-traumatique - des images de sa mère et de gigi devant la porte du lycée en pleurs, c'est ton père, il s'est suicidé. plus rien avant ou après. des images de la cathédral, des discours étouffants de larmes. plus rien aujourd'hui - plus d'images en boucle. le sourire aux lèvres quand elle en raconte des bribes - d'un père aimant, absent quelques fois mais jamais aux grandes occasions. d'un père comme un père - avec des failles mais tant de tendresse et d'amour qu'on les oublie vite.

dietro lo schermo.

PSEUDO/PRÉNOM — baby blue, tessa.
PRÉSENTATION PERSONNELLE — j'suis cool ((j'imagine)) - ma passion c'est oublier de manger et descendre un paquet de chips pcq j'ai faim.  
FRÉQUENCE DE CONNEXION — j'sors de partiel - j'en ai encore qui m'attendent mais dès que je peux, j'suis là - au moins passer une fois par jour.
AVATAR — astrid bf.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? — le joli p'tit topic fait pour.  Embarassed
MOT DE LA FIN — vous m'inspirez.


Dernière édition par Carmela Sarratore le Ven 13 Avr - 12:07, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Mer 11 Avr - 21:35

t'es trop belle, pour changer. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusebio Bataglia
Amministratore
avatar
Messages : 982
Pseudo : appo
Avatar : jon kortajarena + lux aeterna
Occupation : charpentier de marine.
Notes : sujets en cours -
NOOR l SIMONE l OLIMPIA l LOLA

MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Mer 11 Avr - 21:36

ouh, toi aussi tu inspires !
hâte de lire la suite.

bienvenue à toi ;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Mer 11 Avr - 21:43

mais je meurs quoi, c'est magnifique par ici
welcome
Revenir en haut Aller en bas
Noor Cresta
Amministratore
avatar
Messages : 1418
Pseudo : mariko
Avatar : margot robbie ~ lolitaes (avatar), emmawatsona (signature), bonjour tristesse, françoise sagan (citation).
Occupation : vacancière, oisive, ou tout autre mot qui veut dire qu'elle ne fait rien de son temps, sinon tourner en rond, ennuyant les autres, et s'ennuyant elle-même au passage.
Notes :

MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Mer 11 Avr - 22:42

ouuuuh ce début de fiche du tonnerre I love you
j'adore tout, le titre, le pseudo, le choix d'avatar et d'emploi, ravie de voir une studiosi sous une si belle plume qui plus est. Bienvenue ici

_________________

Elle portait une robe grise, d'un gris extraordinaire, presque blanc, où la lumière s'accrochait, comme, à l'aube, certaines teintes de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paola Valentini
Amministratore
avatar
Messages : 241
Pseudo : patchulea ~ léa
Avatar : jenna-louise c. (mine)
Occupation : propriétaire et gérante de l'auberge Aurora
Notes : uc

MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Mer 11 Avr - 22:47

Bienvenue Tessa, on est bien trop honorés de t'inspirer!
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus sur Carmela

Carmela Sarratore a écrit:
ma passion c'est oublier de manger et descendre un paquet de chips pcq j'ai faim.  
ma vie

_________________

in your breast, i carry the form, the heart of the earth, and the weapons of warmth _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soave Sarratore

avatar
Messages : 94
Pseudo : diable au kr, tessa.
Avatar : gabriela, afanen.

MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Jeu 12 Avr - 21:23

@Angelo Carvalo et toi toujours aussi douce.  Embarassed

@Eusebio Bataglia moh un vrai chou à la crème, merci beaucoup !  I love you

@Francesca Marconi c'est toi qu'est magnifique, merci, t'es adorable.  

@Noor Cresta mais ?? tellement chou ?? je suis contente de voir que mela plaît, merci bichette - beaucoup beaucoup.  I love you

@Paola Valentini aiheru merci, j'espère que ce qui vient va ta plaire ((et go monter un club de fat ans)).  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paola Valentini
Amministratore
avatar
Messages : 241
Pseudo : patchulea ~ léa
Avatar : jenna-louise c. (mine)
Occupation : propriétaire et gérante de l'auberge Aurora
Notes : uc

MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Ven 13 Avr - 11:54

Je pense que tu vas pouvoir vraiment t'amuser avec Carmella à Malcesine, c'est un très chouette personnage! I love you Je me permets juste de relever une petite incohérence, qui est certainement due au fait qu'on a pas été très clairs sur la chronologie des évènements autour des fouilles archéologiques (il faut qu'on rectifie ça). En réalité elles n'auraient démarré que quelque semaines avant le début du jeu (qu'on a fixé à mai 2018, donc), soit courant mars 2018. Tu peux donc envisager que Mela ait débarqué tout récemment, ou si tu préfères l'idée qu'elle ait déjà un peu pris ses marques, imaginer qu'elle se soit arrivée à l'automne/hiver 2017 pour rejoindre son directeur de thèse venu s'installer dans le coin, par exemple? On a pas cherché à entrer trop dans les détails pour permettre de la marge de manoeuvre, mais il y a forcément des gens qui ont DÉCOUVERT ce site archéologique, et cette personne aurait pu en faire partie de tout ce processus un peu long? scratch

Je te laisse rectifier ta fiche en conséquence, en te présentant nos excuses pour le manque de clarté sur la chronologie. Je te validerai dès que ce sera fait!

(Juste au cas où, je t'ai réservé Astrid, du coup )

_________________

in your breast, i carry the form, the heart of the earth, and the weapons of warmth _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soave Sarratore

avatar
Messages : 94
Pseudo : diable au kr, tessa.
Avatar : gabriela, afanen.

MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Ven 13 Avr - 12:10

oopsi mea culpa, y a pas de mal, c'est peut-être aussi moi qu'aie raté la petite info.
en tout cas tout est modifié puis puis pas besoin d'excuses !! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paola Valentini
Amministratore
avatar
Messages : 241
Pseudo : patchulea ~ léa
Avatar : jenna-louise c. (mine)
Occupation : propriétaire et gérante de l'auberge Aurora
Notes : uc

MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   Ven 13 Avr - 12:31

Yay, parfait! I love you Je te valide avec grand plaisir et je te souhaite un bon jeu Tessa

(edit : et si jamais tu décides que Mela est installée à l'auberge Aurora, je serai dans les environs )

les liens utiles :
— Une fois validé-e, tu pourras ouvrir ta fiche de liens te permettant de te créer des relations avec les habitants de Malcesine.
— Pense aussi aux Repertori, dans lequel il faudra éventuellement (selon ton personnage) te faire référencer. Les scénarios et pré-liens devront aussi y être répertoriés ! Note qu'il est possible de créer de nouveaux repertori si besoin.
— Enfin, tu peux compléter ton profil avec différents champs (occupation, humeur) et avec les liens vers ta fiche de liens et de présentation.
— Evidemment, nous t'attendons également dans le flood !
Bienvenue parmi nous  

_________________

in your breast, i carry the form, the heart of the earth, and the weapons of warmth _
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L ' A N A M O U R   

Revenir en haut Aller en bas
 
L ' A N A M O U R
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: La storia :: Prezentazioni :: Arriverderci-
Sauter vers: