AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

pensez à référencer vos personnages dans le repertori.
Cela vaut également pour les scénarios et préliens que vous créez, ne les oubliez pas!


merci de privilégier les personnages studiosi !


Partagez | 
 

 moment de silence — coco

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: moment de silence — coco   Ven 15 Juin - 19:15

moment de silence — doigts dans la terre, comme une chanson répétitive qui n'a de beau que son refrain entêtant. doigts dans la terre qui veulent travailler, qui veulent donner à nouveau forme à cette humide texture. dimanche en pleine après-midi, ça tape fort, ça bouffe malcesine toute entière alors qu'il fronce les sourcils en cherchant quoi faire, en laissant le fantôme du coin le regarder, regarder ses mouvements, ceux de son pied, de sa main ferme et bien posée. inspiration profonde, cheveux accrochés avec maladresse, coco toujours non loin qui avec un bouquin dans les bras est à la même page depuis une trentaine de minutes. moins causant, moins parlant que d'habitude - presque étrange. pourtant il a encore bien en image les quelques morceaux de sa peau qui se sont dévoilés, montrés durant une nuit anodine qui s'est terminée en une déception grandissante. gêne montante qui a possédé ses joues autant que ses gestes, le tee-shirt il l'a laissé dans un coin, sans le regarder une nouvelle fois. alors angelo s'arrête, angelo s'étire pour faire craquer ses bras avant de se retourner sur son tabouret mouvant - il sourit un peu. il cherche le pardon sans publiquement avouer sa culpabilité, le fait qu'il ait merdé, et que sa grande gueule ressemble à la bouche d'un clébard enragé.
- your book... i think it's really beautiful, you only look at it but read it ? nooo. éclat de rire léger qui vient faire vrombir sa gorge, son rire est guttural, un peu profond, un peu caverneux. bras qui sont tentés de se croiser sur son torse, il évite de se dégueulasser de partout cependant. you want to learn pottery ? ça passe, ça casse, il pourrait faire comme lui et se tailler tant qu'il en a encore l'occasion. lèvre inférieure pincé, maigre espoir qui chatouille ses nerfs, un poil d'anxiété - il aurait tout à fait raison de lui dire tu m'fais chier. il soutient son regard, les traits de son visage sont paisibles - à la lumière tout semble plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Sam 16 Juin - 14:06



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — Il fait trop chaud pour passer l'après-midi dehors. Il fait trop chaud pour travailler à la serre, il a l'impression que tous ses efforts vont être vains, puisque de toute manière rien ne survivre à la chaleur de l'été dans la serre. C'était une bonne idée, un peu irréaliste. Il faudrait qu'il pense à aller arroser les plantes.
Il y a quelques pensées de ce genre qui se bousculent dans l'esprit de Coco Cartelier qui, en ce dimanche après-midi, est de nouveau installé dans l'atelier de son hôte, Angelo Carvalo.
Il jette un coup d'oeil par la fenêtre, vers le jardin extérieur, le bout de terre qui ne donne pas sur la route, ni sur la serre. Il appuie son menton sur son livre, il regarde, il réfléchit, il pense.
Il pense à la serre, à la chaleur, à Livio qui est chez sa mère, il pense surtout à Angelo.
Il repense à leur partie de poker, il repense à sa réaction agacée. Son coeur se serre, il se sent con, il a l'impression de toujours prendre les mauvaises décisions. Il replonge le nez dans son livre, mais il ne parvient pas à se concentrer. C'est comme s'il attirait à lui les mauvaises idées, les mauvais comportements, de manière à toujours gêner Angelo. Il sait pas comment il fait, il sait pas ce qu'il lui prend...
Il sait pas à quoi il joue.
Il a passé des nuits à se dire qu'il ferait peut-être mieux de partir, de lui foutre la paix, d'aller habiter ailleurs à Malcesine, de prendre une autre chambre d'hôte, d'habiter carrément à l'hôtel. Il a l'impression qu'il ne fait que du mal à Angelo en restant là, qu'il ne fait que le gêner, même s'il dit que sa présence est agréable, un peu indispensable... Il a du mal à y croire.
Il relève lentement les yeux de son livre quand Angelo lui parle.
Il peut pas s'empêcher d'écouter sa voix plus que les mots qui se forment. C'est une voix trop attirante, trop belle. Il le fixe
Son visage... Il prend pas assez le temps de le regarder...
Il pourrait se lever et l'embrasser, ça mettrait un terme à toutes ces emmerdes.
La question qui sort ensuite de sa bouche l'étonne. Il fronce les sourcils, doucement, et pose son livre à ses côtés, sans commenter son absence de lecture. Il se redresse, reste assis sur le fauteuil. Il réfléchit un peu. Il n'a plus l'air énervé, ni agacé, qu'il fasse l'effort de lui parler est déjà un très bon début. Il hausse les épaules et répond doucement :
" Why not ? We'll see if you're a good teacher." Il peut pas s'empêcher de lui sourire, pour par lui faire percevoir son malaise. Il se lève, alors que Angelo lui laisse sa place sur le tabouret.


_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 11:37

moment de silence — il se sent comme un môme qu'apprend à marcher, comme un apprentissage long à outrance qui le pousse à bien trop souvent tomber. c'est comme ça qu'il apprend à causer angelo. en se buttant, en se prenant les pompes dans les roches et les pentes, en ayant la face contre la boue pour lui rappeler qu'il y arrivera peut-être pas. mais il essaie, il essaie vainement, platement, en plaçant des sourires là où il a pas l'habitude de les glisser. ça fait un peu mal parfois, dans les muscles, dans les os qui ont jamais été utilisés - c'est poussiéreux, ça demande un polissage précis. alors il continue angelo, le sourire qui reste, un poil plus discret, à peine visible - mais indéniablement présent. par plaisir, par désir, par envie de rattraper le coup, de réparer les pots cassés avec de pauvres sparadraps qu'ont pris la flotte. il l'écoute, lui laisse la place avant de prendre un autre tabouret pour se caler derrière lui - coco il l'a que très peu regardé sous cet angle, de dos et d'aussi près. la première pensée qui lui vient c'est qu'il sent bon, que ses cheveux tombent un peu trop pour qu'il puisse parfaitement voir. alors d'un coup de main, il les balaie un peu, fait glisser ses mains sur les bras de coco avant de terminer sur ses doigts encore intouchés par la terre. lentement il prononce.
- ton pied doit être sur le morceau de bois, juste là. coup de menton dans l'air pour le signifier, inspiration profonde il reprend. il va te permettre de faire tourner la plateforme circulaire, plus tu appuies fort, plus ça va vite.
il écoute un peu l'extérieur angelo, les grillons commencent à taper leur symphonie, les quelques rayons se modifient à mesure dans l'atelier.
- quant à tes mains... tes mains doivent être humides pour travailler la terre. essaie. ses bras retombent le long de son corps, il le laisse en roue libre coco, à rester malgré tout derrière sans trop faire de vagues. lèvre inférieure pincée, coup d'oeil sur le côté - il peut le sentir respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 12:33



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — Il a le tee-shirt qui lui colle un peu à la peau, il a trop chaud. Il s'installe face à son tour de potier, sans rien dire, prêt à apprendre, le coeur un peu serré, un peu tourmenté sans doute.
Angelo lui fait trop d'
effet pour qu'il reste là, tranquillement devant lui.
Il frissonne violemment, alors qu'il sent sa main dans sa nuque, qui balaie ses cheveux. Il fronce les sourcils, ses yeux se fixent sur le bloc d'argile, au centre du tour. Il a la gorge sèche, il voudrait fermer les yeux, le laisser juste glisser pour l'éternité, ses mains humides sur ses épaules.
Continuer sur son ventre, ne pas s'arrêter à ses mains. Les glisser le long de ses cuisses, comme dans son rêve. Et l'empoigner, ou le caresser, doucement, ou avec la violence de ceux qui n'en peuvent plus.
L'italien vient percer la distance, vient percer sa bulle, il l'entend qu'à moitié, il a les battements de son coeur qui couvrent tout l'atelier. Il voit le coup de menton, dans son champ de vision, il appuie sur la pédale, avec son pied, et le tour se met en marche. Il ferme les yeux, se mord la lèvre, se re-concentre.
Mais ses mains sur les siennes, il fait attention qu'à ça. Il a la respiration hachée menue.
Il plonge ses mains dans le sceau à côté, il enclenche le tour de potier, se ses mains appuient sur le bloc de terre.
Un vague sourire passe sur son visage, alors qu'une forme émerge d'entre l'argile. Un cylindre, creusé au centre. Il replonge ses mains, désormais couvertes de terre, dans l'eau, et il s'attaque à la base, pour l'affiner. Il glisse, pour se détendre, pour calmer son coeur qui bat :
" Je ne t'ai pas dit, mais mon nom de famille, Cartelier, c'est le nom de un ... hm... sculptor français, Pierre Cartellier. " Il lui jette un coup d'oeil, par dessus son épaule. Il est beaucoup trop près pour qu'il reste concentré. Il dérive son regard vers sa bouche, puis se reconcentre sur ses yeux. " Il travaille à l'époque de Napoléon Ier, il fait des oeuvres neo-classical très belle, c'est mon arrière arrière arrière arrière arrière arrière arrière grand père." Il lui sourit.

_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 13:23

moment de silence — coco tente, se lance dans la mésaventure sans trop de peur. tout se voit dans ses gestes, dans sa manière de travailler l'argile, arriver à bien le tenir, même à en sortir une forme potable. le sourire reste sur son visage - une sorte de fierté que de le faire essayer la poterie, un moyen de passer le temps comme un autre qui à la place de demander à sortir et à s'épuiser, fait travailler les méninges et les mains. les sourcils se froncent, le regard lui est attentif à chaque geste qui donne de l'allure à la matière - peu à peu la tentative s'estompe, devient plus maladroite. coco en dit un peu plus à son sujet, dévoile sur de la famille lointaine dans l'arbre généalogique - l'aspect est amusant plus qu'impressionnant, ne sachant définitivement pas qui est cet homme.
- ah vraiment. c'est plutôt impressionnant. rire léger qui vient s'échouer dans les oreilles de son apprenti, il repasse ses mains sur ses poignets, l'aide dans le mouvement de ses mains en les replaçant, les faisant s'appuyer à un endroit plus qu'à un autre. je sais pas qui était mon arrière arrière arrière grand-père. j'imagine que comme tous dans la famille, il taillait la pierre. à quoi bon changer quand il est possible de passer les secrets aux descendants - à la fois ennuyeux et imposant le respect, il n'a cependant jamais glissé quelconque avis à ce sujet. à livio il apprendra - mais jamais ne l'obligera à suivre sa route.
- l'argile c'est trompeur, n'hésite pas. elle tombera sinon. menton qui frôle l'épaule de coco, il s'arrête sur ses mains sales, maintenant souillées par la terre et l'eau. elles sont indécemment longues, indubitablement bien tracées - aussi raides que des aiguilles à coudre. elles sont belles - simplement belles, un poil trop précieuses pour toucher la saleté. ventre qui se serre au même titre que son coeur qui tangue sur des océans incertains, ses mains restent là, sans trop serrer, en suspension au-dessus des siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 15:28



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — Il plane complètement.
Il est en apesanteur, en lévitation, il sait pas trop.
Il est, en revanche, certain de n'avoir jamais éprouvé ce sentiment au cours de sa vie.
Le sentiment étrange de marcher à l'aveuglette, derrière quelqu'un, de vouloir désespérément quelque chose, d'attendre chaque contact avec une anticipation violente, d'espérer chaque geste comme s'il allait en crever.
Il réfléchit pas, il pourrait prendre quelques secondes pour reprendre pied, pour arrêter de penser à Angelo, pour se concentrer sur sa poterie. Mais le regarder, droit dans les yeux, ça lui fout des frissons violents, qui remontent le long de sa colonne vertébrale, qui dévissent presque toute son ossature.
Il réalise, soudainement, qu'il est dans un point de non retour, au moment où Angelo prendre doucement ses poignets, pour les guider.
Il pourrait simplement s'effondrer dans ses bras, tout serait plus simple.
Il entend rien d'autre que son coeur qui bat à la chamade, l'italien résonne, mais il comprend pas, c'est flou, comme étouffé entre ses lèvres. Il respire maladroitement, il se mord la lèvre, il se sent mal, ou trop bien.
Il se sent bien, il plane encore. Il appuie sur l'argile, il regarde les mains d'Angelo, qui frôlent ses poignets.
Il regarde ses propres mains. Elles sont définitivement trop fines.
Il regarde les mains d'Angelo. Elles sont si larges, épaisses, comme un homme qui a passé sa vie à manier la tenaille et le burin.
Coco reste appuyé sur l'argile, sans faire attention, il affine trop le col, qui s'effondre sur lui même.
Il déglutit, replonge ses mains dans l'eau, actionne de nouveau le tour de potier, il passe ses mains sur le tas, qui avait une forme auparavant. Il dit, doucement :
" Show me how to do it." Avec plus d'assurance que ce qu'il pensait.


_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 22:35

moment de silence — tombe, s'écroule l'argile entre ses doigts fins, ils n'arrivent même pas à retenir le sable. le sourire est là, l'amusement pourtant vite s'estompe pour devenir plus sérieux - plus centré sur les mouvements, comme si tout autour rien n'existait, comme si seul l'instant comptait. son coeur palpite de plus en plus vite, comme une invitation à une ivresse passagère - un étrange moment à passer, à se mêler dans ses cheveux d'ébène et sa voix ni vraiment fluette, ni vraiment grave. c'est juste bêtement, simplement, incroyablement beau - il l'avait peut-être pas assez regardé avant, ou sans doute préférait-il la suite. l'estomac noué comme une boule de laine avec laquelle un chat se battrait, il repose ses mains sur les siennes dans le silence - seul le tour continue à faire pivoter, à faire un semblant de bruit dans l'atelier où tout s'éternise, joue du temps. son menton finit par se glisser sur son épaule, ses doigts se lient un peu aux siens, se relâchent, la forme prend peu à peu plus de dégaine, prend peu à peu plus de force dans chacun des gestes qui s'accumule - il voit peu à peu l'objet prendre vie. pourtant seule la chaleur l'intéresse, seule la collision s'inscrit sous ses cils - il n'a jamais été aussi proche, aussi attentif à la variation de son souffle qui prendrait presque les couleurs de la poussière.
coco, coco,
coco, coco,
dont il ne sait que les lignes indirectes vers son présent. qui un jour s'est taillé, que son grand-père très éloigné était sculpteur, qu'il a un prénom, un vrai sur une carte d'identité - qu'il n'est pas qu'un fantôme hantant les lieux. qu'il est de chair, qu'il est de sang. qu'il est malade - un syndrome de belle au bois dormant. qu'il aime livio. qu'il l'emmerde avec sa retro new wave, qu'il parle beaucoup. beaucoup pour rien dire. beaucoup pour peu dire - mais là, il se tait. angelo qui profite de l'instant, qui profite du moment, qui sourit petit à petit, ça s'étire comme un chewing-gum tenu entre deux mains.
- i don't know how to explain. it's just... very instinctive. or maybe i can't remember. voix basse, un murmure, un susurre qui s'échoue dans l'oreille de l'autre - peu à peu ses doigts remontent, enroulent les poignets de coco. il le laisse faire - improviser, faire comme il le voudrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 22:47



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — Malcesine est radieuse, comme une fleur de lotus qui aurait poussé, au milieu d'un étang. Il ferme les yeux, il se calme, concentre sa respiration sur le vent, dehors, qui siffle à peine à travers la fenêtre. Son corps tout entier est tourné vers les mains d'Angelo, qui sont glissées à travers les siennes, qui l'aident à former quelque chose. Sur sa respiration calme et profonde, semblable à celle d'un animal apprivoisé, qui vient se nicher dans sa nuque. Il en mourra, de cette respiration, qu'il voudrait voir écrasée contre sa bouche.
En rouvrant les yeux, il croise son livre, son Stephen King qu'il n'a toujours pas fini. Il ne ne souvient même plus du titre.
Il ne se souvient plus de son prénom.
Il ne se souvient plus de ce qu'il faisait avant Malcesine. Il ne se souvient plus de tous les hommes qu'il a côtoyé, de tous les lieux qu'il a visités. Il n'a rien en tête, il ne sait plus avec quelles fringues il voyage, quel âge qu'il a, ni ce qu'il est en train de faire.
Il sait où il est (chez Angelo, à Malcesine), il sait quand on est (milieu d'après midi), il sait avec qui il est (Angelo), il sait qui il est (Coco).
Et c'est tout.
Son corps tout entier a évacué toute autre information, jugée superflue, pour qu'il puisse gérer la situation dont il a perdu tout contrôle.
Il contrôle plus rien.
Il sent ses mains qui remontent sur ses poignets.
Il est bloqué entre son torse et la poterie. Il est bloqué.
Il est bloqué, il peut pas avancer, ni reculer, il peut rien faire.
Et sa voix, c'est pire que tout.
Les mains s'écartent.
Il fronce les sourcils, dit le premier truc qui lui passe par la tête.
" Don't take your hands off mines." Il regarde ses propres mains, fines, dangereusement fines. Il n'essaie même pas de chercher une excuse, un vague j'ai besoin d'aide encore, garde tes mains sur les miennes, non ce n'est pas ça.
Il veut garder ses mains parce qu'il veut les sentir sur les siennes.





_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 23:22

moment de silence — il peut pas se perdre dans ses souvenirs - même si inconsciemment la lumière, ça lui rappelle de longues matinées à flâner dans le pieu sans parler. il peut pas se perdre dans ses souvenirs - même si une respiration aussi proche ça fait écho à des cachotteries sous la couette. il reprend un peu pied, se concentre sur les gestes de coco qui deviennent déjà plus mécaniques - logiques, la forme ne se vautre pas sur elle-même, n'est ni trop épaisse, ni trop fine, elle ressemblera peut-être à quelque chose. la chaleur revient douloureusement taper dans son dos, quelques mèches de cheveux tombent sur son visage - angelo qui phase sur les doigts de l'autre, son regard qui remonte petit à petit pour zieuter les coudes et un morceau de torse. déstructure, son corps est un puzzle à refaire, d'une vingtaine de pièces tout au plus - rien de bien compliqué, mais qui pourtant derrière cette facilité cache une supercherie. il se laisse porter - un peu comme un piaf en plein vol qui refuse de battre, qui se laisse avoir par les éléments. sans trop broncher, ses mains se reposent sur les siennes, rétablissent le contact perdu. le bout de son nez vient frôler sa mâchoire - autre sensation qui file un surplus de frisson. il a jamais pensé que le silence pourrait être aussi présent, angelo - il a même jamais pensé tout court qu'en ce moment, il pourrait même le déranger. ça se resserre en lui, un rouleau compresseur interne qui ravage ses organes au passage.
- maybe you can do something with your hands. petite pique voulue, désirée, pourtant sur le même timbre aussi peu monté en son. il se sent presque petit - il se sent ratatiné dans sa propre chair, renfermé sur lui-même dans une bulle d'étrangeté. see ? that's not very complicated. torse accolé contre son dos, il se sent fondre angelo, irrémédiablement attiré par sa colonne vertébrale, comme nécessaire pour que lui ne tombe pas en arrière. your hands are... honestly, prettier with all this mud. soupçon d'un rire pour se détacher, dédramatiser - ne pas basculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Dim 17 Juin - 23:36



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — Il a déjà été en transe par le passé, face à un homme. Ca lui revient, un type qui lui a fait un massage pendant trois longues heures. A la fin, il ne sentait plus rien, il n'avait plus l'esprit nulle part. Il était bien, ailleurs.
Angelo, il ne lui a fallu qu'une dizaine de minutes, une quinzaine peut-être, pour faire totalement décoller ce pauvre Coco, qui n'a pas l'habitude de ce genre de situation.
Dans sa vie, tout était prévu, pré fabriqué, les attirances étaient assurées, il n'y avait aucune zone d'ombre ou d'imprévu. Tout était clair, dès le début.
Angelo, avec ses gros sabots, est parvenu à créer une zone d'ombre si dense... Un flou total, qui fout Coco en transe, qui lui fait perdre pied, qui comprend plus ni ce qu'il fait là, ni ce qu'il veut, ni ce qu'il doit faire.
Ce qu'il veut, c'est pourtant clair.
Il sent le regard pesant d'Angelo qui le dévisage sans doute. Il peut sentir ses yeux sur sa clavicule, sur ses bras fins et ses mains. Il se sent jugé, il se sent jaugé.
Il se sent admiré aussi, c'est pas un sentiment qu'on feint facilement, l'admiration. Il se mord la lèvre, il continue distraitement de monter son vase. Il plonge ses mains dans l'eau, il les replace, actionne le tour de potier.
Le silence les enveloppe, les attire. Ils ne disent plus un mot, les mains d'Angelo glissent avec langueur sur les siennes.
Il l'écoute parler, il l'écoute de nouveau libérer ses mains de son emprise. Un truc érotique dans sa voix, ou alors c'est Coco qui se fait des idées. Il déglutit, il va pas lui demander une seconde fois de poser les mains sur les siennes.
Et puis, le compliment, qui fait sourire Coco. Coco qui a le coeur qui se serre, qui ose pas un regard en arrière, qui se mord la lèvre pour pas simplement se retourner, l'embrasser, écrasé par cette pression étrange, cet érotisme latent. Ca fait trop d'un coup, le torse dans son dos, les mains sur les siennes il y a quelques instants, la respiration contre sa nuque, le compliment, l'appel même à la poterie.
Coco est perdu.
On agit pas comme ça sans idée derrière la tête.
Non ?
Il en sait rien, il a jamais essayé de décrypter un body language. Alors, sur un ton léger, il dit :
" Angelo, are you flirting ?" Il ne le regarde pas, surtout pas. Comme pour dédramatiser, prendre ses précautions. Il fixe son oeuvre, qui prend forme, il passe un doigt au dessus, pour agrandir l'ouverture, et petit à petit, il engouffre toute sa main à l'intérieur du vase.




_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Lun 18 Juin - 19:37

moment de silence — faire ça comme ça, de cette manière, doit bien y'avoir quelque chose qui se terre. quelque chose dans l'ombre qui attend le bon moment pour bondir - démolir. c'est pas anodin, c'est pas mine de rien, c'est juste là sous ses yeux comme un bombardement auquel il ne saurait échapper - ses jambes sont tétanisées, alors que ses mains elles continuent de planer, continuent de frôler, d'aider. d'aider juste comme il faudrait. de construire avec lui la surface d'une création - de faire bien, de faire à peu près juste. le ventre se creuse plus à plus, il le devient tellement qu'il pourrait sentir l'air s'engouffrer douloureusement dans ses entrailles, ça bourdonne dans ses oreilles comme des folles abeilles - il regarde juste comment il fait, sa phrase prend un moment à passer la barrière de son esprit. elle fait finalement qu'un tour, brise les derniers remparts. il se tait - il reste un long moment silencieux, à seulement se focaliser sur le bruit du potier, à ne même plus voir les mains sales de coco, seulement un point vide dans la terre humide.
- non.
flirter c'est pour les mômes. flirter c'est pour les adolescents transis qui se tournent autour, sans savoir comment inviter l'autre à danser. flirter c'est attendre un long moment avant de se décider, flirter c'est des doutes, c'est aussi se brûler. angelo n'a jamais flirté - angelo n'a jamais souhaité se mettre la tête dans les flammes en attendant d'être carbonisé. angelo a toujours eu des convictions - des choses véritables à chercher chez l'autre. angelo a jamais flirté.
il est tombé amoureux deux fois.
lentement sa main remonte le long du bras de l'autre, remonte encore, remonte un peu plus, touche le tee-shirt qu'il dégueulasse d'argile. il s'arrête, là, juste à la mâchoire qu'il caresse, frôle d'un doigt, puis d'un autre - la dureté de l'os l'impressionne presque, coco n'est donc pas brisable, coco n'est donc pas qu'un bibelot cassable. il le retourne, son visage, l'oblige à le regarder.
non, angelo n'a jamais flirté.
la collision se fait - claquement de chairs qui s'embrasent dans une embrassade singulière, ni vraiment maladroite, ni vraiment timide. juste ce qu'elle est, juste ce qu'elle vaut dans une sincérité de l'instant - avec un coeur au bord de l'implosion qui menace à chaque battement de craquer sous la pression. ça dure un instant, ça dure pas vraiment, ça s'éternise tout juste - tout dépendant du point de vue. c'est chaud, c'est de la soie qui glisse, des lèvres qui se plissent, pétales pales. il relâche finalement, glisse en désespoir de cause.
- i never flirt.
le tour de potier s'est arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Mar 19 Juin - 0:02



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — Il regarde fixement le vase qui prend forme, l'argile qui se tourne. Elle est encore trop épaisse, il enlève un peu de matière comme il peut, il appuie sur la paroi intérieure. Il se concentre pour ne pas penser au corps d'Angelo derrière lui, à ses propres paroles, qui ont excédé sa pensée. Qui ont transcendé ses idées. Il aurait pu le dire autrement, il aurait pu ne rien dire du tout, il se retrouve désormais là, à manier l'argile comme il peut, à respirer en tentant de calmer son coeur qui bat à toute vitesse dans sa poitrine.
La réponse tombe, comme un coup de massue. Evidemment qu'il ne flirt par, il n'est pas attiré par les mecs, le monde ne tourne pas autour de toi Coco. Il se sent con, il se sent terriblement con. Il relève le visage, regarde sa chaise, son bouquin, fait tourner le tour de potier. Il devrait se lever, prendre ses affaires, se casser définitivement, parce que là c'est trop. Mille et une manières d'avoir honte, voila sa vie ses derniers temps.
Voila sa vie.
Et voila soudainement que la main d'Angelo passe sur son avant bras.
Elle s'avance, doucement, contre son coude, elle remonte, passe sur son tee-shirt.
Coco fronce les sourcils, il comprend pas. C'est impossible pour lui, inconcevable.
Il fermes les yeux un moment, au contact de sa main sur sa mâchoire.
Il déglutit, il pense pas, il y arrive pas, il sent simplement son coeur qui s'emballe un peu.
Il sent aussi sa main, qui tourne légèrement son visage.
Leurs regards se croisent.
Ca dure peut-être deux secondes, peut-être plus, peut-être qu'une vie s'écoule à ce moment là, il en sait rien.
Il sait simplement qu'
Angelo l'embrasse.
Et que lui il a pas prévu ça, que lui son coeur manque d'imploser, qu'il ni quoi faire de ses yeux, ni de ses mains, ni de sa bouche. Il a pas embrassé depuis si longtemps, il ne sait plus comment faire.
Il ne sait pas comment faire avec Angelo, il sait pas comment faire.
Et pourtant il panique pas. Il finit par fermer les yeux, il laisse glisser ses lèvres sur les siennes,

Naturel...
Chassez le naturel, il revient au galop.
Alors il l'embrasse, et il sent son coeur qui s'emballe, et il sent tout son esprit qui court-circuite.

Doucement, Angelo se redresse, et prononce cette phrase.
I never flirt.
Comme si ce baiser n'avait jamais existé.
Alors Coco sourit, doucement, en le regardant.
Plus tard il comprendra, il aura bien le temps d'y repenser.
Là, rien n'a changé, ils sont toujours deux hommes qui se cherchent, qui se veulent sans doute, et qui s'attirent. Rien n'a changé, si ce n'est que Coco sourit, amusé.
Il se tourne vers sa poterie. Il replonge les mains dans l'eau, avec la gorge nouée. Il plane. Il relance le tour de potier, il se remet à travailler l'argile, comme un bon élève qui ne voudrait pas décevoir son professeur. Doucement, il dit
" If that isn't flirting, then i don't know what it is..." Il sourit.
Il sourit comme un con, comme un gosse. Il sourit en regardant l'argile qui tourne entre ses doigts, il sourit parce qu'il repense au contact de ses lèvres.
Parce qu'il réalise étrangement que ce n'était pas un
rêve.




_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Mar 19 Juin - 20:41

moment de silence — ça reprend son cours, progressivement, naturellement. rien ne s'est déroulé - rien ne s'est vraiment passé, il jurerait presque qu'il ne l'a pas fait. il a encore le goût contre sa bouche, la chaleur persistante comme une pierre chaude sur sa chair. il a arrêté de respirer quelques secondes, il reprend présence dans le sol, dans toute sa lourdeur, dans toute sa grandeur - il sourit un peu. angelo est plus léger, peut-être même mieux dans ses pompes, à se dire qu'il devait le faire, qu'il a reçu ce besoin soudain se passer ce cap. le coeur s'est desserré, l'estomac qui se dénoue lentement - laisse place à une sérénité qui n'est pas comme celle qu'il connaît, plus concrète elle vient le prendre directement dans ses pensées, dans chacune de ses veines dilatées. il reste sans bouger, l'écoute causer sans le rejeter d'avoir commis l'erreur de l'année - pourquoi pas du siècle. il sait pas ce que c'est lui non plus, c'est ce que c'est dans le geste le plus pur, un baiser, c'est ce que c'est, dans la signification la plus profonde, un baiser. c'est ce que ça vaut dans sa forme et dans son fond, c'est ni un cadeau ni une malédiction, c'est un accord commun, pas en-dessous d'un gui, seulement sous un soleil énervé qui ne leur laisse pas la paix.
- i never flirt. il le répète, le laisse se débrouiller sans trop se préoccuper de la tronche que tire son tour de potier ni même l'oeuvre qu'il tente de faire naître dans l'argile. il préfère de loin piquer la place de coco plus loin, dans le fauteuil tournant, à ne pas toucher le bouquin pour autant. i prefer doing things, flirting is a loss of time. c'est préparer, c'est caresse dans le sens du poil, c'est beaucoup mentir, c'est se présenter sous un meilleur jour - jamais le pire, le pire reste une surprise en fin de course qui amène les regrets. il se concentre sur l'argile, laisse se glisser sur ses pulpes roses un semblant de sourire.
- flirting is not real. it's a seduction game. lot of lie, not real. everyone can flirt. il écoute les battements - ils sont réguliers, bien que plus forts qu'à l'accoutumée. but only a few people are strong enough to kiss.
c'était donc ça,
sur sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Mer 20 Juin - 18:43



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — C'est étrange, c'est une autre dimension.
Il a rêvé ce moment, il s'est passé.
Il voudrait l'embrasser de nouveau, vérifier que ce n'était pas un simple songe, un mirage provoqué par la chaleur, par la frayeur, l'idée étrange, la peur de ressembler à rien, d'être con devant une personne qu'on estime. Il estime Angelo bien plus qu'il ne le pensait.
Il voudrait l'embrasser de nouveau, pour lui dire qu'il ne s'est pas trompé, qu'Angelo mon cher, tu peux lui faire tout ce que tu veux, que Coco se laissera faire, tant que c'est pour tes beaux yeux, et tes lèvres qui sont plus douces que dans son rêve.
Il reste concentré sur son ouvrage, comme si c'était la chose la plus importante qu'il ait jamais faite. Une pauvre poterie, même pas belle. Et sans s'en rendre compte, les parois s'affinent, un peu trop. Il le voit, d'un coup d'oeil, se lever, prendre sa place sur le fauteuil tournant. Une vague froide frappe son dos, violemment. Il ne le regarde pas, mais il l'écoute attentivement, alors que son coeur bat lentement, très fort.
Flirting is a loss of time. Il est tout à fait d'accord, c'est bien pour ça qu'il n'a jamais flirté jusqu'ici. Il écoute la suite, qui le fait sourire. It's a seduction game. C'est tout à fait vrai.

Soudainement, Coco réalise que le temps où lui et Angelo pouvaient se regarder en toute innocence est finie.
Ils sont entrés dans un jeu de séduction, au moment où leurs lèvres se sont touchées. Peut-être même au moment où leurs mains se sont croisées, sur la poterie. Il l'écoute, attentivement, il ne fait plus attention à ses propres gestes.
But only a few people are strong enough to kiss. Coco se mord la lèvre.
Soudainement, la forme s'écroule sur elle même, percée en son centre par la main qui s'est trop appuyée sur l'argile. Il pousse un long soupir.
Il regarde Angelo.
Il a l'impression d'avoir toute la tension du monde condensée sur ses bras. Il dit doucement :
" Don't you think you need to be stronger to stop yourself from kissing someone?" Il reste assis sur son tabouret, le plus loin possible d'Angelo.
Le tour de potier s'arrête.
Il le fixe droit dans les yeux, avec un sourire, avec un air satisfait.
Comme s'il arrivait enfin à ses fins.
Mais il n'y a pas de fins, sauf peut-être regarder Angelo, jusqu'à la fin de ses jours.




_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Jeu 21 Juin - 18:54

moment de silence — il est fasciné par l'argile, angelo. il est soudain complètement attrapé par la manière dont le tour tourne, la cadence avec laquelle le pied de coco appuie ou non pour augmenter la vitesse. il trouve ça presque beau - non, il trouve ça beau. il trouve ça à demi-poétique si le ridicule ne venait pas rattraper, en s'écroulant subitement, ne laissant derrière lui que les regrets de n'avoir pu mener à bien sa mission. coudes qu'il cale sur ses genoux, il se penche un peu vers l'avant, son sourire grandit malgré lui. ses épaules se haussent, même la discussion prend des allures d'un débat philosophique sur ce qui fait ou ne fait pas une bonne parade amoureuse. la chaleur s'estompe un peu sur le bout de ses lèvres - un goût de reviens-y qui fait palpiter ses veines. il inspire profondément, reste vissé sur le siège sans trop bouger, trop en donner - comme gêné d'avoir passé le pas sans se faire prévenir. pourtant, pourtant rien en son corps ne lui laisse dire qu'il a détesté - ni qu'il a agit sous un coup de chaud, une folie éphémère qui lui intimera le refus. rien à l'horizon de ça - bien au contraire. il entend plus rien, angelo, pas même son coeur qui fait une crevasse dans sa cage thoracique - à ces anciens amours il glisse une main dans l'air, pour les saluer, pour enfin leur dire adieu. son estomac se met à se tordre - il y songe, il réfute de suite. plus qu'une attirance, il sait pertinemment que c'est dans le regard qu'il s'est perdu, que c'est dans la cascade de mots étrangers et mal prononcés qu'il s'est noyé - qu'il a coulé à pic avec ses roches sculptées. il a chaud angelo - plus par une angoisse indéterminée qu'à cause du soleil énervé.
- i guess... un peu vague, très peu précis même pour répondre à sa question. s'ensuit un silence qu'il brise d'un rire de gamin, penaud de sa bêtise amoureuse qu'il dédramatise. il regarde ailleurs, hoche un peu la tête - il l'a fait, purement par impulsion, purement par désir, purement parce que plus les jours se sont écoulés, plus sa bouche s'est affinée, plus elle s'est vue nécessaire à être choyée d'un baiser. sans le dire, sans le confirmer, sans même se l'expliquer. i don't know what to say now. do you ? that's a little bit embarrassing. and i have no joke to tell. well to be honest i'm very, very bad at joking.
sa main passe dans ses cheveux faits défaits, il en profite pour redonner meilleure face à sa queue-de-cheval.
- you didn't slap me... what does it mean ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Cartelier
Amministratore
avatar
Messages : 547
Pseudo : solosands + aude
Avatar : Timothée Chalamet + mittwoch
Occupation : Il est agent d'entretien à l'hôtel Orizzonte
Notes : RP EN COURS :
BALTAZAR II | OLGA | JANUS | ANNIBALE | ANGELO XI | NOOR II

RP TERMINES :
ANGELO I | ANGELO II | ANGELO III |
NOOR & SILVIA | ANGELO IV | BALTAZAR I | ANGELO V | SILVIA | ANGELO VI | ANGELO VII | ANGELO VIII | ANNIBALE | ANGELO IX | ANGELO X


MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Ven 22 Juin - 18:32



https://www.youtube.com/watch?v=nAVB_5pUHhs
pottery part one — Il jette un coup d'oeil à son oeuvre, qui est désormais irrécupérable. Il imagine qu'il ne suffit pas de remettre de la terre pour tout consolider, c'est plus compliqué que ça. Alors il le regarde, simplement.
Il admire ses traits sous un autre jour.
Il se demande soudainement, qui est ce premier amour dont il parle.
Il se demande aussi si Angelo embrasse les gens dont il n'est pas amoureux.
Il se demande enfin si Angelo est amoureux de lui. Peut-être...
C'est pas impossible. Il ne voit jamais rien venir, ce cher Coco. Coco qui le regarde, qui cherche à percer mille et un mystères. Est-ce qu'il l'habitude d'embrasser des garçons ? Est-ce qu'il fait ça à tous les gens à qui il est attaché ? Est-ce que son premier amour était un homme ?
C'est comme si ce baiser avait dévoilé tout autre chose, une nouvelle facette d'Angelo, quelque chose à découvrir, une porte entrouverte.
Il regarde ailleurs, comme si de profil les choses allaient être plus facile à étudier, trouver un nouvel angle. Et sous cet angle, sa bouche est belle, toujours plus attirante. Il l'écoute parler. Il sourit, il répond doucement :
" I know you're bad at joking." Mais c'est pas grave, il a vu trop de mecs qui se pensaient drôles dans sa vie, il préfère Angelo, drôle à son insu, insupportablement attirant. La main qui passe dans ses cheveux, son vague sourire, les mimiques de sa bouche qui se tire en un rictus, et ses yeux qui rient, d'eux même.
Ce sont autant de choses qui attirent Coco.
Des choses qu'il n'avait jamais pris le temps de voir chez d'autres hommes.
Ou des choses qu'il n'avait jamais eu envie de voir. Des détails du quotidien, des détails de rien du tout, qui le font sourire, qui le font l'admirer, comme un con.
Il hausse les épaules et se relève, laisse l'argile sur le tour de potier. Il se lave les mains et dit doucement :
" It means I liked it." Il fronce les sourcils en souriant. " That's not really complicated." Il se sèche les mains, se rapproche du fauteuil tournant, le sien, où il y a son livre. Il le regarde, d'en  haut.
Il ne s'est jamais fait la réflexion auparavant, avec autant de clarté, mais Angelo est beau.
Vraiment beau.
" That's my chair."



_________________

seal me with a kiss. J'connais qu'le bruit d'la pluie, l'odeur du béton mouillé. Si j'suis parti, c'est parce que j'avais peur de rouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelo Carvalo

avatar
Messages : 361
Pseudo : --
Avatar : huisman + flamingo.
Occupation : tailleur de pierre - tenancier d'une petite chambre d'hôte, déjà occupée cependant.
Notes :

j'aimerais bien parler doucement, tout doucement, afin que tu sois obligé de venir tout près de moi, et je parlerais dans une langue qui te semblerait étrangère, ou peut-être uniquement sous forme d'images, et tu n'aurais rien à identifier, car je serais là et ça te suffirait.



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   Mar 26 Juin - 22:57

moment de silence — il le sait. l'autre le sait tout autant. ils savent un peu bêtement et n'ont sans doute plus réellement grand-chose à apprendre de l'autre - si ce n'est les lignes à percevoir sous d'autres jours. plus douces, plus délicates, plus coupantes aussi qui sous les caresses laisse quelques traces. angelo jurerait encore avoir des cicatrices de ses amours anciens, qui sont ici puis là, dans les paumes de ses mains puis dans l'intérieur de ses joues - là où tout baiser se cache pour un tant soit peu qu'il veuille bien y en avoir un. coco se lève, coco s'approche, coco décide dans sa grande splendeur de faire acte de présence un peu plus fort, un peu plus proche. chaleur qui se propage, qui vient chatouiller les pores de sa peau, il reste assis encore un temps, le semblant d'un rire qui glisse du bout de ses pulpes jusque dans le vide. soupir léger pour souligner la bêtise de sa parole, il hausse les épaules.
- well. not really. that's my chair. everything in this house is mine. tout est agrémenté d'un petit post-it qui stipule retour au propriétaire en cas de perte. il se redresse, laisse la place avec nonchalance, le rictus qui continue de tournoyer sur sa mine. except you. of course. peut-être un beau jour, une belle nuit, une belle année, une belle décennie. sans trop faire des plans sur la comète, il reste sur ses gardes, les bras qui ne savent plus trop où se mettre - comme s'il avait perdu l'habitude angelo, de se confronter à une autre présence que la sienne face au miroir. cette fois outre que son visage, il en découvre un autre - surprenant, plaisant. dans sa propre nuque ses doigts terreux viennent à passer, s'y accrochent pour au moins ne pas donner la sensation d'être trop stupide.
- you're not that bad at pottery. you should persevere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: moment de silence — coco   

Revenir en haut Aller en bas
 
moment de silence — coco
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Tarte au chocolat et à la noix de coco
» Le cake à la noix de coco
» En ce moment à la télé...
» Coco Tautou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TESOROS :: Finale :: Archivi :: SUJETS FINIS-
Sauter vers: