AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 (18+) sweet nights • eusebio

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: (18+) sweet nights • eusebio   Dim 29 Avr - 14:34

Tous ceux qui s'intéressaient aux ragots se délectaient du couple libre d'Eanna et Fabio. Les couples libres, franchement, quelle bizarrerie, dans cette Italie puritaine et rurale. On ne voyait pas ça, ça ne se faisait pas. Le matin-même, une boulangère avait refusé de vendre un croissant à Eanna parce qu'elle avait soi-disant peur que sa souillure de débauchée contamine l'échoppe. Charmant. Adorable.
Ce n'était que l'un des nombreux évènements qui avaient contribué à pourrir la semaine d'Eanna dans tous les sens, au point qu'elle avait envoyé Fabio lui chercher une montagne de romans à Vérone, avec interdiction de revenir avant le lendemain. Parce que ce soir elle en avait marre, ce soir elle était en feu de la manière la plus insupportable qui soit, ce soir elle avait besoin de s'exalter, de se noyer dans quelque chose de bon et doux.
Et Eusebio était la personne parfaite pour ça. Il n'avait jamais posé de questions alors qu'il savait qu'elle partageait sa vie avec Fabio. Il ne s'était jamais moquée d'elle non plus, et écoutait quand elle avait le coeur lourd, quand toute son âme soupirait après Rome dans laquelle elle était anonyme et ne s'ennuyait jamais. Et surtout, il lui offrait ce soulagement dont elle avait tant besoin, il savait embrasser, caresser, enflammer. Pour l'instant, elle ne l'avait appelé à son secours qu'une seule fois. La deuxième était ce soir. Il avait répondu présent presqu'immédiatement, et elle lui avait donné rendez-vous chez elle, lui proposant un dîner en tête à tête et une nuit à froisser les draps. Il savait que ça n'avait rien de romantique, qu'elle avait juste besoin d'un peu plus que simplement un corps à toucher - sinon elle irait se payer un gigolo à Vérone - de passer du temps avec quelqu'un qui la regardait comme si elle était belle, vraiment belle, et il pouvait lui offrir cela.
Eanna avait déployé tout son art subtil pour le séduire ce soir. Elle portait une longue robe noire, joliment décolletée devant, ouverte derrière jusqu'à la chute de ses reins, fendue presque jusqu'au sommet de sa cuisse droite, accompagnée d'escarpins dont les talons vertigineux ne suffisaient pas à la rendre vraiment grande - compliqué quand on ne mesure de base qu'un mètre cinquante - et un maquillage discret mais habile. Ses cheveux roux étaient lâchés et coulaient sur ses épaules et son dos en douces ondulations délicatement parfumées de jasmin. Dans n'importe quelle grande ville, elle se serait accoudée à n'importe quel bar ainsi vêtue qu'elle se serait retrouvée noyée sous les verres et les propositions.
Pour le repas, elle avait fait simple : des lasagnes maison. Selon l'humeur d'Eusebio, ils mangeraient avant, ou après le premier round, aussi ne les avait-elle pas encore enfournées pour la dernière cuisson qui ferait gratiner et réchaufferait le plat.
Elle attendait, et n'eut plus à attendre longtemps : à 20h05, il frappait à la porte de son appartement du rez-de-chaussée, et elle lui ouvrait, se décalant tout de suite pour le laisser entrer. Ses mains accompagnèrent comme une caresse le retrait de sa veste, son regard s'enflammait déjà, et elle sourit, parce qu'elle savait qu'enfin son corps serait rassasié, pour au moins quelques jours.
— J'étais impatiente de te revoir.
Sur ces mots, elle l'attira à elle pour un baiser-soupir, délicat au possible, parce qu'elle n'osait jamais faire plus au début, parce que c'était lui qui prenait les devants quand il se sentait prêt à le faire, parce que si elle avait fait plus, il se serait retrouvé torse-nu avant d'avoir eu le temps de dire "allons au lit".
Revenir en haut Aller en bas
 
(18+) sweet nights • eusebio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi :: SUJETS FINIS-
Sauter vers: